Il y a une question qui me trotte dans la tête depuis pas mal de temps?
Quelle est la différence entre le désir que l'on éprouve pour une certaine femme/un homme et le début des sentiments amoureux?
Est-ce qu'après avoir satisfait son désir pour la personne en question, c'est à ire, avoir fait l'amour avec elle, ressent-on ecore du désir, ou alors celà veut dire qu'il ne s'agit pas de désir mais de sentiments amoureux qui commencent à se dévolepper?
Ya t-il une différence, où se situe-t-elle? Ou alors est-ce que l'on idéalise trop la première fois et que l'on croit tomber amoureux alors qu'il s'agit d'un simple désir? Vous me suivez?

Réponses

  • - Je dirais qu'il y a tout de même une certaine distinction entre le désir et l'amour . Par exemple, si tu rencontres quelqu'un dans la rue, que cette personne t'attire, tu éprouves un certain désir pour elle , sans la connaître, sans éprouver le moindre sentiment amoureux . Tu peux très bien désirer une personne sans l'aimer, mais je dirais que l'amour découle du désir, ( dans le cas de figure de la personne qui t'attire dans la rue, il y a plein d'autres contextes dans lesquels on peut parler de désir et d'amour, bien entendu . ) tu commences par désirer la personne puisque tu ne sais rien d'elle, aufond, c'est son physique qui t'attire et que tu désires. L'amour peut venir, ensuite . ( Ou pas )
    - ensuite, je dirais aussi qu'il n'y a pas d'amour sans désir . Quand tu aimes une personne, tu as forcément envie d'elle .

    Voilà ... Mon avis n'est, certes, pas le meilleur . J'espère t'avoir aidé dans ta question !
  • Oui ça méclaircie déjà des points même si je m'en doutais. Alors pourquoi la femme dont je suis amoureuse reste-t-elle avec sa copine puisqu'elle ne la désire plus?
    Et je pense aussi que le désir peut être aussi un désir cérébral. On désire une femme non seulement, je ne dirais pas forcément pour son corps mais pour la charisme que son corps et que son alluere nous dégage à nous, si ce n'était que question de corps, dans ce ças là, ce ne serait que de l'attirance?...Le désire cérébrale et à le fois physique (charismatique), des mots, une allure, des actes précis ou imprécis, des faits et gestes qui nous séduisent? Celà aussi urraitfaire parti du désir. Dans ce cas là, une femme que je croise dans la rue m'attire mais je ne la désire pas forcément...? Ca fait sens?
  • Bonjour Lafillefantasque,

    Si tu veux que la discussion puisse rester dans le cadre du « Café philo », tu dois t'abstenir de faire relation de ta vie privée.
    Reste dans le cadre général. Ne dis pas « pourquoi ma copine... », mais « pourquoi une personne... ». Merci d'en tenir compte.

    Muriel
  • Désolée.
  • - Concernant " cette personne " qui reste avec sa copine si elle ne la désire plus, c'est peut-être parce qu'elle n'a pas envie de lui faire du mal . Ne plus la désirer ne signifie pas ne plus l'aimer . C'est aussi peut-être une forme de respect envers cette personne avec qui elle a du vivre une belle histoire . Je pense qu'elle n'a pas envie de la blesser, qu'elle respecte ce qu'elles ont vécu, elle est peut-être encore amoureuse d'elle même si elle ne la désire plus,penses-tu qu'elle puisse se contenter d'un relation platonique ?

