Exercice sur l'accord du participe passé

Bonjour, pouvez-vous m'aider à faire un exercice s'il-vous-plaît, merci d'avance.

Voici l'exercice :

Accordez les participes passés. Ecrivez les phrases obtenues.

1. A peine (arrivé) au bout du lac, les garçons et les filles ont (plongé) dans l'eau.
Là j'ai trouvé "arrivés" et "plongé"
2. Tous les oiseaux (recueilli) ont été (nettoyé) de la boue qui les avait (sali).
Ici j'ai trouvé "recueillis", "nettoyé" et (sali) je trouve pas
3. Les histoires que ton ami nous a (raconté) sont incroyables.
Là je trouve pas non plus.
4. Beaucoup de mystères n'ont toujours pas été (résolu).
Ici je trouve "résolus".
5. Les personnes qui ont été (accueilli) par monsieur le maire se sont (montré) sympathiques.
Là je trouve "accueillies" et "montrées".
6. Pour la soirée (costumé), elles se sont abondamment (maquillé).
Ici, je crois que c'est "costumée" et "maquillées".
7. Amélie s'est (verni) les ongles en violet.
Là je pense que c'est "vernie".
8. A vous voir toutes les deux, vous êtes apparemment (revenu)(émerveillé) de votre long voyage!

Et il y a aussi une phrase dans laquelle il faut choisir entre l'infinitif ou le participe passé et j'hésite (je met toutes les premieres phrases au cas où le COD correspondrait à un nom d'une de ces phrases) :

Elle remit la montre à son poignet et, pour se réchauffer, remua les bras et frappa des pieds le gravier de la plage.
La nuit avait été encore plus affreuse que tout ce qu'elle avait pu imaginer. Elle l'avait passée (pelotonner) au pied d'un arbre, les genoux la plupart du temps repliés sous le gilet.

Voilà donc je trouve pas si c'est l'infinitif ou le participe passé pour pelotonner.

Merci d'avance.
«1

Réponses

  • 1. A peine (arrivé) au bout du lac, les garçons et les filles ont (plongé) dans l'eau.
    Là j'ai trouvé "arrivés" et "plongé"
    oui
    2. Tous les oiseaux (recueilli) ont été (nettoyé) de la boue qui les avait (sali).
    Ici j'ai trouvé "recueillis", "nettoyé" et (sali) je trouve pas :
    oui pour recueillis
    nettoyé est conjugué avec l'auxiliaire être au passé composé, il faut donc accorder avec le sujet oiseaux : nettoyés
    sali est conjugué avec l'auxiliaire avoir, il faut donc accorder avec la COD s'il est placé avant, c'est "les" mis pour oiseaux : donc salis.

    3. Les histoires que ton ami nous a (raconté) sont incroyables.
    Là je trouve pas non plus.
    auxiliaire avoir, COD que mis pour histoires : racontées
    4. Beaucoup de mystères n'ont toujours pas été (résolu).
    Ici je trouve "résolus".
    oui
    5. Les personnes qui ont été (accueilli) par monsieur le maire se sont (montré) sympathiques.
    Là je trouve "accueillies" et "montrées".
    oui
    6. Pour la soirée (costumé), elles se sont abondamment (maquillé).
    Ici, je crois que c'est "costumée" et "maquillées".
    oui
    7. Amélie s'est (verni) les ongles en violet.
    Là je pense que c'est "vernie".
    Non, le COD est ongles et il est placé après le verbe, donc pas d'accord : verni
    8. A vous voir toutes les deux, vous êtes apparemment (revenu)(émerveillé) de votre long voyage!
    revenus conjugué avec être, accord avec le sujet : revenus
    émerveillés : épithète de vous donc accord : émerveillés

    Et il y a aussi une phrase dans laquelle il faut choisir entre l'infinitif ou le participe passé et j'hésite (je met toutes les premières phrases au cas où le COD correspondrait à un nom d'une de ces phrases) :

