17810121393

Réponses

  • La rigueur consiste par exemple
    - à prendre le véritable sens des mots : d'où sors-tu "fait battre"
    - à associer un adjectif avec un nom quand ils sont au même genre, au même cas, avec le même pluralité : omnes Romam !
    - à prendre le bonne voix des verbes
    - à distinguer les pronoms réfléchis ou non : eum / se
    - à éviter les fautes d'orthographe en français comme en latin : *accerima, *fuire
    - à obtenir des phrases qui ont un sens.

    La deuxième phrase est correcte.
  • je crois que j'ai trouvé pour la première et la troisième
    1Le chef avec ses soldats prend parole : il dit qu'il préfère mourir plutôt que fuir et que tous ont défendu Rome.
    3Les citoyens arrête le consul :ils disent que celui ci fait toujours la guerre le plus violemment il porte et conduit la vie misérable
    PS: je ne vois pas comment traduire vitam agere
  • 1.
    verba facere : parler
    vult ?
    3.
    bellum gerere : faire la guerre.
    vitam agere : passer sa vie, vivre.
    Attention à la différence entre les sujets des deux infinitives, eum et se. se est le réfléchi, il renvoie au sujet de la principale.
  • La première est bonne ?
    Je ne comprend pas se qui ne va pas dans la deuxième
  • Bonjour tout le monde !

    Je viens de tomber sur cette "citation" latine: Memento mori qui apparement voudrait dire "Souviens toi que tu meurs". Après des années de recherche pour me faire un tatouage, voilà que je tombe par hasard sur une phrase ayant pour sens "Carpe diem" que je trouve vraiment jolie ! Seulement voilà, trouvant le message un peu morbide, je voulais rajouter à la fin "et souris", "et profite" ou encore "et savoure". Cela fait des jours que je cherche la traduction adequat mais je voulais m'assurer de ne pas me tromper sur les terminaison ou sens.
    Voilà ce que j'ai trouvé:

    Souviens-toi que tu meurs et souris: Memento mori ac adrides
    Souviens- toi que tu meurs et profite:Memento mori ac carpis
    Souviens toi que tu meurs et savoure: Memento mori ac sapio
    Souviens-toi que tu meurs et vis: Memento mori ac vivis

    Ceci n'est en aucun cas un devoir. Mais j'ai vraiment besoin d'aide pour obtenir un latin juste sachant que je n'en ai jamais fait (honte à moi, je suis sûr que c'est interessant!) et je pense vraiment que vous pouvez m'aider.

    Merci d'avance ;) !
  • bipbip Membre
    bonjour :)

    je vois uq il y a un excellent niveau en latin par ici et je vous en felicite malheureusement en ce qui me concerne je n est meme pas les bases en bref j aimerais savoir si c etait possible de traduire ces deux phrases suivantes:

    -L'addiction qui a été formée grâçe à notre amitié ne se ternira jamais au fil du temps.

    -29 novembre 2007: Une nouvelle étoile est née. A jamais dans mon coeur je t'aime.

    je sais qeu ce n est pas simple mais aimerais au moin quelque chose qui s en rapproche :) je vous remercie d avance j ai beau chercher il n y a qeu sur ce forum ue je trouve une possibilité de m en sortir :/ au plaisir et a bientot!
  • Bonjour!
    Sauriez-vous m'aider à traduire la phrase ci-dessous? Sans verbe ni contexte : je l'ai tirée d'un roman où quelqu'un lance deux mots latins pour éprouver une «robe noire» et savoir si, au moins, elle connaît le latin. Pour le confondre, elle réplique l'énigme suivante :

    quasi modo infanti gentiles

    Quelqu'un peut me dépanner? Merci par avance.

