191012141593

Réponses

  • Voilà comment j'ai traduit les vers "non poteram celare meos uelut ante, parentes
    quemque tegi uolumus, non latuisset amor"

    je ne pouvais tenir dans l'ignorance comme auparavant mes parents
    l'amour que je veux cacher n'aurait plus été caché

    Je sais que c'est très moyen à cause de la répétition. Je n'ai pas réussi à traduir "tegi" qui est en plus un infinitif présent passif d'une autre manière que par "cacher". Concernant "latuisset", c'est un subjonctif plus-que-parfait. Le verbe "lateo" signifie "être caché, se cacher".
    Merci d'avance pour vos commentaires.
    Oui, mais il faut rendre compte de la nuance apportée par le participe futur, et de l'effet de "quasi réalité" apporté par l'indicatif pour exprimer l'irréel, alors qu'on attendrait le subjonctif : "j'étais prêt à m'embarquer" ou : "j'étais disposé à m'embarquer" (au lieu de "j'eusse été prêt à ... ou j'eusse été disposé ...").

    Cela donnerait donc "j'étais prêt à embarquer, au moment où il détachait les liens de la proue, si tout Abydos n'avait pas été en observation".
    Merci pour votre aide. J'ai encore quelques difficultés pour terminer la version. Je me demande si "admotis" est un verbe. "tangere" est à l'infinitif et veut dire "toucher". "labellis" est un nom qui est visiblement ici un ablatif. Cela m'énerve de devoir demander autant d'aide pour terminer cette version. J'ai du mal à traduire les 4 derniers vers.
    "talibus" va avec "uerbis" qui sont des ablatifs si je ne me trompe pas.
    "murmure" est également un ablatif.
    J'ai cherché ce que pouvais être "exiguo". Je ne pense pas que c'est un verbe. Est-ce un adverbe?
    "cetera" = désormais ou alors du reste
    "charta" va-t-il avec "dextra"? J'ai un doute.
    Dans les 3 derniers vers, il y a trois subjonctifs imparfait. Je ne vois pas par quel temps les traduire en français.
    "at quanto mallem" = mais combien je préfèrerais

    Merci d'avance pour votre aide. Par pitié, j'ai vraiment besoin de votre aide. Cette version est à rendre demain.
  • Non, tangere n'est pas un infinitif! Si tu le veux, je t'apprendrai comment être sûr de certaines formes homonymes en faisant la scansion des vers.
    tangere est une forme seconde de tangeris, futur passif 2 ème pers. de tango : "tu seras touché(e)"
    admotis est le participe parf de admoveo, "approcher", "appliquer" ici plutôt.
    Volet a comme sujet soit "elle" soit "sa main"; rumpere est, lui, un infinitif.
    Je te poste la suite dans une heure ou deux...
  • Le futur passif n'est effectivement pas une forme évidente à reconnaître.
  • Mais ici, le e de tangere est long, alors qu'à l'infinitif, il est bref!
  • Mais ici, le e de tangere est long, alors qu'à l'infinitif, il est bref!

    C'est vrai que la scansion peut être très importante. L'an dernier, j'avais un peu appris cette dernière.
  • Bon, eh bien la fin n'est pas si facile que cela! De plus, ce n'est pas de l'excellente poésie, Ovide n'est pas Virgile!
    - talibus dictis verbis est un ablatif absolu.
    - mihi est un datif "d'intérêt"; à traduire ici quasiment comme un complément d'agent.
    - exiguo va avec murmure, l'ensemble est complément de moyen.

    - locuta est est le parfait de loquor, il a comme sujet dextra (ma main (droite)) et comme complément cetera; il signifie donc "dire"; cum charta (le a long signale un ablatif) est son second complément. "Le reste, ma main l'a dit avec le papier = au papier"
    - tu as bien compris l'irréel mallem, qui a comme sujet dextra, et qui gouverne le subjonctif nataret ; "quam sciberet" est le complément du comparatif inclus dans le sens de malo : "Pourtant, combien préférerais-je, plutôt qu'elle écrivît, qu'elle nageât..."
    - le reste est simple...
    Ca ira?
  • Merci. Je vais me débrouiller avec tout ce que tu m'as donné comme indications.
    - talibus dictis verbis est un ablatif absolu.

    C'est grave de ne pas avoir su trouver cela par moi-même. Merci pour l'indication en tout cas et pour ton aide globale sur ce texte. J'ai demandé de l'aide parce que c'était un DM mais il est vrai que cela aurait peut être été plus fructueux si je l'avais fait seul car au concours, je serai tout seul devant ma copie.
  • Tu sais, ce n'est qu'un question d'habitude...
  • Tu sais, ce n'est qu'un question d'habitude...

