Fermeture du forum cet été

Du 1er juillet au 1er septembre 2022, le forum littéraire est en lecture seule : les discussions restent accessibles, mais il n’est pas possible d’envoyer une contribution.

Bon été à toutes et à tous ! 🌞

Allégorie ou personnification ? — Forum littéraire

Grammaire du français

Allégorie ou personnification ?

Voici un vers de Baudelaire extrait du « Tonneau de la Haine » :

La Haine est le tonneau des pâles Danaïdes

Quelle est la figure de style dans ce vers ?
Une allégorie, ou une personnification par métaphore ?
La frontière entre personnification et allégorie n’est pas toujours très claire. Quel rôle joue la majuscule ?

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Charles Baudelaire, « Le Tonneau de la Haine »

    La Haine est le tonneau des pâles Danaïdes;
    La Vengeance éperdue aux bras rouges et forts
    A beau précipiter dans ses ténèbres vides
    De grands seaux pleins du sang et des larmes des morts,

    Le Démon fait des trous secrets à ces abîmes,
    Par où fuiraient mille ans de sueurs et d'efforts,
    Quand même elle saurait ranimer ses victimes,
    Et pour les pressurer ressusciter leurs corps.

    La Haine est un ivrogne au fond d'une taverne,
    Qui sent toujours la soif naître de la liqueur
    Et se multiplier comme l'hydre de Lerne.

    — Mais les buveurs heureux connaissent leur vainqueur,
    Et la Haine est vouée à ce sort lamentable
    De ne pouvoir jamais s'endormir sous la table.
    Bonsoir,

    Ce vers est une allégorie (métaphore ou comparaison très développée qui transcrit une entité, une abstraction [sentiment, idée] en termes concrets et convergents). Ici la Haine commence par une majuscule pour marquer le passage à la valeur absolue de l'entité. Ce n'est plus la manifestation d'un sentiment, mais l'essence de ce sentiment.

    Elle est représentée par une autre image mythique (et donc symbolique), celle du Tonneau des Danaïdes, mais garde en même temps quelque chose du caractère concret du tonneau par glissement de sens (voir plus loin les images de l'ivrogne, de même il est probable que Baudelaire pense à des expressions populaires comme "cuver sa colère").

    En revanche, plus loin, "La Haine est un ivrogne au fond d'une taverne" est une personnification, le fait de prêter des gestes, des attitudes, des comportements, voire des parties du corps humain à une abstraction.

    J'espère que ces explications te permettront de clarifier ces notions voisines.
  • Merci pour cette réponse claire et pertinente !
  • Bonjour,

    Je voudrais savoir quelle est la différence entre une allégorie et une personnification : si j'ai bien compris, ce sont toutes deux des représentations imagées d'une idée abstraite. Mais qu'est ce qui les différencie ?
  • "La Haine est un ivrogne au fond d'une taverne" n'est-ce pas ce que l'on désigne aussi par la figure de style: Prosopopée ?

    Voir ce lien !
  • Trouvé parmi les déf. données sur ce site : https://www.etudes-litteraires.com/figures-de-style/prosopopee.php
    La Haine, dans ce poème, ne dit pas “je suis le tonneau des Danaïdes”
  • 19981998 Membre

    Bonsoir

    moi j'aimerais connaître la différence entre allégorie , personnification et prosopopée. J'ai tendance à toujours les confondre.

  • Bonjour,

    Pour allégorie et personnification, voir plus haut. .

    Prosopopée : l'auteur fait parler un être mort, un animal ou une chose, voire une abstraction. Elle se rapproche en effet de la personnification.

    La prosopopée de Fabricius | BNF ESSENTIELS

    Texte célèbre de Rousseau.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.