    - Et pour le désir cérébral .. Il est vrai que l'on peut désirer une personne pour sa culture, pour son être, c qu'elle représente etc .. Mais pour la personne que tu croises dans la rue, tu es forcément attirée par son corps, c'est la première chose que tu vois d'une personne le corps .. Ensuite, c'êst sûr que l'attitude de la personne te séduit par la suite, ce qui conduit au désir ..
    - Il est vrai que l'on peut faire la distinction entre " désir" et "attirance", bien que ces termes sont quelque peu similaires, il semblerait qu'ils sont distincts tout de même . Si une personne dans la rue ( toujous celle là ! ) t'attire, ce n'est pas forcément que tu éprouves du désir pour elle ( ce que tu as dit précédemment ) mais simplement qu'elle répond aux critères que tu as de la personne " idéale " avec laquelle tu aimerais avoir une relation amoureuse. Par exemple, elle a les cheveux blonds, les yeux bleux, ce sont des critères qui t'attirent, qui sont pour toi synonyme de beauté etc .. Mais ce n'est pas pour autant que tu désireras cette personne .
  • je parlerai juste à propos de ton dernier point:
    "Par exemple, elle a les cheveux blonds, les yeux bleux, ce sont des critères qui t'attirent, qui sont pour toi synonyme de beauté etc .. Mais ce n'est pas pour autant que tu désireras cette personne"
    Et je rajouterais que je pense qu'après que tu sois attiré par une personne, le désir nait parce que tu vas fantasmer sur cette personne. Tu vas l'imaginer avec toi etc. Quand on est "attiré" par une personne, on a souvent envie par la suite, de la découvrir parce que, justement, on s'imagine avec .. (bon et là ça rejoins ce que j'ai dit précédemment)
  • Je viens de m'inscrire sur ce forum parce que, justement, depuis de nombreuses années, je m'interroge sur la différence entre le désir et l'amour !!! Et vos discussions m'intéressent...
    Je n'ai toujours pas compris, alors, d'après-vous, quel est le signe que l'on devient amoureux de la personne.
    Moi, perso, lorsqu'un homme me plaît, j'ai tendance à dire de suite que j'en suis amoureuse; mais peut-être ne suis-je en fait jamais tombée amoureuse, juste du désir... je suis pourtant une femme d'âge mûr et je reste "fleur bleue"... est-ce pour cela que je confonds désir et amour? Dites-moi vos avis svp.
    D'avance merci ! ;)
  • Chère Marie, tu te trouves dans un "café philo" donc on parle de philosophie, on débat sur des sujets, des questions, non pas sur nos expériences personnelles! C'est un sujet intéressant néanmoins, il faut le traiter de manière "philosophique" et non "personnel".
  • DjeDje Membre
    Je pense que le mot ‘désir’ est lié d’une façon ou d’autre au mot ‘consommer ‘ (idées, physique, conversation, présence, peu importe ...). C’est comme la soif.
    L’amour, et bien, je ne saurais pas dire ce que c’est. C’est peut-être le concept le plus difficile que l’on a crée. Si non, pourquoi aurait-t-on dédié autant de littérature à ce sujet ?
    Chacun a son idée de que ça peut être, mais même cette idée évolue avec le temps, et l’amour tel que l’on décrit quand on a 15 ans, n’est pas forcement le même que lorsque l’on a 30 ou 60 ans. On ne peut pas tomber d’accord pour une description universelle. J’imagine que ça doit faire un effet d’être ‘chez soi’, de se retrouver, d’être en paix, lorsqu’on aime, mais je ne sais rien.
  • -Je pense que oui il y a une différence entre le désir et l'attirance, une attirance est plutôt éphémère et légère, elle ne se montre pas au plus profond de nous tandis ce que le désir est plus poignant, il se relève vraiment au font de nous même (on pourrait dire aussi qu'il est similaire au fantasme). C'est une forme de passion incomplète
    -En revanche l'amour est une forme de passion complète, c'est à dire que du niveau "hormonal" au niveau "spirituel" on ressent un certain besoin de cette personne, un lien plutôt fort où sont mélés les sentiments de ces deux passions.
    Voilà, j'espère t'avoir éclairci un peu plus.
  • Désirer ce n'est pas aimer, à mon sens. Et en même temps, aimer c'est désirer l'autre.
    Si l'on désire juste, je pense que c'est rendre l'autre objet, le considérer, uniquement comme un moyen, d'assouvir, je ne sais quel désir, envie, fantasme...c'est peut-être, sûrement même, une définition négative du désir, que je donne là, je ne sais pas, à vous de me le dire!
    L'amour, confond le désir, avec des sentiments, c'est les sentiments, qui entraînent le désir.
    Marie4749 a écrit:
    Je viens de m'inscrire sur ce forum parce que, justement, depuis de nombreuses années, je m'interroge sur la différence entre le désir et l'amour !!! Et vos discussions m'intéressent...
    Je n'ai toujours pas compris, alors, d'après-vous, quel est le signe que l'on devient amoureux de la personne.
    Moi, perso, lorsqu'un homme me plaît, j'ai tendance à dire de suite que j'en suis amoureuse; mais peut-être ne suis-je en fait jamais tombée amoureuse, juste du désir... je suis pourtant une femme d'âge mûr et je reste "fleur bleue"... est-ce pour cela que je confonds désir et amour? Dites-moi vos avis svp.
    D'avance merci ! ;)
    Je ne pense pas que l'âge influe notre manière d'aimer. Tu es peut-être juste, passionée, et ressent les émotions dès le premier instant. Pour savoir si tu confonds désir et amour, il faudrait savoir ce que tu te dis intérieurement, combien de temps cette passion dure...des choses comme ça! Si il te suffit de voir un homme pour l'aimer, c'est donc que cet attrait est essentiellement basé sur le physique, et donc c'est peut-être plus le désir qui entre en jeux que l'amour...je crois personnellement, qu'on peut aimer au premier regard, on peut appeler ça de l'amour, un amour, qui par la suite, si il perdure, n'a de cesse de s'authentifier, de se développer, de s'intensifier...
    Après tout, tout amour est au début, un minimum basé sur l'attrait physique, et donc sur un désir, qu'on ne peut nier. Peut-être que le véritable amour, ne vient que par la suite, lorsque l'on connaît véritablement la personne que l'on aime...je ne sais pas!
  • bonjour à tous!
    j'aimerais avoir votre avis sur cette question:

    le désir peut il ne jamais se transformer en amour?

