Fiches méthode Bac de français 2021

J'ai essaye de faire une sorte d'introduction à un poème de Baudelaire, je suis sûr que j'ai commis des erreurs, j'espère avoir votre correction et vos idées si vs en avez pour m'aidez.

J'ai longtemps habité sous de vastes portiques
Que les soleils marins teignaient de mille feux,
Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,
Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.

Les houles, en roulant les images des cieux,
Mêlaient d'une façon solennelle et mystique
Les tout-puissants accords de leur riche musique
Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.

C'est là que j'ai vécu dans les voluptés calmes,
Au milieu de l'azur, des vagues, des splendeurs
Et des esclaves nus, tout imprégnés d'odeurs,

Qui me rafraîchissaient le front avec des palmes,
Et dont l'unique soin était d'approfondir
Le secret douloureux qui me faisait languir.
La vie antérieur,Baudelaire.



Ce poème est tire du recueil"Les Fleurs du mal", l'œuvre du poète Baudelaire (XIX ème siècle).Dans ce poème intituler"La vie antérieur", Baudelaire annonce ses souffrances et ses souvenirs .Il nous présente un univers paradisiaque et exotique, révélateurs de sens et d'idées .Et, il exprime sa vision particulière –en se referant a la philosophie de Platon- envers la vie et l'existence.
Le sonnet est aussi symbolique que romantique .Etant donne le travail sur le langage et le choix des images qui mènent au symbolisme,l'univers subjectif qui caractérise le poème traduit un certains romantisme .Donc,Il s'agit d'un poète non seulement maudit par la société de son époque mais aussi inclassable car il mêle tous les genres littéraires .Il semble que l'enfance malheureuse et l'existence difficile on transmit Baudelaire a un être incompréhensible et seul .A vrai dire ,le remariage de sa mère l'avait totalement désespère.
Le poème se devise en deux axes :
En premier lieux, on examinera l'espace idéal décrit par baudelaire.
Et en deuxième lieu on étudiera l'espace qui met en évidence un art de vivre.
On pourra poser comme problématique: Comment Baudelaire conçoit-il la vie en décrivant des paysages idéaux?



Note : je veut savoir en plus de vos idées, vos propositions surtout pour la problématique car j'étais bloque je savais pas quoi donner comme question.
Et je veux aussi savoir, dans quelle mesure ce poème ressemble au poème de Rimbaud "Le bateau ivre".
Merci d'avance.

Réponses

  • Ce poème est tire du recueil Les Fleurs du mal, l'œuvre du poète Baudelaire (XIXème siècle).Dans ce poème intituler "La vie antérieur", Baudelaire annonce ses souffrances et ses souvenirs. Il nous présente un univers paradisiaque et exotique, révélateurs de sens et d'idées. Et, il exprime sa vision particulière – en se referant a la philosophie de Platon (EN QUOI ?) - envers la vie et l'existence.
    Le sonnet est aussi symbolique que romantique. Etant donne le travail sur le langage et le choix des images qui mènent au symbolisme, l'univers subjectif qui caractérise le poème traduit un certains romantisme. Donc, Il s'agit d'un poète non seulement maudit par la société de son époque mais aussi inclassable car il mêle tous les genres littéraires (NON). Il semble que l'enfance malheureuse et l'existence difficile on transmit Baudelaire a un être incompréhensible et seul. A vrai dire, le remariage de sa mère l'avait totalement désespère.
    Le poème se devise en deux axes (en deux mouvements) :
    En premier lieux, on examinera l'espace idéal décrit par baudelaire.
    Et en deuxième lieu, on étudiera l'espace qui met en évidence un art de vivre.
    On pourra poser comme problématique: Comment Baudelaire conçoit-il la vie en décrivant des paysages idéaux?
    Je souligne les erreurs.
    l'oeuvre de
    N'a-t-il écrit qu'UNE oeuvre ?


