La connaissance a-t-elle des limites ?

la connaissance a t_elle des limites ?

Bonjour a tous
J'ai une dissertation a réaliser, et je ne sais pas par où commencer. .
Mon sujet est le suivant : "la connaissance a t_elle des limites ?"

Toutes suggestions sont bien évidement bonnes a prendre . .
Merci d'avance

Réponses

  • Commence peut etre par definir ce qu'est la connaissance pour toi
  • oui j'ai définis les termes du sujet . .
    Seulement je n'arrive pas à établir un plan correct. .
    Pense tu que tu pourrais me venir en aide ? stp
  • En ce domaine je pence avoir atteint mes limites
    la philo et moi c'est pas un histoire d'amour desolé
  • Oui et en même temps non. En effet on peut toujours "connaître", si on a l'envie bien sur. Nos capacités mentales sont sans limite! Donc la connaissance ainsi n'a pas de limites. Voilà pourquoi selon moi "oui". Mais si on prend la métaphysique, est ce qu'on peut connaître Dieu? Je ne pense pas. Et c'est là que la connaissance connaît ses limites.
  • Je suis d'accord avec toi seulement à l'échelle individuelle, la connaissance est aussi limitée par les capacités d'apprentissage et de mémorisation. La connaissance collective c'est à dire tout ce qui peut être stocké dans un ordinateur, une bibliothèque, le savoir transmis oralement . . . dépassent ce qu'un être humain est capable d'assimiler. .
  • Penser aussi à la connaissance scientifique. Des limites morales ?

    cf. aussi l'interprétation de Cicéron (entre autres) quant à l'épisode des Sirènes dans l'Odyssée. Celles-ci promettent à Ulysse la connaissance, un savoir immense et infini. L'accepter n'est-ce pas se prendre pour un dieu ? N'est-ce pas incarner l'ubris des Grecs ?
  • Je ne connais absolument pas ceci .. Peut tu m'en dire plus stp ?
  • J'ai pas la référence exacte pour Cicéron sous la main mais lis l'épisode des Sirènes dans L'Odyssée, XII, 149-200. En particulier :

    "Viens ici, viens à nous ! Ulysse tant vanté ! l'honneur de l'Achaïe ! Arrête ton croiseur : viens écouter nos voix ! Jamais un noir vaisseau n'a doublé notre cap sans ouïr les doux airs qui sortent de nos lèvres ; puis on s'en va content et plus riche en savoir, car nous savons les maux, tous les maux que les dieux, dans les champs de Troade, ont infligés aux gens et d'Argos et de Troie, et nous savons aussi tout ce que voit passer la terre nourricière".
  • Merci beaucoup c'est super sympa. . .
    En revanche Polo, tu m'a donné cet exemple de Cicéron pour renforcer le fait que la connaissance présente des limites ? ..en réalité je n'arrive pas à l'exploiter . . . J'ai compris ce qui se passait dans cet épisode du chant des sirènes . . Mais pour le ressortir, j'ai du mal . . Comment l'avais tu compris pour me donner cet exemple ?
  • Je pense qu'il faut voir le mot "limites" sous plusieurs aspects, y compris le sens plus ou moins moral. Cicéron comprend l'attirance des hommes pour les sirènes non pas parce que les sirènes ont un chant mélodieux mais parce qu'elles leur promettent un champ de connaissances infini. Si les hommes succombent à cette promesse, ils risquent la mort. Interroge alors les rapports connaissance (à définir) / pouvoir, connaissance scientifique / éthique (la connaissance scientifique ne va-t-elle pas trop loin ? l'Histoire et les découvertes scientifiques peuvent te fournir des exemples pertinents), connaissance / orgueil (l'ubris grec) -sans toutefois tomber dans la psychologie de bazar.
    Il faut en tout cas bien définir le mot "connaissance" et dans quels domaines il peut s'appliquer et qualifier le mot "limites". Il ne s'agit pas non plus de porter le blâme sur la connaissance en répondant un simple et naïf "oui, elle a des limites" : c'est sûrement plus complexe que cela...
    Bon courage
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.