Grammaire française Participe passé

Bonjour,

J'ai juste une petite question en ce qui concerne certains mots masculins de la langue française qui, au pluriel, deviennent féminins ; comme par exemple "amour" et "orgue". (Y'en a-t-il d'autres, d'ailleurs ?)

→ Pourquoi?

Réponses

  • Bonsoir Spip,
    (Y'en a-t-il d'autres, d'ailleurs ?)
    Oui, il vous en manque un : délice ; voyez cette discussion : Amour, délice, et orgue !.

    Muriel
  • webmestrewebmestre Administrateur
    Bonjour spip,

    Oui, il y en a au moins un autre : voyez ici et .

    Pour l’explication, rendez-vous sur cette page.
    Sans oublier la petite vidéo de Bernard Cerquiglini. :)
  • Pour orgue, il me semble qu'il y aurait une précision à apporter:
    "Les grandes orgues" d'une église - il s'agit d'un seul instrument, très souvent à trouver dans une tribune à l'ouest de l'édifice.
    Je crois bien que je peux écrire "je possède un catalogue de tous les grands orgues de la région" si on définit petit orgue comme ayant 1-13 jeux et un grand orgue 14 jeux et davantage par exemple..
  • Et le cas tordu de gens :
    Le genre de gens peut varier suivant la construction de la phrase.
    Quand gens est accompagné d'un adjectif placé après lui, ce dernier est du masculin :
    - les gens mal informés...

    Quand l'adjectif est placé immédiatement avant, il est du genre féminin :
    - les bonnes gens...
    - toutes les vieilles gens...

    Dans les cas d'adjectifs ou pronoms placés avant et après gens, ceux placés avant gens prennent aussi le féminin, tandis que ceux qui le suivent restent au masculin :
    - toutes ces bonnes gens sont ennuyeux...
    - ces petites gens d'entre lesquels je suis sorti...

    mais :
    - tous les gens sensés...
    - tous ces gens-là...
    - tous les braves gens...
    - qu'est-ce qu'ils diraient toutes ces bonnes gens...
    - instruits par l'expérience, les vieilles gens sont prudents
    - de curieux jeunes gens...
    (Bréviaire d'orthographe française : http://mapage.noos.fr/mp2/)
  • ces petites gens d'entre lesquels je suis sorti...
    J'adore ces subtilités :)
  • spipspip Membre
    J'avais fait une recherche pour voir si la question avait déjà été abordée mais n'avais rien trouvé...

    Mille merci pour vos lumières !
  • L'Académie Française signale une particularité pour délice ici.
  • Dommage que l'exemple cité ne prouve rien !
  • ZorahZorah Membre
    @JSC
    Au paragraphe très intéressant qui se trouve juste en-dessous (mil, mille) l'Académie dit que mille se prononçait autrefois comme comme dans famille. Ce n'est vrai qu'à la condition de préciser "comme famille se prononçait autrefois".

    Quand j'étais enfant, je m'en souviens très bien, j'entendais mon grand-père prononcer famille, bouteille, maille, etc., à l'ancienne, comme Littré le préconisait encore en 1885: "fa-mi-ll', ll mouillées, et non pas fa-mi-ye", on ne peut pas être plus clair. C'est le son de l'italien -gli. Pour le mot maille, on peut avoir une idée de sa prononciation ancienne en prononçant comme un anglais le mot anglais mile (ma-ï-l'). Pour mille cette prononciation s'est perdue dès le Moyen Age. L'italien miglia l'a conservée : à peu près miye-li-a.

    Pour bien d'autres mots français du même type elle s'est maintenue jusqu'au début du XXè siècle, disons jusqu'à la guerre de 14-18. Bouteille se prononçait bou-teil-l', (avec teil comme dans La Roche du Theil), famille, fa-miye-l'... A peu près...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.