    Ton introduction doit être rédigé en un seul bloc, un seul paragraphe, sans alinéas. Exprime-t-il vraiment un art de vivre dans ce poème ? A quel temps le poème est-il rédigé ? Regarde bien le titre.
  • Une seule œuvre poètique
    (même si Le spleen de Paris sont des poèmes en prose, on a coutume de considérer que Baudelaire a écrit un seul recueil de poèmes)
    Il est important de souligner l'importance du voyage que Baudelaire jeune a fait à l'île Maurice, lequel voyage lui a laissé des impressions "exotiques" qui restent prégnentes dans presque tout son recueil ; surtout au niveau des sensations olfactives
    Oui pour les deux axes sur l'espace, idéal et réel ; mais idéalisé par le souvenir pour l'espace réel
    "le secret douloureux" ce seul vers évoque une souffrance, un spleen. Il est un peu déséliquibré par rapport au reste du poème (donc "ses souffrances" ne devrait pas être mis sur le même plan que "ses souvenirs")
    Les vies antérieures ne se référent pas seulement à la théorie platonicienne.
    Ce sonnet peut être rattaché au Romantisme de quelle façon ?
    " Il semble que l'enfance malheureuse et l'existence difficile on transmit Baudelaire a un être incompréhensible et seul."
    Cette phrase est mal construite
  • Bonsoir,
    Premièrement merci beaucoup a mozart62000 et aussi a Léah, vos remarques vont sûrement m'aider .Même si j'ai pas comprit tous vos remarques j'ai corrigé quelques fautes (peut être j'ai commis encore d'autres fautes :/.). j'espère avoir encore plus de remarques et de propositions afin de terminer avec l'intro. Et merci!!



    Ce poème est tiré du recueil Les Fleurs du mal, dans le secteur "Spleen et idéal" écrit en 1857 par Charles Baudelaire (XIXème siècle).Dans ce poème intitulé "La vie antérieur", Baudelaire annonce ses souffrances causés par une sorte de nostalgie. Il nous présente un univers paradisiaque et exotique, révélateurs de sens et d'idées. Et, il exprime sa vision particulière – en se référant à la philosophie de Platon qui croyait à l'existence d'un monde idéal(le paradis) - sur l'existence d'une vraie vie .Le sonnet est aussi symbolique que romantique. Etant donné le travail sur le langage et le choix des images qui conduit au symbolisme, l'univers subjectif qui caractérise le poème traduit un certain romantisme. Donc, Il s'agit d'un poète non seulement maudit par la société de son époque mais aussi inclassable .Il est possible que le voyage de Baudelaire à l'île Maurice se forme de punition par son beau-père ,lui a laissé des impressions "exotiques" et des souvenirs qui on marqué toute sa vie , ses souvenirs sont reflétés dans ce poème dans la vie idéal qu'il imagine .On peut étudier le poème en deux axes :En premier lieu, on examinera l'espace idéal décrit par Baudelaire .Et en deuxième lieu, on étudiera l'espace qui met en évidence un art de vivre .On pourra poser comme problématique: Comment Baudelaire conçoit-il la vie en décrivant des paysages idéaux?

    Pour vos questions:
    -L'art de vivre ds le poème se montre ds son contenu :
    1-La présence de la synesthésie
    2-Les quatre éléments(eau,air,terre,feu)
    3-le paysage exotique décrit par le poète.


    -Le romantisme ds le poème,-je croit- que la présence du "moi" avec l'emploi de "je" et "me" plusieurs fois indique la subjectivité du poète . Donc, il est rattaché au romantisme.

