Fiches méthode Bac de français 2021

Je ne veux point fouiller au sein de la nature,
Je ne veux point chercher l'esprit de l'univers,
Je ne veux point sonder les abîmes couvers,
Ni dessiner du ciel la belle architecture.

Je ne peins mes tableaux de si riche peinture,
Et si hauts arguments ne recherche à mes vers,
Mais suivant de ce lieu les accidents divers
Soit- de bien, soit de mal, j'ecris à l'aventure.

Je me plains à mes vers, si j'ai quelque regret,
Je me ris avec eux, je leur dis mon secret,
Comme etant de mon coeur les plus sûrs secretaires.

Aussi ne veux-je tant les peigner et friser,
Et de plus braves noms ne les veux deguiser,
Que de papiers journaux, ou bien de commentaires.
1) A travers quelles oppositions Joachim du Bellay souligne-t-il les caracteres de sa propre poésie ( ce qu'elle est et ce qu'elle n'est pas )

Bonjour , je bloque un peu sur cette question , j'ai trouvé qu'il se liberer d'une doctrine et préferait des themes plus modernes , ces vers deviennent ses confidents et sa poésie est plus personnelle et spontanée .
Voila si quelqu'un pouvait m'aider !!
Mots clés :

Réponses

  • Son inspiration n'est pas....... (Il ne considère pas la poésie d'être...)
    Son approche est....
    Il exprime.....
    Son intention.....

    je ne....ni....
    je.....
    je me....
    je veux...
  • Bonsoir j'aurai besoin d'aide , le poème c'est "je me plains à mes vers " est ce que quelqu'un serait répondre a la question sil vous plaît quelles fonctions du Bellay réserve-t-il a la poésie ? =|
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Sassou,

    Du Bellay confie ses sentiments à la poésie. Elle a pour fonction de recueillir et d'exprimer un lyrisme personnel. Compte tenu du titre du recueil, il s'agit particulièrement d'un lyrisme élégiaque évoqué par "Je me plains à mes vers..."
  • merci pour ton aide car j'ai l'oral blanc dans 5 jours et sur mon cours je n'avais pas de réponse précise ..
    vraiment mercii bonne soirée
    le problématique c'est : quelles fonctions du bellay réserve t-il a la poésie?
    est ce que ce plan conviendrais mais je ne vois pas quelle sous partie je pourrais faire ? :
    I)confier ses sentiments

    II)un lyrisme personnel
    a) le lyrisme
    b)sa fonction
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Sassou,

    Ce plan ne convient pas.
    D'abord il se répète.
    As-tu remarqué le pluriel ?
    Dans le 1er quatrain, du Bellay expose une autre conception de la poésie, qui pour n'être pas celle qu'il veut servir, est quand même reconnue (voire estimée) par lui.
    Le dernier tercet renvoie à une autre fonction implicite de la poésie : la décoration, l'expression "fleurie" que du Bellay dénonce avec un certain humour.
  • :/Dans le 1er quatrain, du Bellay expose une autre conception de la poésie, qui pour n'être pas celle qu'il veut servir, est quand même reconnue (voire estimée) par lui.
    je n'ai pas très bien comprit ..
    ma prof dans son cours a marqué selon 2 axes qui sont le projet de du bellay et la progression des registres et je viens de voir dans mon descriptif pour l'oral blanc que le problématique c'est: quelles fonctions du bellay réservet-il a la poésie ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Du Bellay renonce à une poésie descriptive et ornementale. Il ne veut pas célébrer les beautés de la nature.
    Il souhaite au contraire une poésie autobiographique, lyrique et plus familière.
    Ces deux conceptions sont opposées tant dans le sujet que dans la forme
  • Voici l'extrait étudié :
    Je ne veux point fouiller au sein de la nature
    Je ne veux point fouiller au sein de la nature,
    Je ne veux point chercher l'esprit de l'univers,
    Je ne veux point sonder les abîmes couverts,
    Ni dessiner du ciel la belle architecture.

    Je ne peins mes tableaux de si riche peinture,
    Et si hauts arguments ne recherche à mes vers :
    Mais suivant de ce lieu les accidents divers,
    Soit de bien, soit de mal, j'écris à l'aventure.

    Je me plains à mes vers, si j'ai quelque regret :
    Je me ris avec eux, je leur dis mon secret,
    Comme étant de mon coeur les plus sûrs secrétaires.

    Aussi ne veux-je tant les peigner et friser,
    Et de plus braves noms ne les veux déguiser
    Que de papiers journaux ou bien de commentaires.
    Ma problématique sur ce poème est : En quoi ce poème constitue-t-il la contestation d'un certain art poétique ?

    I) Une prise de positon ferme

    II) Un affanchissement

    Des personnes pourraient-il m'aider à compléter mon plan avec des sous-parties correspondant à mes 2 axes svp ? car je n'ai pas d'idée pour le moment. Je vous remercie d'avance.
  • Ce plan de correspond pas à la "problématique" indiquée.
    Il faudrait d'abord définir l'art poétique dont s'écarte Du Bellay. Il le fait un peu lui-même, mais il faudrait développer, définir les genres dont il parle, en particulier ceux qui étaient honorés à son époque, pour faire ressortir ce qu'il apporte de nouveau. Il y a de grandes différences, par exemple avec l'épopée, et puis des différences plus nuancées, par exemple dans l'élégie (écrire "à l'aventure", au lieu d'imiter)
  • Bonjour à toutes et à tous,

    J'ai une question à préparer pour m'entraîner avant le bac de français mais je ne sais pas du tout comment faire. La question est : En quoi le titre Les Regrets éclaire t-il le sonnet 1 ?
    Seulement je ne vois pas le rapport puisque le sonnet 1 parle de la manière dont Du Bellay a écrit son recueil. Voilà c'est tout j'espère que vous pourrez m'aider
    Merci d'avance.
    Alicia

    Voici le sonnet :
    Je ne veux point fouiller au sein de la nature,
    Je ne veux point chercher l’esprit de l’univers,
    Je ne veux point sonder les abîmes couverts
    N’y dessiner du ciel la belle architecture.

    Je ne peins mes tableaux de si riche peinture,
    Et si hauts arguments ne recherche à mes vers :
    Mais suivant de ce lieu les accidents divers,
    Soit de bien, soit de mal, j’écris à l’aventure.

    Je me plains à mes vers, si j’ay quelque regret,
    Je me ris avec eux, je leur di mon secret,
    Comme étant de mon cœur les plus sûrs secrétaires.

    Aussi ne veux-je tant les peigner et friser,
    Et de plus braves noms ne les veux déguiser,
    Que de papiers journaux, ou bien de commentaires.
  • Voyez le premier tercet...
  • Est ce que je pourrais parler du registre de l'élégie des poèmes ?? Il se plaint à ses vers car il ne veut pas faire de la poésie lyrique comme ses contemporains non ?
  • Oui, mais ce sonnet n'est pas en lui-même élégiaque puisque c'est une sorte de "poétique" écrite en préface du recueil.
    Vous faites bien de parler de "plainte" à propos des Regrets, c'est en effet le sens ancien du mot.
    Votre dernière question comporte une contradiction : l'élégie relève bien du lyrisme (c'en est même la plus pure illustration).
  • D'accord je ne savais pas. Merci pour ces renseignements !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.