    .-.-.-.-.-.-.-

    Veuillez pardonner ma distraction : on voulait dire sans doute «quasi modo geniti infantes» (1Pi. 2-2) ; je vous ai induits en erreur.
  • ZorahZorah Membre
    Il y a un verbe non exprimé, parce qu'inutile dans une telle phrase à caractère de dicton, de proverbe : Quasi modo infantis gentiles sunt. Gentiles est le sujet de sunt. Les Gentils sont les gens des "nations", dans la Bible, c'est à dire les non-juifs, aux yeux des juifs, et, métaphoriquement, les non-initiés, les béotiens dans tel ou tel domaine, aux yeux des initiés, des savants dans ce domaine.
  • J'ai pendant les vacances un passage de l'épitre XVIII des Héroides d'Ovide à traduire. Il s'agit de l'épitre de Léandre à Héro. Je vais mettre en gras le passage à traduire. Par ailleurs, la prof nous a donné qu'une partie de cette épitre.

    [18,1] {Quam cuperem solitas, Hero, tibi ferre per undas
    accipe Leandri, dum uenit ipse, manum.}
    Mittit Abydenus, quam mallet ferre, salutem,
    si cadat unda maris, Sesti puella, tibi.
    si mihi di faciles si sunt in amore secundi,
    inuitis oculis haec mea uerba leges.
    sed non sunt faciles; nam cur mea uota morantur
    currere me nota nec patiuntur aqua?
    ipsa uides caelum pice nigrius et freta uentis

    [18,10] turbida perque cauas uix adeunda rates.
    unus, et hic audax, a quo tibi littera nostra
    redditur, e portu nauita mouit iter;
    adscensurus eram, nisi quod cum uincula prorae
    solueret, in speculis omnis Abydos erat.
    non poteram celare meos, uelut ante, parentes,
    quemque tegi uolumus, non latuisset amor.
    protinus haec scribens, 'felix, i, littera!' dixi,
    'iam tibi formosam porriget illa manum.
    forsitan admotis etiam tangere labellis,


    [18,20] rumpere dum niueo uincula dente uolet.'
    talibus exiguo dictis mihi murmure uerbis,
    cetera cum charta dextra locuta mea est.
    at quanto mallem, quam scriberet, illa nataret,
    meque per adsuetas sedula ferret aquas!
    aptior illa quidem placido dare uerbera ponto;
    est tamen et sensus apta ministra mei.
    septima nox agitur, spatium mihi longius anno,
    sollicitum raucis ut mare feruet aquis.

    [18,30] his ego si uidi mulcentem pectora somnum
    noctibus, insani sit mora longa freti.
    rupe sedens aliqua specto tua litora tristis
    et, quo non possum corpore, mente feror.
    lumina quin etiam summa uigilantia turre
    aut uidet aut acies nostra uidere putat.
    ter mihi deposita est in sicca uestis harena;
    ter graue temptaui carpere nudus iter:
    obstitit inceptis tumidum iuuenalibus aequor
    mersit et aduersis ora natantis aquis.


    J'ai décidé de traduire aujourd'hui les 8 premières lignes. On ne peut pas parler de vers à mon avis puisque c'est une lettre fictive. Je suis bloqué dès les deux premières lignes.
    J'ai réussi évidemment à traduire "ipsa uides caelum" : "toi-même tu vois le ciel". Je suis bloqué ensuite pour trouver ce qu'est "negritur". Cela vient à mon avis de niger, gra, grum.
    "aduenda" est un adjectif verbal si je ne me trompe pas.
    Qu'est-ce que "cauas" (le verbe cauo, as, are, aui, atum ou le nom caus, i?)
    Je ne sais pas non plus ce qu'est "uentis". Je suppose que c'est un nom.

    Merci d'avance pour votre aide.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Je ne suis pas latiniste, et d'autres personnes plus compétentes t'aideront sans doute mieux que moi.
    Je peux déjà toutefois te donner quelques indications :
    ipsa uides caelum pice nigrius et freta uentis
    turbida perque cauas uix adeunda rates.

    uentis = ablatif pluriel de uentus, le vent.