    Merci de me corriger encore une fois .
  • Alors si c'est le "je" et le "me" mieux vaut dire poésie lyrique
  • D'accord, pouvez vous me donner une définition du lyrique!Et vos conseils sur l'introduction, est-ce que c'est suffisant ce que j'ai rédigé ou non? Et merci.
  • Utilise la fonction recherche de ce Forum et tu tomberas sur le TLF, les meilleures déf !
  • Bonjour, je suis en première et sur le point de passer le bac français... Dans un des poèmes de Baudelaire que j'ai à étudier, "La Vie Antérieure" dans Les Fleurs du Mal, il y a des références à la métempsychose et à la palingénésie. Selon la définition que j'ai trouvé dans le dictionnaire, la métempsychose désigne la "réincarnation successive d'une âme dans plusieurs corps", tandis que la palingénésie désigne "un retour périodique et éternel des mêmes évènements, dans la théorie stoïcienne". Donc la palingénésie s'apparente en quelque sorte à un phénomène cyclique ? La métempsychose également, puisque l'âme ne meurt jamais et est vouée à l'éternel recommencement.... Quelqu'un peut-il m'expliquer un peu plus la distinction ? Merci infiniment et bonne chance à tous ! :)
  • salut mes amis j’espère que vous allez bien... bon notre prof nous a demandé de faire trois commentaire composé sur des poèmes extrait du recueil les fleurs du mal de Charles Baudelaire.
    les poèmes sont les suivantes :
    la vie antérieure.
    l'ennemie.
    Élévation
    je demande votre secours
    concernant ''la vie antérieure'' j'ai trouvé un plan veillez me corriger si est erroné


    I) La création d'un paysage baudelairien

    A. Un ailleurs et un autrefois
    B. Un tableau en mouvement

    II) Une vie en accord avec ce monde exotique ?

    A. L'unité entre l'être et l'univers
    B. Le déchirement final
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Affichons le texte...
    La vie antérieure

    J'ai longtemps habité sous de vastes portiques
    Que les soleils marins teignaient de mille feux,
    Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,
    Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.

    Les houles, en roulant les images des cieux,
    Mêlaient d'une façon solennelle et mystique
    Les tout-puissants accords de leur riche musique
    Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.

    C'est là que j'ai vécu dans les voluptés calmes,
    Au milieu de l'azur, des vagues, des splendeurs
    Et des esclaves nus, tout imprégnés d'odeurs,

    Qui me rafraîchissaient le front avec des palmes,
    Et dont l'unique soin était d'approfondir
    Le secret douloureux qui me faisait languir.
  • hey !

    J ai fait un commentaire de texte sur le poème La vie antérieur et j aimerais savoir si mon interprétation fut bonne.

    Comme problématique, j ai mis comment ce poème montre que même dans un endroit idéal, le spleen est présent.

    En résumé, j ai parlé de l endroit où il vivait (qui semblait parfait).

    Ensuite j ai parlé du spleen. J ai mis que les esclaves évoquaient l absence de liberté et le représentaient le spleen, qui accompagnait en faite le poète depuis le début. Le spleen est en faite emprisonné dans l esprit de Baudelaire.

    J ai aussi mis qu à la dernière strophe, la répétition du r donnait un rythme saccadé et la sonorité était moins clair que lorsque il décrivait le paysage.

    En conclusion j ai mis un truc du genre : Ainsi, même dans un endroit parfait, le spleen rattrapera toujours Baudelaire.

    Mais j sais pas si mon interprétation à propos des esclaves fut bonne :s Dans le cas où elle ne l est pas, est ce que je perdrais des points malgré mes arguments ?

    Merci !
  • La Vie antérieure

    Des problématiques possibles :

    Entre idéalisation et spleen
    Souvenir : vision ou hallucination ?
    Le paysage baudelairien : un eden ou une esthétique



    J'ai longtemps habité ...

    Le passé composé / l'imparfait : les temps du passé

    Un passé idéalisé : décor, sensations (vue/ouïe/toucher ...), champs lexicaux (exotisme, sensualité, volupté ...)

    Un rythme évocateur : celui du balancement qui berce (houle, hémistiches ...) et sonorités évocatrices (et champ lexical : tout puissants accords / riche musique ...).

    Le dernier mot du sonnet (langueur ....= spleen ?)
  • b2775b2775 Membre
    Bonsoir,

    J'étudie La vie antérieure de Baudelaire et j'aurais souhaité que quelqu'un m'explique comment utiliser le mythe de la caverne de Platon dans un commentaire de ce poème.

