1130132134135136

Réponses

  • C'est vraisemblable en effet, à en juger par le style notamment (ex : « Et je ne le répèterais pas », avec soit dit en passant une confusion entre futur et conditionnel et une faute d'accent en prime, mais bon, tout le monde peut se tromper sur un forum). ;)

    Maintenant, à propos de « fatum », je lis :
    "fatum" c'est vraiment le destin qui vous tombe dessus et c'est pas de pot (d'ailleurs, c'est souvent la mort, fatum). Je dirai plutôt fortuna.

    D'accord, mais Gaffiot dit (à l'article fatum, et entre autres) : « Poés. || Destin de qqn ».

    Que dois-je en déduire ? J'en déduis simplement que les avis peuvent diverger sur la question, et qu'il n'y a pas d'autorité divine en la matière.

    Par ailleurs, à propos de « capitaine » :
    « Dux est juste. Mais pour rendre l'idée de "capitaine" au sens maritime, on peut passer par "rector". »

    Comme dit, selon Gaffiot, il semblerait que dans ce cas, « rector » signifie plutôt « pilote » que « capitaine », mais admettons. Mais le point fondamental est que dans la phrase latine initiale, il n'y a pas de « capitaine » (et surtout pas au sens maritime), ce terme a été choisi dans la version française pour faire plus joli, donc la question n'a pas de sens. Si c'est « rector » dans la phrase latine originelle, c'est « rector », point.

    D'où l'utilité de remettre les choses en perspective parfois. :)
  • Bonsoir à toutes et à tous et meilleurs vœux pour cette nouvelle année.
    Ma demande est un peu particulière car j'aurais souhaité traduire la devise familiale d'une amie en latin.
    A savoir :
    "Vite et ferme".
    Je remercie celle où celui qui me prendra la peine de me répondre. ..
    Cordialement.
  • LaoshiLaoshi Membre
    Rapide et fortiter ?
  • Plutôt : CITO ET FIRME
  • LaoshiLaoshi Membre
    Oui, c'est mieux. Figure-toi que j'avais cito au bout de la langue et qu'il ne me revenait pas !
  • Je voudrais traduire en latin "suspendre l'espace et le temps" ou "l'espace et le temps (sont) suspendus".
    J'ai trouvé "tempus et spatium suspendat". Est-ce correct ?
    Merci
  • Y a-t-il un contexte ? "suspendat" est un subjonctif présent (= qu'il suspende). Quelle est la signification exacte souhaitée ?
  • Je suis graveur sur pierre, c'est pour inscrire en vis à vis d'un labyrinthe. Cela me semble donc correct.
    Autre requête : j'ai créée l'"académie de gravure sur pierre" en France et je souhaiterais la nommer "INSCRIPTUM" car cela me semble bien "sonner". Quel est le sens exact de cette déclinaison ?
    Je vous remercie beaucoup et vous invite à consulter mon site : [voir profil]
    (J'ai parfois du latin à graver mais je n'en ai fait qu'un an au collège.)
  • D'après ma petite enquête :

    - les mots tempus, spatium et suspendere sont corrects dans ce contexte (en particulier, suspendere peut être utilisé aussi bien au sens propre [suspendre, accrocher] qu'au sens figuré [interrompre])

    - on pourrait utiliser différentes formes du verbe suspendere, selon la nuance que vous voulez apporter :
    * suspendat (qu'il suspende, équivalent d'un impératif, si on l'applique à labyrinthus)
    * suspendo (je suspends, si on envisage que ce soit le labyrinthe qui "parle")
    * suspendam (que je suspende, idem, mais impératif 1ère personne ou futur simple 1ère personne : je suspendrai ; c'est la même forme dans les 2 cas)
    * suspendantur (soient suspendus, forme passive, pour dire : que le temps et l'espace soient suspendus). Les terminaisons des noms ne changeraient pas, puisqu'il s'agit de 2 neutres (spatium et tempus) qui ont la même forme au nominatif et à l'accusatif.

    Pour "INSCRIPTUM" (ou "INSCRIPTVM"), ça signifie "ce qui est inscrit, la chose inscrite", et le verbe (inscribere) est compatible avec l'idée de graver sur pierre. Peut-être qu'en latin on dirait plutôt INSCRIPTA, au pluriel (les choses inscrites).

    Si Yvain passe ici avant que le forum ne soit débranché, il aura peut-être un avis plus détaillé sur la question.

    P.S. J'ai oublié de mentionner qu'on devrait pouvoir dire aussi "tempus spatiumque" (au lieu de "tempus et spatium") - sous réserve d'approbation du chef.
  • N'exagérons pas, et par ailleurs je suis plus à l'aise en grec :lol:

    Les propositions d'herodote conviennent tout à fait.

    Je propose une devise pour cette académie :

    LAPIDE INSCRIBO OMNIA (ces trois mots dans l'ordre que vous voulez)

    "J'inscris toutes choses sur la pierre".
  • Un grand merci pour vos lumières et pour la devise.
  • SienaSiena Membre

    Bonjour à tous et une très bonne année !

    Je m'excuse par avance de ma demande, je cherche à traduire en latin cette phrase "Là où le vent te porte" comme pour beaucoup, il s'agit d'un futur tatouage.

    À comprendre dans le sens "saisir les opportunités en faisant confiance à sa bonne étoile"..

    En recoupant plusieurs traducteurs je retombe toujours sur : ubi ventum ducet vos

    Auriez-vous des propositions qui colleraient davantage au sens que je souhaite ?

    Merci !

  • LaoshiLaoshi Membre

    -Ventos colligi (?)

    -I quo venti te ducant (?)

    Attends d’autres propositions.

  • Vade quo ventis tollet (ou : tollat, au subjonctif) ?

  • Le subjonctif est injustifié, ce n'est pas une interrogative indirecte.

    Un verbe introducteur est inutile : le premier mérite d'une devise, c'est sa concision.

    Je propose :

    QVO TE VENTVS FERT (Là où le vent te mène).

  • LaoshiLaoshi Membre

    On met un point d’interrogation alors ?

    Ce sera décoratif pour un tatouage.

    Ta traduction ne me semble pas rendre l’idée.

    Et à la relecture la mienne est nulle.

  • Aïe, ventus, pas ventis, d'accord.

    Mais il existe des expressions avec Vade (outre Vade retro, Satanas, bien entendu) :

    Vade quo spiritus te ducit

    Vade quo vis

  • SienaSiena Membre

    Un grand merci à vous trois pour votre aide.

    Si vous avez d'autres propositions, n'hésitez pas..je ne suis pas pressée ;)

    Herodote, j'ai du mal à saisir le sens où la nuance avec "Vade quo spiritus te ducit"

  • En fait ça doit être Spiritus, avec une majuscule, c'est : "Va où l'Esprit te conduit", non ? C'est du latin d'Eglise, tardif, mais ça me paraît compréhensible.

  • LaoshiLaoshi Membre

    Ventus peut aisément remplacer spiritus.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.