Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour à tous !
Quelles sont les fonctions et les caractéristiques d'une scène d'exposition ?

Quelles sont les fonctions de la scène d'exposition dans Les mains sales de Jean-Paul Sartre et dans Le Dindon de Feydeau ?

Voilà, je vous remercie d'avance pour votre aide.
Mots clés :

Réponses

  • "La scène d'exposition", au risque d'être tautologique, a pour finalité première d'EXPOSER.

    Et que doit-on exposer au théâtre ? Il faut savoir que les spectateurs, qui ont une vie en dehors du spectacle, arrivent dans une salle, où il y a plein de gens qu'ils ne connaissent pas, qu'ils n'ont certainement jamais vues, et que mis à part un titre, un nom ou plusieurs d'acteurs et quelques appréciations critiques et peut-être quelques images vues à la télé (rare...), les spectateurs ne savent rien de ce qu'ils vont voir. Il faut donc les PRÉPARER.

    C'est là toute la subtilité des scènes d'exposition.
    • coller un nom sur le visage des personnages. Leur assigner un caractère, un physique particulier.
    • mettre en scène les premiers rapports de force, ou DIRECTEMENT (en représentant in medias res des personnages s'embrassant, se disputant, ou débattant...) ou INDIRECTEMENT (ce sont des personnages, qui en discutant, présentent l'intrigue ni vu ni connu. Cf. Dom Juan, avec Sganarelle, faisant le beau devant son collègue valet, et explicitant comment se conduit son maître avec les femmes et la religion).
    • planter le décor.
    • exposer les principaux thèmes de la pièce (encore Dom Juan : l'amour libertin, les rapports maître / valet (et au-delà Homme / Dieu), etc.

    Ce sont les effets de ce qu'on appelle en jargon littéraire : LA DOUBLE-ÉNONCIATION ; c'est-à-dire que les personnages qui se parlent entre eux parlent, au-delà, également pour le spectateur.
  • Bonjour,
    sur un site j'ai trouvé que
    "Au théâtre, afin de ne pas rompre la mimesis (l'illusion), l'exposition se fait toujours in medias res : des personnages dialoguent et n'ont pas pas l'air de s'occuper de nous ! "
    Cependant je pensais qu'une scène d'exposition ne se faisait pas toujours in medias res :s
    Alors si vous pouviez m'éclairer...

    Aussi, est-ce que pour un monologue, on peut parler de double énonciation : 2 destinataires : le personnage lui-même et le public. Ou cela ne concerne qu'un dialogue.

    Merci
  • j'ai déjà etudier la scéne d'exposition et même fait un commentaire composé dessus qu'entend tu par in medias res?
  • Bonjour,

    "in medias res" signifie que les spectateurs découvrent la pièce, en pleine action, comme si l'intrigue avait commencée avant même leur arrivée. Souvent, on surprend les personnages en pleine discussion. On est dans le feu de l'action.

    Ayako, une pièce de théatre est faite pour être exposée. Le principe même est que les personnages parlent entre eux pour être sous les yeux des spectateurs. Ainsi, au théâtre, le comédien n'est jamais seul. D'autres personnages sont absents de la scène mais le public lui est toujours la. Lorsque le personnage parle tout seul, il s'adresse aussi bien à lui qu'aux gens en face de lui, souvent dans un souci d'une meilleure connaissance des sentiments ou de la personnalité de celui ci.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Ayako,

    La double énonciation s'applique aussi aux monologues.
  • Bonjour à tous !

    Il faut également penser aux pièces qui s'ouvrent sur le Prologue, personnage censé exposer la situation : nous ne sommes pas in medias res. Il existe aussi des pièces qui désamorcent ouvertement ce principe dramatique de l'exposition immediate. Mais, je dois réfléchir pour trouver des exemples...

    Antigone de Anouilh peut-être ? (Je ne m'en souviens plus trop...).
  • J'admire toujours le début de la pièce de Cocteau, Bacchus
    Je t'ai fait peur ?