    J'adore le latin et cela me bouffe d'avoir des difficultés dans cette langue. Effectivement, avec l'habitude, j'acquèrerai sûrement des automatismes. J'ai quasiment terminé de faire au propre ma version. Il va falloir que je passe au commentaire.
  • Attention aux traductions que je t'ai indiquées, elles sont "littérales"! En particulier, les subj. imparfaits sont injustifiés en français puisqu'on utilise un cond. présent. : "je préférerais, plutôt qu'elle écrive, qu'elle nage..."
  • JehanJehan Modérateur
    Effectivement, avec l'habitude, j'acquèrerai acquerrai sûrement des automatismes.

    Oui, attention aussi aux conjugaisons françaises ! ;)
  • Oh, tu sais, de mon côté j'ai bien écrit : "un question d'habitude"!!! :)
  • Attention aux traductions que je t'ai indiquées, elles sont "littérales"! En particulier, les subj. imparfaits sont injustifiés en français puisqu'on utilise un cond. présent. : "je préférerais, plutôt qu'elle écrive, qu'elle nage..."

    Mince. Pourquoi j'ai fait cette bourde? En plus, je sais qu'on ne traduit jamais un subjonctif latin, surtout imparfait par un subjonctif français. C'est trop tard car je devais le rendre ce matin. On a fait un concours blanc avant les vacances et j'avais choisi le texte de la version + commentaire. Je dois préparer pour la rentrée (pas en DM), l'autre texte. L'autre texte est un extrait de Des Institutions Divines de Lactance. Voici le premier paragraphe :
    "Nam haec in primis causa est, cur apud sapientes, et doctos, et principes huius saeculi Scriptura sancta fide careat, quod Prophetae communi ac simplici sermone, ut ad populum, sunt locuti. Contemnuntur itaque ab iis, qui nihil audire, uel legere, nisi expolitum ac disertum uolunt; nec quidquam haerere animis eorum potest, nisi quod aures blandiori sono mulcet. Illa uero, quae sordida uidentur, anilia, inepta, uulgaria existimantur. Adeo nihil uerum putant, nisi quod auditu suaue est; nihil credibile, nisi quod potest incutere uoluptatem: nemo rem ueritate ponderat, sed ornatu."

    Je suis déjà bloqué par la 1ere phrase. Il y a trois verbes : "est" et "careat" et "sunt". "careat" est la 3e personne du singulier au subjonctif présent du verbe "carere". "causa cur est quod" vont ensemble. "sapientes", "doctos" et "principes" sont des nominatifs pluriels. Je suppose qu'il vont avec "sunt". Je me demande juste de quel nom vient "doctos". "haec" est un nominatif pluriel? Merci d'avance pour vos réponses.
  • Bonsoir,

    Alors :
    "causa est " et "quod" vont effectivement ensembles.
    "cur" introduit une question indirecte.
    haec est un nominatif singulier, haec causa.
    Quant à sunt, il n'est pas a considérer tout seul mais avec le "locuti" qui suit (loquor est un déponent...).

    Bonne version :)
  • flobl a écrit:
    Bonsoir,

    Alors :
    "causa est " et "quod" vont effectivement ensembles.
    "cur" introduit une question indirecte.
    haec est un nominatif singulier, haec causa.
    Quant à sunt, il n'est pas a considérer tout seul mais avec le "locuti" qui suit (loquor est un déponent...).

    Bonne version :)

    Merci.
  • Haec est au féminin en vertu d'une attraction très fréquente avec le sujet de est. Il faut comprendre : Causa in primis cur ... est hoc, quod... : "La raison (en premier) = principale pour laquelle... est celle-ci, à savoir que"
    Pour le reste, flobl t'a donné des explications qui devraient te permettre de comprendre cette phrase.
  • Merci Jacques.

    "doctos" ne vient pas de "doctus" puisque ce n'est pas un adjectif. Cela viendrait de "doctor, doctoris"?
  • Non , cela ne peut pas venir de doctor, oris.
    C'est un participe substantivé qui vient du verbe doceo → docti : ceux qui ont été enseignés, donc ceux qui savent (parfait à valeur résultative), donc les savants.
  • Cela ne sert à rien donc de répéter deux fois "les savants" dans la traduction. Merci pour la réponse. Je ne vois toujours pas quel verbe va avec "sapientes", "doctos" et "principes". Cela me paraît bizarre que ce soit "sunt". Le verbe est-il sous-entendu?
  • Je pense que sapientes se traduirait plutôt par "les sages". M'enfin c'est vrai que la nuance n'est pas bien grande :/
    De toutes façons, si ya deux mots en latin, il faut rendre par 2 mots en français (sauf si c'est vraiment impossible de les garder en français).
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.