    Elle remit la montre à son poignet et, pour se réchauffer, remua les bras et frappa des pieds le gravier de la plage.
    La nuit avait été encore plus affreuse que tout ce qu'elle avait pu imaginer. Elle l'avait passée (pelotonner) au pied d'un arbre, les genoux la plupart du temps repliés sous le gilet.
    Voilà donc je trouve pas si c'est l'infinitif ou le participe passé pour pelotonner.
    Pour trouver, remplace par un verbe de 2ème ou 3ème groupe : elle l'avait passée étendue (et non pas étendre) donc participe passé accordé avec elle : pelotonnée.
  • Bonjour,
    Merci de votre réponse et de votre aide mais je ne comprend pas pourquoi pour la phrase 7, on n'accorde pas "verni" alors que dans mon livre, l'exemple dit "elle s'est méfiée du comissaire".
    Merci d'avance.
  • Le verbe méfier est un verbe toujours pronominal. Il s'accorde donc toujours avec le sujet.
    Le verbe vernir n'est pas toujours pronominal, dans ce cas il s'accorde, comme s'il était construit avec l'auxiliaire avoir, avec le COD s'il est placé avant.
    Tu as peut-être dans ton livre un exemple avec le verbe laver :
    elle s'est lavée = elle a lavé elle-même représenté pas "s'"
    elle s'est lavé les mains : "mains" est COD placé après le verbe donc pas d'accord.
  • Ah d'accord, merci. Pouvez-vous dire si ces phrases sont juste svp ?

    Les voici :

    1)La nuit avait été encore plus affreuse que tout ce qu'elle avait pu imaginer.
    Est-ce que c'est imaginé ou imaginer car on peut aussi dire :
    La nuit avait été encore plus affreuse que tout ce qu'elle avait pu vendu.
    ou alors
    La nuit avait été encore plus affreuse que tout ce qu'elle avait pu vendre.

    Si c'est avec le participe passé, avec quoi l'accorde-t-on ?

    2)Elle avait encore mal à la mâchoire à force d'avoir (claquer) des dents de froid.
    Ici c'est avec le participe passé mais je ne sais pas si on doit l'accorder ou pas.

    3)Même les yeux ouverts, les images avaient (fuser) dans l'obscurité.
    Ici aussi c'est le participe passé, est-ce qu'on doit l'accorder ou pas car il y a le verbe avoir.

    Merci d'avance.
  • Francais11 a écrit:
    Ah d'accord, merci. Pouvez-vous dire si ces phrases sont juste svp ?

    Les voici :

    1)La nuit avait été encore plus affreuse que tout ce qu'elle avait pu imaginer.
    Est-ce que c'est imaginé ou imaginer car on peut aussi dire :
    La nuit avait été encore plus affreuse que tout ce qu'elle avait pu vendu. Nonou alors
    La nuit avait été encore plus affreuse que tout ce qu'elle avait pu vendre. Oui

    Si c'est avec le participe passé, avec quoi l'accorde-t-on ?

    2)Elle avait encore mal à la mâchoire à force d'avoir (claquer) des dents de froid.
    Ici c'est avec le participe passé Ouimais je ne sais pas si on doit l'accorder ou pas. Non, pas d'accord, le COD dents est placé après

    3)Même les yeux ouverts, les images avaient (fuser) dans l'obscurité.
    Ici aussi c'est le participe passé, est-ce qu'on doit l'accorder ou pas car il y a le verbe avoir. Non, car il n'y a pas de COD

    Merci d'avance. Pas de quoi !
  • Est-ce que dans le premier exercice, c'est "revenues" et "émerveillées" ou "revenus" et "émerveillés" pour la question 8 ?
  • Bonsoir Français11,
    8. A vous voir toutes les deux, vous êtes apparemment (revenu)(émerveillé) de votre long voyage!
    Anne a dû se mélanger les pinceaux en répondant à tes nombreuses questions... Elle te confirmerait que c'est : revenues émerveillées : l'accord se fait avec toutes les deux (l'accord de toutes signale un féminin pluriel).