    Que ce soit un prologue qui décrive la situation, ou une scène d'introduction où les personnages sont supposés arriver dans la logique d'une situation antérieure, c'est complètement artificiel. Cocteau nous plonge tout de suite dans un dialogue "naturel" de Christine et Lothar parlant chiffons.
    Les débuts chez Racine sont souvent époustouflants de naturel
    Bajazet "Viens, suis moi"
    La Thébaïde "Ils sont sortis, Olympe ?"
    Phèdre
    "Le dessein en est pris. Je pars, cher Théramène"
    Andromaque "Oui, puisque je retrouve un ami si fidèle"

    Le prologue d'Esther est pompeux, alors que la première réplique est d'une limpide simplicité
    "Est-ce toi chère Élise ?"

    Et le célébrissime, dans Athalie
    "Oui je viens dans son temple adorer l'Éternel"
  • Aujourd'hui, en faisant un DM dans lequel j'avais une petite question sur la scène d'exposition, je me suis demandé combien elle peut avoir de fonctions selon les auteurs, les époques...
    Je vous mets la définition de Wikipédia, que je voudrais que l'on complète au fil de ce sujet.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Scene_d%27exposition
  • Bonjour ,

    J'ai un commentaire à rendre bientôt, et une de mes parties porte sur les fonctions de la scène d'exposition. Mon commentaire porte en effet sur une scène d'exposition d'une pièce de Molière mais là n'est pas la question. Est ce qu'il est judicieux de rédiger une sous partie sur : "la comédie" enfin en gros la scène d'exposition montre bien qu'il s'agit d'une comédie : Argan arrive en chemise et bonnet de nuit, le comique est annoncé blablabla. Où est ce que je ne dois parler que du cadre : présentation des personnage, annonce de l'intrigue (qu'il s'agit d'un "addict" des traitements etc... parce que si je commence à parler qu'il s'agit d'un malade imaginaire car il y a des indices qui montre qu'il est plutôt robuste, je déborde sur une autre partie...)


    Voilà, merci d'avance !
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    Bien sûr qu'il est important de montrer qu'il s'agit d'une scène d'exposition dans une comédie. La fonction de cette scène est aussi de nous présenter le projet de l'auteur dramatique.
  • Donc en gros:

    I. Scène d'expo

    1) Genre = comédie : je dis que c'est "drôle" sauf que je n'ai pas envie de parler des comiques maintenant, sinon je déborde. Donc dois-je placer cette partie ou me contenter des deux autres car c'est trop "vaste" et ça risque de parler de beaucoup de choses....

    après mes deux autres sous parties on s'en fiche.

    II. Comiques

    d'où mon hésitation à parler de comédie dans le I, car je parle de comiques dans le II.

    (j'ai encore une troisième partie mais qui n'a pas d'importance ici )

    Que me conseillez vous? De laisser tel quel sans parler des comédies dans le I? Quelques précisions sont à apporter?

    voila voila , merci !
  • Il serait peut-être plus simple que tu nous donnes une vue d'ensemble de ton plan car là c'est difficile de te répondre. Evidemment si tu fais ton II sur la comédie, il paraît inutile d'en parler dans le I, mais comme on ne voit pas la cohérence du tout... Ton commentaire ne porte que sur le monologue d'Argan ? Si c'est le cas je dirais
    I. Une scène d'exposition
    Elle apporte en parti les renseignements attendus mais elle est quand même particulière puisque c'est un monologue, et que celui-ci nécessite une mise en scène bien spécifique. De plus il nous manque des éléments sur l'intrigue. Ne parle pas encore spécifiquement de la comédie. Mentionne-le (dès l'intro selon moi) mais n'en fais pas une sous-partie.
    II. La mise en place d'une comédie
    Et un III éventuel puisqu'apparemment tu en as un
  • l'aspect de la comédie peut faire sous-partie transition entre ton I et ton II... C'est à dire dernière sous-partie du I qui annonce ta 1ère sous-partie du II (un des aspects de la comédie traité en I, 3, puis les autres aspects par ex dans ton II). En effet tout dépend de ta matière, as-tu beaucoup d'éléments pour chacune de tes parties ?
  • Bonjour,
    Pouvez-vous me renseigner sur ce qu'est " lancer l'action " d'un scène d'exposition ?
    Merci beaucoup.
  • Faire démarrer l'histoire, tout simplement.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.