1676870727394

Réponses

  • Oui, oui, je suis là, mais c'est dimanche ! ;) ;)

    Te bellare decet terra, Messalla, marique,
    Ut domus hostiles praeferat exuvias :
    Me retinent uinctum formosae vincla puellae,
    Et sedeo duras janitor ante fores.

    Le premier distique semble compris ; néanmoins, que signifie lamaison ? De quelle maison s'agit-il ?
    Tu pourras peut-être répondre si l'on passe à la suite.

    Elles me retiennent de lier un lien à de belles jeunes filles
    et portier je suis assis devant de dures portes.


    - Pourquoi "elles" ? Qui retient qui ?

    - vincio signifie bien "lier", "enchaîner", mais vinctum, qui est son participe parfait, signifie-t-il "lier un lien" ? Avec quel mot vinctum est-il accordé ?
  • - vincio signifie bien "lier", "enchaîner", mais vinctum, qui est son participe parfait, signifie-t-il "lier un lien" ? Avec quel mot vinctum est-il accordé ?

    Avec vincla?



    Les belles jeunes filles me retiennent de lier une attache.

    -Pourquoi elles? Qui retient qui?
    Les jeunes et jolies filles retiennent Tibulles de la guerre
  • Avec quel mot vinctum est-il accordé ?

    Avec vincla?

    Impossible, le participe parfait se décline sur bonus ; vinctum est à l'accusatif singulier et ne peut s'accorder qu'avec me.
    me retinent vinctum = me retiennent enchaîné...


    Les belles jeunes filles me retiennent de lier une attache.

    -Pourquoi elles? Qui retient qui?
    Les jeunes et jolies filles retiennent Tibulles de la guerr

    Non, formosae puellae pourrait être un nominatif pluriel, en effet, et cela pourrait constituer un sens, mais le poète ne semble avoir qu'une seule amie, Delia et non plusieurs.

    Il ne reste donc qu'une solution pour le sujet de retinent.
  • Les liens me retiennent enchaîné à une belle jeune fille

    Est-ce juste?
  • vincla étant enclavé entre formosae et puellae, cette dernière expression est son complément, donc au génitif.

    "Moi, les liens d'une belle jeune fille me tiennent enchaîné".
    "chaînes" serait mieux que "liens", mais en français, ça n'irait pas à cause d' "enchaîné" ; tu peux chercher mieux ; il existe d'autres mots en français, car "liens" n'est pas assez fort.
    Ou alors garde "chaînes" et change "enchaîné".

    Le dernier vers à été bien traduit, il me semble.

    Bon. Sans te commander, tu postes la traduction définitive des quatre vers et tu m'expliques le rapport entre Messala et le poète.
  • "Moi, les chaines d'une belle jeune fille me tiennent attachées"
    Cela marche?

    Rendu final:

    Il te convient de faire la guerre, Messalla, sur terre et sur mer, pour que la maison affiche les dépouilles ennemis:
    Moi, les chaines d'une belle jeune fille me tiennent attachées, et portier je suis assis devant de durs portes.
    Je ne me soucie pas d'être loué, ma Delia, pourvu que je sois avec toi, je demande à être appelé nonchalant et inactif.

    Le lien: Tibulle est en pleine "battaille" avec son coeur alors que Messalla realise une vrai guerre.
  • "Moi, les chaines d'une belle jeune fille me tiennent attachées"
    Cela marche?

    Oui, ou "entravées".

    Il te convient de faire la guerre, Messalla, sur terre et sur mer, pour que la maison affiche les dépouilles ennemis:

    ta maison.

    Moi, les chaines d'une belle jeune fille me tiennent attachées, et portier je suis assis devant de durs portes.


    "dures" n'est pas très bon : c'est une image pour dire que les portes lui sont hostiles, vu que la belle refuse son amour. N'hésite pas à dire "portes insensibles".

    Je ne me soucie pas d'être loué, ma Delia, pourvu que je sois avec toi, je demande à être appelé nonchalant et inactif.

