1457910833

Réponses

  • Jehan a écrit:
    Qu'est-ce qu'un vidrecome ? ;)
    Pour commencer ai-je pensé à crachoir. Puis, à un recipient plus généralement pour les boissons.
  • En sortant de son ronchaloir, il avait l'air ronché et à tout propos, il ronchalonnait.
    Qui ne comprend pas ?
    Quant aux mots tordus qui sont dans des dictionnaires à tarabiscots...
  • JehanJehan Modérateur
    Effectivement, le vidrecome est germanique et vient de "wiederkommen", revenir. J'ai utilisé l'imparfait parce que le terme est tombé en désuétude.
    Mais l'objet s'utilise sans doute encore... Pas pour manger, non. Mais au repas, oui ! Je ne vais pas vous faire souffrir plus longtemps avec lui. JSC a quasiment trouvé ! Voici la définition du TLF :

    "Grand verre à boire que l'on faisait circuler dans les festins, en Allemagne et en Flandre, et que chaque convive devait vider à son tour."

    On peut discuter de la laideur du mot. Théodore de Banville l'a toutefois utilisé dans un quatrain :

    "De jarre en vidrecome
    Le vidrecome en main
    A travers l'air marin
    Tout chemin mène au rhum"


    Quant à la victoria... J'ai le vague souvenir d'une espèce de véhicule ancien, mais je ne pourrais préciser davantage.
  • Jehan pour un des sens de victoria, c'est un landau ou calèche, enfin un véhicule à roues tiré par des chevaux. Sinon, pensez à la Reine, à quoi a-t-on pu donner son nom ?
    Le victoriat, lui date des romains.

    Putakli, peut-on dire En sortant de son nonchaloir il nonchalonnait ? ça fait très chat ronronnant...
  • Et l'apopathodiaphulatophobie ?
    Je viens de tomber dessus...
  • Bonjour !

    Anne nous a trouvé :
    Et l'apopathodiaphulatophobie ?
    Il va nous occuper un certain temps celui-là ! (Anne, il y a "dia" dedans ! ;) )

    Muriel
  • Avant mon départ en vacances, sans internet, je ne résiste pas à vous soumettre aussi boustrophédon que je viens de trouver dans un dictionnaire de synonymes. Que les hellénistes laissent un peu chercher les autres !
  • JehanJehan Modérateur
    Nous voilà donc avec toute une flopée de mots sur les bras : victoria (n°2), victoriat, apopathodiaphulophobie et boustrophédon !

    Je ne suis pas vraiment helléniste, mais je connais tout de même le sens... disons assez tortueux... de boustrophédon. Mais Anne peut partir tranquille, je ne cafterai pas !

    Pour "victoria"... Que peut-on nommer en l'honneur d'une reine ? Des chutes d'eau africaines, bien sûr. Mais à part ça ? C'est peut-être une autre découverte exotique, animal ou plante ?

    Pour le victoriat, aucune idée. Est-ce que ça aurait un rapport avec une victoire ou un vainqueur ?

    Quant au si remarquable apopathodiaphulophobie... C'est une phobie, bien sûr, mais de quoi ? Puisqu'il y a "patho", il y a sans doute une histoire de maladie là-dessous. Mais difficile d'en dire plus long !
    Et comment allons-nous faire sans Anne pour nous donner des indices ?
  • webmestrewebmestre Administrateur
    Jehan a écrit:
    Nous voilà donc avec toute une flopée de mots sur les bras : victoria (n°2), victoriat, apopathodiaphulophobie et boustrophédon ! [...] Quant au si remarquable apopathodiaphulophobie... C'est une phobie, bien sûr, mais de quoi ? Puisqu'il y a "patho", il y a sans doute une histoire de maladie là-dessous. Mais difficile d'en dire plus long !
    Et comment allons-nous faire sans Anne pour nous donner des indices ?
    Bonjour Jehan,

    Attention, Anne a écrit apopathodiaphulatophobie. :)
  • JehanJehan Modérateur
    Merci, webmestre.

    Toutes mes excuses ! Effectivement, ce n'est pas sur l'apopathodiaphulophobie que nous devons plancher, mais sur l'apopathodiaphulatophobie. Tout devient plus clair, soudain... :cool:
  • Pour le victoriat en admettant que cela soit lié à une victoire, c'est peut-être un pécule de soldat ou une récompense honorifique ?