    peut on par exemple désirer une personne plus que toute autre malgré les années et les relations, uniquement dans un pur désir corporel?
    et si tel était le cas, si le désir et la complicité étaient indépendants de l'amour, alors que serait l'amour?
  • Le désir et l'mour sont de natures différentes selon moi, même s'ils peuventse conjuger.
    L'amour nait peu à peu et s'ancre dans un connaissance et un respect de l'autre, de ce qu'il est et veux.
    Le désir est plus immédiat, dans l'instant une envie de possession. Il n'implique pas de construction. Le désir est pour moi plus instinctif et peux être fugace. En même temps il est impérieux et peux prendre le dessus sur une pensée raisonnée.
    Pour aimer il faut le décider, se laisser pénétré par l'existence del'autre. Adhérer à son univers et s'y montrer sensible. Le désir s'exprime parfois entre personnes qui ne sont pas amoureuses car elles ont une alchimie phsysique. Cela ne signifie pas qu'elles auront la disponbilité mentale pour "transformer" l'envie de leur corps en construction d'une relation.
  • L'amour c'est ce qui reste quand il n'y a plus qu'a discuter.
  • pour répondre aux questions posées précédemment, c'est à dire:
    *le désir peut il ne jamais se transformer en amour?
    *peut on par exemple désirer une personne plus que toute autre malgré les années et les relations, uniquement dans un pur désir corporel?
    *et si tel était le cas, si le désir et la complicité étaient indépendants de l'amour, alors que serait l'amour?

    Dire que le désir pourrait ou non se transformer en amour supposerait que le désir préexiste a l'amour, mais je pense plutôt que le désir est inhérent à l'amour, il le constitue(je répond donc dans un même temps à la deuxième question, le temps ne devrait pas avoir d'effet sur le désir pourvu qu'il y est de l'amour)
    mais dire qu'il n'y a pas d'amour sans désir ne veut pas dire qu'il n'y a pas de désir sans amour. Je pense que le désir n'est pas nécessairement rapporté au sentiment amoureux, mais qu'il peut exister par lui même et pour lui-même.

    La différence qu'il pourrait y avoir entre le désir qu'on éprouve entre une personne que l'on croise dans la rue et celle avec qui on a déjà partagé des moments amoureux, est que pour le premier cas le désir est comme "en suspend" (étant en suspend il est au plus haut degré du désir, car il est alimenté par l'imagination, l'attente...) tandis que pour le second cas le désir à déjà pu être consommé .Mais qu'un désir soit consommé n'enlève en rien qu'il pourrait se reporter sur autre chose. Je vois donc dans le désir un cercle perpétuel et c'est aussi pour cette raison que je pense que le temps n'agit pas sur le désir, il déplace juste l'objet désiré(je vous renvoie aux Pensées de pascal, qui pourront peut-être aider certain a se faire une idée de ce que représente le désir.)
    Et le désir corporel est peut être celui qui défit toute les lois du temps car je pense que c'est plus une question d'hormone, dans le désir de la chaire l'esprit n'est pas forcément requis, nous sommes surtout sujet aux pulsions qui nous anime.

    La complicité (qui est bien distincte du désir)peut bien évidemment être une composante de l'amour. Mais comme l'a dit un membre du forum la question de l'amour, plus que celle du désir, est peut être une des questions à laquelle il est le plus difficile de répondre. Chacun à sa propre idée, son ressenti de ce que signifie l'amour, il est toujours intéressant de s'interroger sur cette question , mais la réponse (si il y a une réponse)est sûrement subjective. Mais c'est ce qui fait de la philosophie ce qu'elle est =)
  • Je vous remercie pour cet éclairage.
  • Je viens de découvrir votre site et telle est ma pensée sur le sujet. Le désir serait plus de l'ordre de la passion, un objet qui se rapprocherait plus de l'imaginaire et du charnel; tandis que l'amour engendre des sentiments plus complexes, cérébraux , spirituels, et comme l'a dit un internaute précédemment, appelle à une construction, une projection dans la continuité. Par métaphore, le désir serait une flamme et l'amour le foyer.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.