Bonjour tous le monde,
Je traduis actuellement un texte de pline le Jeune issu des lettres livre VIII... J'en suis encore à la phrase 1 que je recopie :

Erat autem antiquitus institutum ut a majoribus natu non auribus modo, verum etiam oculis disceremus quae facienda mox ipsi ac per vices quasdam tradenda minoribus haberemus. ( Pline le Jeune)

Donc voila je bloque sur "facienda"... Je suppose que cela vient de facio mais je ne trouve pas la forme ...

Quelqu'un pourrait-il me donner un indice s'il vous plait ?

ps: je demande de l'aide seulement pour facienda, en me traduisez pas tout le texte s'il vous plait car j'aurais mauvaise concsience ... :)


édit : dans le cas ou cela vous permettrez de mieux m'aider je mets ma juxtalinéaire ( je précise que ce n'est qu'une juxta et pas ma traduction finale)

autem institutum erat: Cependant la coutume était
antiquitus: dpeuis l'antiquité
ut disceremus: que nous apprenions
a majoribus natu: des plus agés
non modo auribus : non seulement par les oreilles
verum etiam oculis: mais aussi par les yeux

Réponses

  • Cf. Quod erat demonstrandum = ce qu'il fallait démontrer CQFD
    Quod erat faciendum = ce qu'il fallait faire.

    Faciendum => facienda.

    Voir aussi gérondif.
  • merci pour le lien ... je ne connaissais pas encore ( sans doutes mes trois années sans latin) je me coucherai moins bête :)
    merci encore


    donc si je prend : quae haberemus facienda ==> ce que nous avions à faire
    (quae haberemus) tradenda => ce que nous avions à transmettre

    en esperant que mon raisonnement est juste ....
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Gynandra,

    Attention haberemus n'est pas un imparfait de l'indicatif (habebamus) mais du subjonctif qui exprime un irréel du passé.
    Je traduirais donc par "ce que nous aurions dû faire (et que nous n'avons pas fait alors)"
  • effectivement ce n'est pas un imparfait ....j'avais pas vu

    mais en fait j'ai considéré que haberemus allait avec le "ut" du début ( ca s'appelle du collage de pseudo-latiniste )

    donc j'ai fait ...
    ut discerimus que nous apprenions ( blabla poru le retse)

    (ut) haberemus

    et je justifie l'emploi du subjonctif a cause de l'emploi du "ut" et après j'estime que je suis pas obligé de traduire par un subjonctif en francais ....

    quae haberemus= ce que nous avions
    mex ipsi= nous même bientôt
    facienda à faire
    ac per vices quasdam= et par une sorte de roulement
    tradenda minoribus = à transmettre à nos descendants

    ce qui donne en amélioré : ce que nous devions bientôt nous même faire et transmettre par une sorte de roulement à nos descendant ....

    après je suis sans doute a coté de la plaque car le ut n'a sans doute rien à voir avec le haberemus .... bon bon c'est du collage .....
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Gynandra,

    Il est certain qu'haberemus est appelé par ut.
    Valeur de ut, voir ici.
    Il n'empêche que le subjonctif imparfait prend peu à peu en latin une valeur d'irréel du passé.
    Le temps que j'ai employé en français n'est pas un subjonctif imparfait mais un conditionnel passé 1re forme avec adjonction du semi-auxiliaire devoir.


    Compte tenu du contexte que je découvre maintenant pour ma plus grande honte , je pense qu'une simple concordance des temps peut aussi se justifier.
    Il te faut examiner la suite de la missive et déterminer si Pline exprime un regret, auquel cas mon observation initiale reprendrait tout son intérêt.
  • bon j'ai mis le conditionnel ca passe très bien en faite ....

    merci
  • taduction mise à part, le ut n'appelle pas spécifiquement haberemus: c'est le premier subjonctif, introduit par ut car il développe institututum (il y avait une coutume selon laquelle...), qui conditionne le mode des verbes qui lui sont subordonnés
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.