    Merci et bonne soirée
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    Baudelaire est néoplatonicien.
    Il considère le monde sensible comme un reflet d'une surnature inaccessible à nos sens. Ce monde idéal, au sens de monde des idées, est le monde véritable.
    Le mythe de la caverne met en image la considération que nos perceptions ne nous donnent accès qu'à des ombres de réalités supérieures.
    Ici la signification de ce mythe peut être utilisée dans le quatrain avec le thème du miroir, équivalent du mur de la caverne. On peut noter aussi l'allusion au feu (ici du couchant) situé derrière les observateurs dans ce mythe.
    Les houles, en roulant les images des cieux,
    Mêlaient d'une façon solennelle et mystique
    Les tout-puissants accords de leur riche musique
    Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.
  • b2775b2775 Membre
    Merci pour votre réponse. Je n'arrive pas à comprendre cette strophe. Le poète serait le "mur" entre le monde réel (monde sensible) et le monde Idéal (monde des Idées) ?

    Egalement, comment interpréter le temple et la grotte basaltique dans le premier quatrain ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Tu devrais mettre en parallèle ce poème avec "Correspondances"
    https://www.etudes-litteraires.com/baudelaire-correspondances.php
    Le poète n'est pas un mur, mais une passerelle, un prêtre chargé d'interpréter les "confuses paroles" de la nature.
    Dans les deux poèmes, tu retrouves l'image du temple car la nature est le lieu d'une rencontre mystique. Quant à la grotte, elle peut renvoyer au mythe de la caverne, en tout cas à l'obscurité de la "ténébreuse unité".
  • b2775b2775 Membre
    Merci. Mais alors ce que je ne comprends pas c'est que la grotte, dans le mythe de la caverne est un lieu où les hommes voient seulement les ombres d'un monde idéal tandis que dans le poème elle est une partie de l'Idéal.

    Donc si j'ai bien compris, l'âme chez Platon a déjà vécu dans le monde des Idées même si elle est actuellement dans le monde sensible (monde réel). Dans ce monde réel (symbolisé par la caverne), nous ne voyons que des images du monde Idéal. Il s'agit alors de retrouver cet état ancien qu'est le monde des Idées. Le rôle du philosophe, qui connaît l'existence du monde des Idées grâce à la réminiscence, est de guider les âmes vers le monde des Idées.
    Baudelaire reprend cette image dans son poème. En tant que poète il a le même rôle que le philosophe, c'est-à-dire qu'il est capable d'entrevoir le monde des Idées dans les méandres de sa mémoire et qu'il doit guider les hommes vers ce monde Idéal.
    Le poète est capable d'entrevoir ce monde idéal grâce aux synesthésies.
    Est-ce juste ?

    Je n'arrive toujours pas à comprendre ce que signifie "les couleurs du couchant reflétées pas mes yeux". Le poète est ici assimilé au mur de la caverne de Platon qui porte en lui l'ombre du monde Idéal ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Tu as bien progressé dans la compréhension.
    Ne cherche pas trop d'équivalence étroite.
    Dans ce poème, Baudelaire évoque le douloureux exil d'un paradis perdu.
    Ce paradis est voisin du monde idéal.
    Le poète aspire à en retrouver le "secret" par la méditation et la contemplation.
    Le coucher de soleil est un moment miraculeux de beauté, d'ouverture à l'infini, incitant fugacement le poète à sortir de son enveloppe charnelle, ici la limitation sensorielle de son regard.
  • b2775b2775 Membre
    Merci pour votre aide
  • Ces deux verses semblent un moment d'ilumination du poete "Les tout-puissants accords de leur riche musique Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux". La propre musique est mistique si nous pensons qu'en comparation aves des autres arts elle est la plus abstraite, et peut-être plus puissant aussi ( je pense aux animaux qui peuvent "apprécier" la musique mais pas d'autres arts). Je crois que le poète a eu ici une espèce de revelation mistique grâce à la musique des houles ( musique imaginée ainsi comme le couchant. Comme si la sombre ( le son) des houles réveillaient la vraie musique) et sa limitation visuelle a cessé parce que il a reussi voir le couchant ( ce couchant me semble être une tableau de peinture, en suggérant que ce paradise n'est atteignable que par la imagination).

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.