Grammaire française Participe passé

Je ne comprends pas l'accord du participe passé de "rendre" dans cette phrase :
"Une physionomie qu'un peu de bonheur aurait rendu charmante".
Mon raisonnement est : le bonheur aurait rendu qui ? la physionomie, comment ? charmante. Donc accord avec physionomie, donc "renduE". Mais apparemment je me trompe, est-ce quelqu'un peut m'expliquer ?
Mots clés :

Réponses

  • "Une physionomie qu'un peu de bonheur aurait rendu charmante."

    Extrait de Riegel, page 350 :
    Lorsque le participe passé [avec avoir] est suivi d'un adjectif ou d'un participe faisant office d'attributs du COD, il s'accorde selon la règle générale avec le COD antéposé :
    * Encore une réunion que tout le monde a trouvéE ennuyeuse / décevante.
    L'absence d'accord est cependant tolérée.
    Fin de citation

    Donc : RENDUE. Tolérance : RENDU.
  • Merci Edy, mon raisonnement n'était donc pas faut.
    Merci de m'avoir éclairé là-dessus.
  • mewrine a écrit:
    Merci Edy, mon raisonnement n'était donc pas faut.
    Merci de m'avoir éclairé là-dessus.
    Pardon de vous reprendre, mais par souci pour l'orthographe, ne devrions-nous pas dire "faux" et, si j'en crois votre sexe féminin, "merci de m'avoir éclairée là-dessus" ?
    Sauf erreur ;)
  • Cher Jérémy, au vu des textes de mewrine, rien ne permet d'affirmer un sexe ou l'autre.
  • Une bévue de ma part, veuillez me pardonner.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.