Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour à tous, je suis nouvelle, et si je viens ici c'est parce qu'à la base je suis une littéraire (je suppose que vous vous en doutiez :rolleyes:) .
J'ai en effet suivi un parcourt général: 2nde générale, 1ère et terminale littéraire. J'ai d'ailleurs eu mon bac (mais bon au rattrapage...) .
J'ai toujours aimé les études littéraires, mais pour les études supérieures impossible de trouver ce que je voulais faire. Il n'y avait pricipalement le choix qu'entre le commerce, l'enseignement, la psycho, et l'art. Soit ça ne me plaisait pas soit la filière menait à un avenir trop incertain. La seule chose qui m'aurait vraiment plu c'est le journalisme, mais bon avec un bac obtenu au rattrapage et un dossier scolaire plus que moyen je risquais ni de tenter une prépa, ni un concours...
Et puis les gens ont passé leur temps à me dire que de toutes façons c'était la filière qui offrait le moins de choix, d'avenir, de chances, que ça menait à des impasses, ou pas grand chose...
Bref il fallait que je choisisse en urgence quoi faire l'année d'après, et comme on s'est aperçu que j'aimais les plantes je suis partie en bac pro horticulture, un monde extrêmement différent.
J'aime bien ces études, mais y a quelques inconvénients: il faut être bon en matière scientifiques (et je rame), et les gens sont assez fermés d'esprit (en plus qu'est-ce que je prends comme réflexions à causes de mes études précédentes !) . Et puis, c'est un boulot qui peut parfois être dur physiquement et j'ai un coeur pas très fiable, donc je pourrai pas faire ça toute ma vie. En gros je me sens perdue et je ne sais plus comment m'orienter après ce bac pro (si je le réussi) . Reprendre des études littéraire ? Je suis pas sûre d'en être capable. Et il y a si peu de choix dans cette filière, pourquoi ? J'ai l'impression qu'on ne prend pas les littéraires au sérieux, j'en entends encore beaucoup dire qu'on est des glandeurs, que ces études ne servent à rien... du coup (pour ce qui est de mon cas) personne ne s'est vraiment trcassé pour me renseigner de façon précise quant aux études supérieures de cette filière, et c'est pas faute d'avoir essayé !
Comme je suis quelqu'un de moyen en tout, j'ai l'impression d'être capable de rien...
Enfin si vous pouviez m'éclairer un peu, dites moi comment vous avez trouvé votre voie.
Bonne soirée à tous !

Réponses

  • Bonjour a tous. Je suis tombée sur ce site par hasard en cherchant des informations pour un devoirs des lettres et en lisant ce message j'ai été à moitié surprise... :/ Je n'ai pas été surprise par le fait que l'on dit des littéraires que ce sont des "glandeurs" etc. Il est vrai que nous sommes beaucoup critiqués pour la seule raison que nous sommes des littéraires (est-ce une raison suffisante?) enfin je pense surtout que les personnes venant d'autres filiaires critiquent parce qu'ils ne connaissent pas... Je veut dire par là que l'étude des lettres n'a jamais tué personne nous en sommes la preuve. Seulement aujourd'hui bien parler est un peu devenu un luxe et en France, c'est malheureux à dire mais le luxe engendre beaucoup de jalousie... Ce qui au contraire m'a surpris c'est que tu dises qu'il y a peu de filiaires possible pour les littéraires. Je suis en terminale et j'ai la chance d'avoir un prof principal qui nous présente une filiaire une fois par semaine. Je n'ai jamais pris de notes parce que j'ai toujours eu une seule idée pour le futur mais je me suis rendue compte que les filiaires étaient vraiment nombreuses et que des domaines qui peuvent paraitre incompatibles avec les lettres à première vue pouvaient acceuillir les littéraires. Il est vrai que des notes moyennes peuvent "restreindre" le champ des possibilités mais c'est si vaste que je suis sûre que tu trouvera... ;)
  • Bonjour,je suis en 1re L.
    A la réunion parents profs de début d'année ,une mère d'élève a soulevé un problème :"les matières scientifiques sont trop peu présentes en 1re L résultat les littéraires risquent d'avoir des difficultés à certains concours où on nous demande des maths ou de la physique"
    Pour moi ça veut tout dire,on est très handicapés quand on vient de L !
    Que faire ?
  • On ne va pas dans une filière littéraire pour faire des maths et de la physique, quoi qu'il arrive on sera toujours désavantagé face aux scientifiques et augmenter le poids de ces matières serait un nonsens (d'autant que la plupart des élèves de cette série n'en sont pas vraiment férus). Ou alors il est possible de prendre l'option maths qui donne un niveau se rapprochant déjà plus du niveau des économistes. Cependant beaucoup de possibilités s'offrent à nous, le tout étant d'avoir un bon niveau pour nous démarquer des autres séries. Si ça n'est pas le cas alors oui il sera plus difficile de poursuivre... dans ton cas je ne vois que la fac pour te rapprocher de ton but (en suivant une filière comme lettres modernes) ; ils seront obligés de t'accepter et ensuite ce sera à toi de t'accrocher.
  • Pleins de filières et de facs sont possibles...
    D'abord, toutes les LSH, puis ensuite psycho et philo, et droit. Ensuite, tu as tous les métiers du cinéma et du théâtre (script, scénariste...), tous les métiers de l'édition et du livre en général (libraire, bibliothécaire...), tous les métiers artistiques (musées, patrimoine...), le professorat, les métiers d'AVS et autres assistants... Et j'en passe!
    Après, il faut voir quelles sont tes passions et ce que tu as réellement envie de faire, mais dire qu'on ne peut rien faire avec un bac L, non je ne crois pas, car, en parallèle avec toute mon énumération, il y a également le monde des prépas et par là des ENS... Lésés, les littéraires?
  • Il faut savoir qu'un certain nombre d'écoles proposent des concours adaptés aux littéraires, comme par exemple HEC. Bien sur en ayant fait une L il sera difficile de faire médecine :rolleyes: mais il existe plein de filières différentes et de très bon niveau pour les littéraires. A penser: les littéraires sont de plus en plus demandés dans les RH, la pub, la comm, etc.!!!
  • loic92 a écrit:
    On ne va pas dans une filière littéraire pour faire des maths et de la physique, quoi qu'il arrive on sera toujours désavantagé face aux scientifiques et augmenter le poids de ces matières serait un nonsens (d'autant que la plupart des élèves de cette série n'en sont pas vraiment férus). .
    Loic92 je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis,je ne suis moi même pas férue de matières scientifiques mais j'étais inquiète pour mon avenir en tant que littéraire. :/
  • Il ne faut pas non plus devenir paranoïaque, il y a bel et bien des débouchés en L. Après c'est aussi à nous de faire ce qu'il faut pour nous démarquer de ceux issus des autres séries (comme par l'étude d'une langue rare par exemple).
  • Bref les litteraires ont pleins de débouchés arretés de dire nimporte quoi! Il n'en non pas si se sont de mauvais littéraires! Les littéraires ont le plus de débouchés car c'est d'eux qu'on manque le plus! Et faut être c** pour vouloir aller en fac de médécine avec un bac L sachant que les scientifiques eux même y échouent!!!!! Enfin bref les débouchés sont variés! QUe ve tu faire précisement! Et la tu verras que c'est possible!

    Message édité.)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.