1737476787994

Réponses

  • du coup je trouve:
    Car il était désireux de se reposer plus souvent que

    mais le vigiliarum je ne sais pas où le mettre.
  • Tu as dit qu'il état au génitif ? Tu n'as pas déjà rencontré un génitif dans la phrase ?
  • oui il est au génitif pluriel
  • Bonjour, j'ai ces phrases à traduire elles sont tout droit tirées de la tragédie de Médée:

    Numquam meus cessabit in poenas furor crescetque semper:
    Ma fureur de lambinera jamais dans les châtiments croîtera tu auras toujours toujours.

    Quae ferarum immanitas, quae Scylla, quae Charybdis Ausonium mare Siculumque sorbens quaeve anhelantem premens Titana tantis Aetna fervebit minis?

    *Cette phrase, je ne la comprend absolument pas*

    Quelle Scylla à la demesure d'une bête sauvage, quelle mer de Charybde d'Ausonie et de Sicile absorbant, quel si grand Etna pressant sera agité par les Titans respirant difficilement grâce à des menaces?

    Non rapidus amnis, non procellosum mare pontusve coro saevus aut vis ignium adjuta flatu possit inhibere impetum irasque nostras: sternam et evertam omnia.

    Le souffle non rapide de la riviere, non orageux de la cruel haute mer ou encore la force du feu aidé par Coro a pu arrêter cet élan et des colères noires: Je renverserai et détruirai tout.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.
    Numquam meus cessabit in poenas furor crescetque semper:
    Ma fureur ne lambinera jamais dans les châtiments croîtera tu auras toujours toujours.
    Je ne suis pas sûr que "lambinera" soit le verbe le plus approprié ici.
    En français, le verbe "croître" au futur, ce n'est pas "croîtera"... Vérifie.
    Tu n'as pas traduit la conjonction de coordination "-que" rajoutée à "crescet".
    Aucun mot de la phrase ne peut se traduire par "tu auras".
    Et pourquoi deux fois "toujours" ?
  • Mince j'ai mal recopié et mis des mots qui n'avait rien à avoir avec cet exercice :D

    Ma fureur ne se reposera jamais dans les chatiments et croîtra toujours.
  • JehanJehan Modérateur
    Le sens est compris.
    Plutôt que "les châtiments", peut-être "la vengeance".
    Et plutôt que "se reposer", peut-être "se relâcher", voire "faiblir".

    Les autres phrases sont plus compliquées, peut-être devras-tu attendre les latinistes experts.
    Mais je peux déjà te dire qu'il y a de nombreuses erreurs.
  • Oui je le sais mais pourtant j'ai beau cherché je n'arrive pas à donner un aspect à la fois concevable et logique à ces phrases :(

    Dans l'attente d'un latiniste confirmé
  • JehanJehan Modérateur
    Rappelons ce que tu as proposé.
    Quae ferarum immanitas, quae Scylla, quae Charybdis Ausonium mare Siculumque sorbens quaeve anhelantem premens Titana tantis Aetna fervebit minis?

    *Cette phrase, je ne la comprends absolument pas*

    Quelle Scylla à la démesure d'une bête sauvage, quelle mer de Charybde d'Ausonie et de Sicile absorbant, quel si grand Etna pressant sera agité par les Titans respirant difficilement grâce à des menaces?

    Non rapidus amnis, non procellosum mare pontusve coro saevus aut vis ignium adjuta flatu possit inhibere impetum irasque nostras: sternam et evertam omnia.

    Le souffle non rapide de la rivière, non orageux de la cruelle haute mer ou encore la force du feu aidé par Coro a pu arrêter cet élan et des colères noires: Je renverserai et détruirai tout.
  • Jacques, êtes-vous là? :(
  • JehanJehan Modérateur
    Je ne vois pas de mot latin correspondant à "souffle" dans la deuxième phrase.
    "Non" ne nie pas "rapidus", mais "rapidus amnis" : ( Ce n'est) pas le fleuve rapide...
    "Non" ne nie pas "procellosum", mais "procellosum mare" (Ce n'est ) pas la mer tempétueuse...

    Quant à coro, ce n'est pas un nom propre, il me semble que c'est le nom corus, qui désigne un vent du nord-ouest.
  • Quae ferarum immanitas, quae Scylla, quae Charybdis Ausonium mare Siculumque sorbens quaeve anhelantem premens Titana tantis Aetna fervebit minis?
    *Cette phrase, je ne la comprend absolument pas*
    Quelle Scylla à la demesure d'une bête sauvage, quelle mer de Charybde d'Ausonie et de Sicile absorbant, quel si grand Etna pressant sera agité par les Titans respirant difficilement grâce à des menaces?