    Muriel
  • Oui, je me suis trompée. Pardon Francais11 et merci Muriel de'avoir corrigé.
  • Merci à tous.
  • Bonjour à tous, je suis bonne en français mais j'ai un peu de mal avec certains participes passés, pouvez-vous m'aider ?
    Le JE est une femme.
    J’ai un vague souvenir d’y être allée ou d’y avoir vécu...
    J’étais soulagée de savoir enfin ce qui s’était passé, ces flashs m’avaient hantée tant de temps...
    Il était temps pour moi de comprendre ces images et d’affronter les quelques brides de mon passé que j‘avais si longtemps rejetées ...
    Vous aviez déposé ses valises devant la porte...
    Je n’ai jamais vérifié les informations qu’il m’a donné ce jour là.
    Son propre père m’ayant d’ailleurs marquée à vie en une seule soirée...
    Si seulement ça avait pu être l’inverse, qu’elle s’attache à moi plus que de raison face aux épreuves que nous avions traversées ensemble...
    Merci d'avance pour votre aide.
  • Je n’ai jamais vérifié les informations qu’il m’a données ce jour là.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Eh bien, c'est très réussi !

    Je corrige une petite faute de frappe :
    "quelques bribes de mon passé"

    Je corrige une faute de participe :
    Je n’ai jamais vérifié les informations qu’il m’a données ce jour là.

    Il m'a donné quoi ? "les informations", féminin pluriel, représentées par le pronom " qu' ", COD écrit avant. Donc on accorde.
  • Jehan a écrit:
    Je corrige une faute de participe :
    Je n’ai jamais vérifié les informations qu’il m’a données ce jour là.

    Il m'a donné quoi ? "les informations", féminin pluriel, représentées par le pronom " qu' ", COD écrit avant. Donc on accorde.
    Oui, tout à fait ! C'est exactement le même cas de figure que "les épreuves que nous avons traversées ensemble" que vous avez écrit sans faute d'accord.
  • Merci à tous pour votre aide !
    J'en ai d'autres ! :P

    (2 femmes) Il me sembla que le trajet fût un peu court pour être déjà arrivées à la maison donc je levai les yeux...

    (1 fille) Je m’étais faite pipi dessus. J’avais peur qu’il me tape moi aussi pour avoir mouillée mon pantalon.

    Je sortis de la voiture, à toute vitesse, où du moins, à la vitesse maximum que me permettaient mes jambes chancelantes de peur...

    - Chut ! Arrête, calmes-toi, ne t'inquiètes pas !

    Je ne vis pas ma mère, j’en déduisis qu’elle et sa copine avaient changées de pièce.

    Merci à tous.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Voilà la correction :

    (2 femmes) Il me sembla que le trajet fût un peu court pour que nous fussions
    (ou "soyons", à la rigueur) déjà arrivées à la maison; donc je levai les yeux...

    (1 fille) Je m’étais fait pipi dessus.
    Ce n'est pas moi qui suis faite... J'ai fait quoi ? pipi.
    COD écrit après, on n'accorde pas.
    J’avais peur qu’il me tape moi aussi pour avoir mouillé mon pantalon.
    Ce n'est pas moi qui suis mouillée. Avoir mouillé quoi ? mon pantalon.
    COD écrit après, on n'accorde pas.

    - Chut ! Arrête, calme-toi, ne t'inquiète pas !
    Arrêter, se calmer, s'inquiéter... Pas de S à l'impératif présent pour ces verbes du 1er groupe.

    Je ne vis pas ma mère, j’en déduisis qu’elle et sa copine avaient changé de pièce.
    Auxiliaire avoir. Avoir changé quoi ? Pas de réponse, pas de COD.
    On n'accorde pas.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.