    Pour le victoria n°2 je pense à une décoration (après tout il y a la victoria cross) ou bien un vêtement particulier.
  • Bonjour,

    keske ça veu dire le mot : Égipan :)
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Égipan... Je crois que c'est une sorte d'animal fabuleux de la mythologie grecque, non ?
  • Est-ce que Égipan est aussi une contraction?
    Si cela avait été ægipan par exemple, j'aurais dit une bête égyptienne.
  • JehanJehan Modérateur
    Maintenant que JSC la signale... Effectivement, il me semble avoir vu aussi l'orthographe Ægipan. Ce serait peut-être en rapport avec le grec "aïgos" (= chèvre ). Sous toutes réserves. Qu'en dit Alae-real-admin ?
  • Léah a écrit :
    Putakli, peut-on dire En sortant de son nonchaloir il nonchalonnait ? ça fait très chat ronronnant..
    Je crois plutôt qu'en sortant de son victoriat, Victoire avait l'air Victorine. Si la popatho dit à Phulato: "Phobie", il me semble qu'on y voit déjà un peu plus clair..
  • Bonsoir ! absente depuis samedi, je n'ai pas pu vous donner d'indices pour victoria et victoriat
    Donc, la victoria, outre une sorte de landau (voiture élégante tirée par des chevaux) est un nénufar, nommée ainsi en hommage à la reine Victoria
    Et la Victoria Régia chanterait le grand poème de sa beauté à quelques pas de l'Euryale ferox, le lotus du Gange s'ouvrirait victorieusement non loin du nymphæa Flava de la Floride ou du nymphæa de Zanzibar...
    Le victoriat est une pièce de monnaie de l'époque romaine

    PS : le Boustrophédon, c'est en relation avec l'écriture...
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir, Léah.

    Je me souvenais vaguement d'une plante... Et maintenant que vous donnez le nom complet, ça me revient tout à fait. La Victoria regia est ce drôle de nénuphar amazonien, aux immenses feuilles de deux mètres de diamètre, aux bords relevés comme un grand moule à tarte...

    Le boustrophédon proposé par Anne, effectivement, ça a un rapport avec l'écriture... Mais n'en disons pas plus pour l'instant. Laissons encore un peu chercher les autres.

    Quant à l'apopathodiaphulatophobie... M'est avis qu'il va falloir attendre le retour d'Anne !
  • :) Bonjour Jehan
    Nénufar si je puis me permettre : il est avéré que le mot n'étant pas d'origine grecque ne doit pas avoir ce PH fantaisiste.
    L'Académie française a écrit « nénufar » jusqu'en 1935 (huitième édition de son Dictionnaire) et le Rapport de 1990 sur les rectifications orthographiques de 1990 (Liste H, note f) préconise de revenir à cette orthographe du fait de l'origine « arabo-persane » du mot, ce qui laisse entendre que le groupe ph devrait avant tout servir à transcrire la lettre phi (?) du grec ancien.

    En adoptant la graphie « nénuphar » dans la huitième édition de leur Dictionnaire (achevée en 1935), les Académiciens se seraient laissé aller à un rapprochement sémantique quelque peu poétique avec les nymphes (ces dernières partageant avec les nénuphars un attrait certain pour l’eau), mais également avec le genre Nymphaea, qui est celui de certains nénuphars.

    Par plaisanterie, on a appelé « guerre du Nénufar » ou « guerre du Nénuphar » les polémiques qui ont agité la France au début de l'année 1991 à propos de la réforme de l'orthographe alors projetée. Plus récemment une brochure exposant l'orthographe de 1990 a été éditée sous le titre Le millepatte sur un nénufar.
    (Wiktionnaire)
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour, Léah. :)

    Vous avez raison. L'orthographe "nénufar" est plus conforme à l'étymologie. J'étais au courant de cette réforme, mais l'ancienne orthographe reste tolérée conjointement à celle-ci. Alors, j'ai utilisé l'ancienne forme. La force de l'habitude...

    Soit dit en passant, s'il fallait rétablir le ph dans tous les mots d'origine grecque, nous devrions écrire phaisan, phantôme, phantaisie, phantastique et même grèphe ou famphreluche... Mais ça n'irait pas dans le sens d'une simpliflcation, je vous l'accorde !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.