134689833

Réponses

  • MÉRISME, subst. masc.
    A. RHÉT., vx. Division du sujet, d'un point à traiter en diverses parties (distinctes). (Dict. XIXe s., Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, QUILLET 1965).
    B. PHONOL. Trait distinctif d'un phonème. Nous atteignons (...) les deux niveaux inférieurs de l'analyse, celui des entités segmentables minimales, les phonèmes, le niveau phonématique, et celui des traits distinctifs, que nous proposons d'appeler mérismes (...) le niveau mérismatique. Nous définissons empiriquement leur relation d'après leur position mutuelle, comme celle de deux niveaux atteints successivement, la combinaison des mérismes produisant le phonème ou le phonème se décomposant en mérismes (E. BENVENISTE, Probl. de ling. gén., Paris, Gallimard, 1966, p. 121).
    REM. Mérismatique, adj., phonol. Niveau mérismatique. Niveau phonologique, inférieur au niveau des phonèmes, dont l'unité minimale constitue le trait distinctif. Voir E. BENVENISTE, Probl. de ling. gén., Paris, Gallimard, 1966, p.121.
    Prononc.: []. Étymol. et Hist. 1. 1840 «division d'un sujet» (Ac. Compl. 1842); 2. 1966 (BENVENISTE, loc. cit.). 1 empr. au gr. «action de partager, partage» et en partic. en rhét. «division d'un tout en parties distinctes»; 2 adaptation du même mot grec.
    (TLF)
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour...

    En fait, le mot "paroxyton" est maintenant un terme de linguistique générale. Il peut s'appliquer à n'importe quelle langue.

    Bravo, Muriel, pour ta définition de paréidolie, que JSC a frôlée, mais sans vraiment la formuler. C'est bien la propension commune à tous les cerveaux humains à attribuer une signification aux formes vagues et imprécises... Voir par exemple le visage du Christ dans un relief de la planète Mars ou dans les irrégularités d'une coquille d'huître...

    Dans "mère laine" ou "mère goutte", l'adjectif n'a pas de rapport avec la mère-maman. Il vient de l'adjectif latin "merus" qui signifie "pur".

    Quand il est postposé, c'est bien le nom "mère (maman)" employé en apposition à valeur d'adjectif, comme le signale le Robert, avec le sens d'origine, de source, de point de départ : branche mère, société mère, cellule mère, langue mère...

    Je vous propose maintenant le mot rabouilloir... Pour des littéraires, ça ne devrait pas être trop difficile ! ;)
  • Avec cet indice et avec l'aide de Balzac, cela doit être l'outil de la rabouilleuse.
  • JehanJehan Modérateur
    Bien vu, Portia... Ne te reste plus qu'à préciser à quoi sert cet outil !
  • Il me semble qu'il s'agissait de pêche donc peut-être un filet.
  • JehanJehan Modérateur
    Ça se précise... Il s'agit bien de pêche, mais ce n'est pas un filet !
  • Rabouilloir ? Une bouilloire pour les rats !
    Oui Jehan pour mère ; la laine mère est la laine la plus pure du mouton (la plus près de la peau, la plus épaisse)
  • JehanJehan Modérateur
    Rabouilloir ? Une bouilloire pour les rats !
    Très amusant, Léah... :) Mais relisez les propositions de Portia. Je doute qu'une bouilloire pour les rats puisse aider à pêcher.
  • la petite boutique de Frida Pertzer, qui vend un peu de tout, du galon, des aiguilles, du fil, des racontars, des boutons, du tissu au mètre
    Le rapport Brodeck de Philippe Claudel.

    A votre avis que sont ces racontars qui se vendent dans un mercerie ? C'est une vraie question, pas un test de votre culture.
  • La Rabouilleuse, personnage éponyme d'un roman de Balzac, devait sans doute s'en servir ?
  • JehanJehan Modérateur
    Effectivement, la Rabouilleuse de Balzac s'en servait... Portia a déjà fait le rapprochement dans un précédent message. C'est un objet tout simple, en fait. Encore faut-il en trouver la définition !