    Un point-virgule après Delia car "pourvu que je sois avec toi" se rattache logiquement à ce qui le suit et non à ce qui le précède... "nonchalant" et "inactif" ne sont pas assez expressifs. Mais admettons.

    Le lien: Tibulle est en pleine "battaille" avec son coeur alors que Messalla realise une vrai guerre.

    Ce n'est pas mal, mais l'idée de "bataille" n'apparaît pas appliquée au poète. Le contraste est expliqué par la suite : Messala se couvre de gloire partout dans le monde tandis que le poète doit consumer son temps en restant l'humble esclave d'une belle insensible.
    Mais dans le distique qui suit, il dit justement préférer cette oisiveté à la gloire.

    Voilà. Félicitation pour ta persévérance, c'est une denrée rare.
  • "nonchalant" et "inactif" ne sont pas assez expressifs. Mais admettons.

    Passif et indolent, cela marche t il?

    Voilà. Félicitation pour ta persévérance, c'est une denrée rare.

    Merci beaucoup
  • Oui, par exemple, ou "indolent et apathique".

    Vous avez fait une faute sur "enchaînées" et j'ai fait la même sur "entravées" :lol: . Il faut écrire bien sûr "entravé".
  • Ah oui j'avais pas vu non plus :)

    En tout cas merci beaucoup pour l'aide precieuse que tu m'apportes à chaque fois que je passe ici
  • C'est mon métier et mon plaisir. :P :P

    Mais il n'y a pas que moi !
  • Oui, je remercie également Jehan et les autres membres du forum :)
  • JehanJehan Modérateur
    À ton service ! ;)
  • Bonsoir, me revoilà avec de nouvelle phrase à traduire:

    1. Daedalus Labyrinthum aedificaverat.

    Dedale a bâti un labyrinthe.

    2. Quod Theseus e tali loco fugere potuerat, Minos Daedalum cum filio Icaro in Labyrinthum jecit.

    Ou tel que Thésée a pu fuir ce lieu, Deadale a jeté Minos et le fils d'Icare dans le labyrinthe.

    3) Neque tamen virtus neque ingenium neque ars Daedalum deerant.

    Toutefois ni vertu, ni intelligence, ni savoir ne manquaient à Dedale.

    4) Nam aves et apes in Labyrintho inveniens, pennis ceraque alas sibi filioque paravit, et novo modo fugere potuit.

    En effet les oiseaux et abeilles se trouvant dans le labyrinthe, il a preparé la plume et la cire des ailes pour lui et le fils.

    5) Sol autem Icari alarum ceram liquavit, et puer, alas amittens, in altum mare cecedit.

    Mais le soleil a fondu la cire de l'aile d'Icare, et le fils, perdant les ailes, est tombé dans la profonde mer.

    6) Talis fuit miser finis tam clari itineris.

    Il a été célébre autant que les limites du trajet miserable.

    Merci.
  • Bonsoir Sage...,

    N'étant pas enseignant moi-même en la matière, je ne me substituerai pas à ceux qui interviennent ici.

    Mais relisez votre copie.

    La version... c'est traduire... mais il faut aussi mettre "en bon français".

    Un seul exemple :

    "Ou tel que Thésée a pu fuir ce lieu"...

    Pensez-vous que ce soit correct en français ?
    Si oui.. il y a un souci ;-)
    Si non... il faut revoir la traduction (et en particulier celle du "quod"... indice ;-)
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.
    1. Daedalus Labyrinthum aedificaverat.

    Dédale a bâti un labyrinthe.

    "aedificaverat" est un plus-que-parfait.
    Plutôt "le Labyrinthe".


    2. Quod Theseus e tali loco fugere potuerat, Minos Daedalum cum filio Icaro in Labyrinthum jecit.

    Ou tel que Thésée a pu fuir ce lieu, Dédale a jeté Minos et le fils d'Icare dans le Labyrinthe.