    Je n'ai pas vu le mot negritur....
    Tu veux parler de nigrius ? comparatif de l'adjectif niger, bien sûr.

    cauas est l'adjectif cauus à l'accusatif féminin pluriel.
    Il qualifie ici le nom féminin rates, également à l'accusatif pluriel.

    adeunda ( et non aduenda) est l'adjectif verbal du verbe adeo, adis, adire...
  • Merci. J'ai fait des fautes de frappe. Je voulais effectivement parler de "nigrius". J'avais repéré l'adjectif verbal. Cela m'a déjà bien aidé.
  • D'abord, une petite remarque : ce n'est pas parce que c'est une "lettre" qu'elle ne peut pas être en vers!!!

    Jehan t'a donné quelques explications. Le plus dur va être de traduire freta ... adeunda; je te donne une indication : freta est le nminatif pluriel de fretum, la mer (le pluriel remplace souvent le singulier en poésie). Cherche ce qui se rattache à ce mot, et tu parviendras à adeunda... Cet adjectif verbal, comme tu le sais est une forme passive et comporte un nuance d'obligation.
    Réfléchis sur tout cela, propose-moi (nous) quelque chose, et nous te dirons ce que nous en pensons. Bon courage! La suite n'est pas si difficile, tu verras.
  • "freta" va avec "turbida" à mon avis.

    Il me semble que le "nostra" doit se traduire par une 1ere personne du singulier.

    "latuisset" au vers 16 est un subjonctif plus-que-parfait mais je n'arrive pas à trouver de quel verbe il vient. Le Gaffiot peut être parfois plus un obstacle qu'une aide.

    Merci d'avance pour votre aide.
  • JehanJehan Modérateur
    latuisset est bien un subjonctif plus-que-parfait : celui du verbe lateo, latere, latui, être caché, passer inaperçu, être ignoré. (L'adjectif français "latent" est issu du participe présent de ce verbe.)
  • Pour un non latiniste, vous savez des choses Jehan.
  • Je reviens au début : freta, turbida et adeunda me semblent plutôt des accusatifs pluriels dépendant, de même que caelum, de vides. C'est le perque qui m'invite à cette analyse : je l'avais "zappé" lors de ma première lecture!
    Non, le Gaffiot n'est pas un mauvais outil, mais il faut y être habitué!
    Quelle traduction proposes-tu pour le début?
  • Voilà comment je traduis le début :

    Tu vois toi-même le ciel plus noir que la poix; et la mer, bouleversée par les vents, est "adeunda (est)" pour les vaisseaux rapides.

    Je n'arrive pas à traduir "adeunda (est)". Le sens premier est "aller vers" mais cela ne va pas à mon avis dans le contexte de cette phrase.


    Je précise que je suis en khâgne mais que je fais du latin seulement depuis l'hypokhâgne. J'étais l'an dernier un grand débutant 4 heures.
  • Tu vas trouver si tu prends un sens transitif pour adeo, afin que celui-ci puisse être tourné au passif : je te suggère "aborder", donné par le Gaffiot, mais par la suite, il faudra trouver mieux...
    En relisant, je comprends : "Tu vois toi-même le ciel plus noir que la poix ainsi que la mer, bouleversée par les vents, et ... (Je fais de freta le COD de vides). Si on fait de freta le point de départ d'une nouvelle proposition, il faut alors sous-entendre deux fois est à cause du -que. Allez, essaye de traduire... Je comprends que ce soit difficile pour une débutante!!! Comment as-tu trouvé la suite? N'hésite pas!
  • Tu vas trouver si tu prends un sens transitif pour adeo, afin que celui-ci puisse être tourné au passif : je te suggère "aborder", donné par le Gaffiot, mais par la suite, il faudra trouver mieux...
    En relisant, je comprends : "Tu vois toi-même le ciel plus noir que la poix ainsi que la mer, bouleversée par les vents, et ... (Je fais de freta le COD de vides). Si on fait de freta le point de départ d'une nouvelle proposition, il faut alors sous-entendre deux fois est à cause du -que. Allez, essaye de traduire... Je comprends que ce soit difficile pour une débutante!!! Comment as-tu trouvé la suite? N'hésite pas!

    Je suis un homme.
  • Excuse-moi, mais ce n'est pas une insulte!!! :D
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.