    P.-S. pour Anne, intriguée par ces racontars qui se vendent en mercerie.
    la petite boutique de Frida Pertzer, qui vend un peu de tout, du galon, des aiguilles, du fil, des racontars, des boutons, du tissu au mètre... (Philippe Claudel)
    A mon avis, Phippe Claudel, dans ce passage, s'est tout bonnement permis une sorte de zeugma en introduisant, parmi les COD concrets de "vend", ce nom d'action. Les racontars en question sont bien des vrais ragots, abondamment colportés par la mercière...
  • Anne345 a écrit:
    la petite boutique de Frida Pertzer, qui vend un peu de tout, du galon, des aiguilles, du fil, des racontars, des boutons, du tissu au mètre
    Le rapport Brodeck de Philippe Claudel.

    A votre avis que sont ces racontars qui se vendent dans un mercerie ? C'est une vraie question, pas un test de votre culture.
    Bonjour Anne,

    Le mot a peut-être simplement son sens usuel. Suivant le contexte, il pourrait s'agir de cancans futiles, de propos mensongers, voire de dénonciations contre rétribution ?

    Muriel
  • Je cite Balzac : "Rabouiller est un mot berrichon qui peint admirablement ce qu'il veut exprimer : l'action de troubler l'eau d'un ruisseau en la faisant bouillonner à l'aide d'une grosse branche d'arbre dont les rameaux sont disposés en forme de raquette. (...) Flore Brazier tenait à la main son rabouilloir avec la grâce de l'innocence."
    Le but étant de précipiter les écrevisses vers un piège situé en amont.

    ;)
  • JehanJehan Modérateur
    Bravo, Hairball... Tu as gagné !

    Bon, alors... Toujours sans tricher bien sûr...
    Qu'est-ce qu'un vidrecome ? ;)
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour... Alors, personne ne joue plus ? Tous en vacances ? :D
  • Bonjour Jehan,

    Il ne me parle pas ce mot-là. (Je le trouve très moche :P). De plus, il ne sonne pas français. Une origine étrangère ? d'une langue germanique ? Les consonnes dures m'y font penser.

    Édit : tout ce qu'il m'inspire, c'est qu'il ferait très bien le nom d'un gros et laid bouton : « Zut, je ne peux pas sortir aujourd'hui, j'ai un vidrecome sur la lèvre inférieure ! ». Et nul besoin de dire "un affreux vidrecome" : ce serait pléonastique !

    Mais à part cela, je ne vois pas...

    Muriel
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour, Muriel.

    Pardon pour cet affreux mot, je tâcherai de trouver plus mignon pour la prochaine fois...

    Bravo pour ta perspicacité. :) Il s'agit bien d'un mot d'origine germanique (comme beaucoup d'autres mots français, d'ailleurs). Ce n'est pas un affreux bouton... Mais, ô coïncidence, le vidrecome, vu son usage, était fréquemment en contact avec la lèvre inférieure ! :P

    Voilà qui devrait guider un peu les recherches...
  • Cela ressemble bien à wiederkommen donc quelque chose qu'on utiliserait de façon répétée peut-être ? quelque chose qu'on utiliserait pour manger ?
  • Bonjour Portia,

    C'est vrai qu'il y a un bel air de famille !

    Le hic, c'est que Jehan a dit :
    Mais, ô coïncidence, le vidrecome, vu son usage, était fréquemment en contact avec la lèvre inférieure !
    cette "chose" n'existerait donc plus ?

    Muriel
  • Vidrecome; un petit ustensile pour les enfants, pour qu'ils s'amusent avec leur langue ? ou qu'ils apprennent à prononcer certains sons difficiles ?

    Autres mots plus jolis commençant par V
    Qu'est-ce qu'une victoria ? (deux sens possibles)
    Qu'est-ce qu'un victoriat ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.