    Tu mélanges les groupes de mots : je t'aide en te donnant l'essentiel de la phrase :
    "Quelle sauvagerie de bêtes, quelle Scylla, quelle Charybde (nominatif : contrôle dans le dictionnaire !)[le reste plus tard], ou quel Etna… [le reste plus tard] fervebit = "bouillonnera" tantis minis (ablatif) "sous d'aussi grandes... [je te laisse traduire minis], (sous-entendu : "que les miennes")"

    Non rapidus amnis, non procellosum mare pontusve coro saevus aut vis ignium adjuta flatu possit inhibere impetum irasque nostras: sternam et evertam omnia.
    Le souffle non rapide de la riviere, non orageux de la cruel haute mer ou encore la force du feu aidé par Coro a pu arrêter cet élan et des colères noires: Je renverserai et détruirai tout.

    Là encore, tu mélanges les groupes
    Non porte sur le verbe.
    mare est un nominatif, procellosum s'accorde avec lui.
    pontus ... saevus fait partie du groupe suivant, comme l'indique la particule -ve
    coro vient de corus cf. Jehan et appartient à ce groupe.

    vis ignium est bien traduit, [laissons le reste]
    verbe principal : (non) possit, subj. "ne pourraient (pas)"
    inhibere, infinitif, dépend de ce verbe.
    nostras ne signifie pas "noires".

    La dernière phrase est correcte.
  • Désolé pour le retard:

    -Quelle sauvagerie de bête sauvage, quelle Scylla, quelle Charybde absorbant la mer d'Ausonie et la Sicile ou quel Etna respirant difficilement grace au Titan pressant bouillonera sous de si grandes menaces?


    -Ni le fleuve rapide, ni la mer orageuse par le vent cruel de la haute mer du nord-ouest où les forces du feu aidé par la respiration ne pourraient stoper cet élan et les colères de nos pays: Je renverserai et détruirai tout.
  • C'est mieux, mais il y a encore des erreurs. Et surtout, j'ai l'impression que le sens général des phrases n'est pas perçu (pourquoi "de nos pays" ? Et anhelantem ne peut se rapporter à Etna...). Certes, il y a des allusions mythologiques qu'il faut connaître, mais tout de même...
    Hélas, je ne puis reprendre avant demain.
    Mais d'autres peuvent prendre la suite.
  • -Quelle sauvagerie de bête sauvage, quelle Scylla, quelle Charybde absorbant la mer d'Ausonie et la Sicile ou quel Etna de Titan pressant en respirant difficilement bouillonera sous de si grandes menaces ?

    -Ni le fleuve rapide, ni la mer orageuse par le vent cruel de la haute mer du nord-ouest où les forces du feu aidé par la respiration ne pourraient stoper cet élan et les colères des ténèbres: Je renverserai et détruirai tout.

    N.b.: j ai traduit avant par de nos pays car c est la trad du dico
  • JehanJehan Modérateur
    j ai traduit avant par de nos pays car c est la trad du dico
    La traduction de quoi ? De "nostras" ?
    C'est tout simplement "nos"...
  • Nos qui signifie nous d'apres le dico?
  • JehanJehan Modérateur
    Jehan a écrit:
    La traduction de quoi ? De "nostras" ?
    C'est tout simplement "nos"...
    Nos qui signifie nous d'apres le dico?
    Je ne parle pas du pronom personnel latin nos .
    Je dis que le possessif latin nostras se traduit par le déterminant possessif français nos.

    Par exemple : amicas nostras = nos amies.
  • Très bien merci,

    -Quelle sauvagerie de bête sauvage, quelle Scylla, quelle Charybde absorbant la mer d'Ausonie et la Sicile ou quel Etna de Titan pressant en respirant difficilement bouillonera sous de si grandes menaces ?

    Ainsi:

    -Ni le fleuve rapide, ni la mer orageuse par le vent cruel de la haute mer du nord-ouest où les forces du feu aidé par la respiration ne pourraient stopper cet élan et nos colères: Je renverserai et détruirai tout.
  • JehanJehan Modérateur
    Je rajoute tout de même les phrases latines originales à tes derniers essais de traduction, ce sera plus pratique pour les personnes qui pourront t'aider.
    Quae ferarum immanitas, quae Scylla, quae Charybdis Ausonium mare Siculumque sorbens quaeve anhelantem premens Titana tantis Aetna fervebit minis ?
    Quelle sauvagerie de bête sauvage, quelle Scylla, quelle Charybde absorbant la mer d'Ausonie et la Sicile ou quel Etna de Titan pressant en respirant difficilement bouillonnera sous de si grandes menaces ?

    Non rapidus amnis, non procellosum mare pontusve coro saevus aut vis ignium adjuta flatu possit inhibere impetum irasque nostras: sternam et evertam omnia.
    Ni le fleuve rapide, ni la mer orageuse par le vent cruel de la haute mer du nord-ouest ou les forces du feu aidé par la respiration ne pourraient stopper cet élan et nos colères: Je renverserai et détruirai tout.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.