    "Quod" exprime la cause : Comme, puisque...
    Tu n'as pas traduit la préposition "e"
    "tali" qualifie "loco"
    "potuerat" est un plus-que-parfait, pas un parfait.
    "Minos" est au nominatif : c'est un sujet.
    Dedalum est à l'accusatif : c'est un complément d'objet.
    Pour information, Icare est le fils de Dédale
    .

    3) Neque tamen virtus neque ingenium neque ars Daedalum deerant.

    Toutefois ni vertu, ni intelligence, ni savoir ne manquaient à Dédale.

    "virtus" est plutôt le courage.
    "ars" est l'habileté, le savoir-faire.


    4) Nam aves et apes in Labyrintho inveniens, pennis ceraque alas sibi filioque paravit, et novo modo fugere potuit.

    En effet les oiseaux et abeilles se trouvant dans le Labyrinthe, il a preparé la plume et la cire des ailes pour lui et le fils.

    "aves" et "apes" sont à l'accusatif et sont COD de "inveniens" (qui ne signifie pas "se trouvant", mais "trouvant").
    "alas" est à l'accusatif, COD de "paravit".
    "pennis" (ablatif pluriel) et "cera" (ablatif singulier) ne sont pas des COD.
    Plutôt "son" que "le".


    5) Sol autem Icari alarum ceram liquavit, et puer, alas amittens, in altum mare cecedit.

    Mais le soleil a fondu la cire de l'aile d'Icare, et le fils, perdant les ailes, est tombé dans la profonde mer.

    "alarum" est un génitif pluriel.
    "puer" : plutôt "garçon", "enfant" que "fils".


    6) Talis fuit miser finis tam clari itineris.

    Il a été célébre autant que les limites du trajet miserable.


    Cette phrase ne me semble pas comprise.
    Ta traduction ne veut pas dire grand-chose en français.
  • Bonjour,
    Olivier68 te fait remarquer à juste titre que tu ne peux proposer des traductions françaises qui sont incompréhensibles.
    1. Daedalus Labyrinthum aedificaverat.
    Dedale a bâti un labyrinthe. (Temps du verbe)
    2. Quod Theseus e tali loco fugere potuerat, Minos Daedalum cum filio Icaro in Labyrinthum jecit.
    Ou tel que Thésée a pu fuir ce lieu, Deadale a jeté Minos et le fils d'Icare dans le labyrinthe. (Quod = quia ; revoir temps de potuerat)
    3) Neque tamen virtus neque ingenium neque ars Daedalum deerant.
    Toutefois ni vertu, ni intelligence, ni savoir ne manquaient à Dedale.
    4) Nam aves et apes in Labyrintho inveniens, pennis ceraque alas sibi filioque paravit, et novo modo fugere potuit.
    En effet les oiseaux et abeilles se trouvant dans le labyrinthe, il a preparé la plume et la cire des ailes pour lui et le fils.( inveniens ne peut se rapporter à deux noms au pluriel et invenio signifie trouver. Les plumes et la cire ne sont pas à l’accusatif et ne sont pas des COD du verbe)
    5) Sol autem Icari alarum ceram liquavit, et puer, alas amittens, in altum mare cecedit.
    Mais le soleil a fondu la cire de l'aile d'Icare, et le fils, perdant les ailes, est tombé dans la profonde mer.
    6) Talis fuit miser finis tam clari itineris.
    Il a été célébre autant que les limites du trajet miserable. (suis ici l’ordre du texte, vois si tu peux arriver à quelque chose qui ait un sens)
  • Mais... Jehan... Laoshi... vous lui avez fourni toutes les clés !

    De facto, vous lui avez corrigé tout son devoir !
  • Jehan l’a fait, pas moi.
  • JehanJehan Modérateur
    Je ne l'ai pas fait beaucoup plus que toi...
    Lui reste à proposer de nouvelles traductions.
    Attendons-les.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.