13567833

Réponses

  • Bonne chance à toi alors !
  • Merci !
  • JehanJehan Modérateur
    Balanophage ? Je connais la racine grecque initiale. Elle signifie "gland".
    Donc: "mangeur de glands", comme le cochon ou le sanglier ?
    On trouve la même racine dans le terme médical "balanite", qui désigne l'inflammation d'une autre sorte de gland...

    Quant à l'acatalepsie, ça me semble médical aussi, mais c'est peut-être un piège. Non, je ne vois vraiment pas... Si quelqu'un de très très calé a encore une idée ?
  • Dianceth a écrit:
    araignée-toile
    aran-telle
    Cela semble très logique... mais comment as-tu trouvé ça ?
    Le latin étudié pendant cinq and et un intérêt à la culture générale, chère D.
    Aranea = araignée.
    Tela = toile.

    Entre 1981 et 1982 je fréquentais un forestier du forêt d'Haguenau et en 1987 faisais des concerts d'orgue et sonneurs de chasse.

    Acatalepsie m'échappe. Je n'ai pas étudié le grec (c'est peut-être pour ça).
  • a-cata-lepsie: impossibilité de tomber dans le sommeil? au passage, peut-on changer le titre en "vivent les mots!" ?
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour, Tyagin.

    Pour acatalepsie, attendons le retour de Dianceth pour savoir si ta réponse est bonne.

    Quant à changer "Vive les mots" en "Vivent les mots"... C'est à lui qu'il faudra demander ce qu'il en pense. Bien sûr, "Vivent" semble plus logique grammaticalement et c'est bien sûr très correct. Mais le Robert note que cette tournure s'est lexicalisée en interjection invariable "VIVE", même avec un nom au pluriel, et donne comme exemple: "Vive les vacances !". Le Robert des Difficultés précise même: "Avec un non-animé, l'invariabilité semble plus logique." Le titre est donc également correct en l'état...
  • Mais la catalepsie c'est plus qu'un sommeil, c'est un sommeil proche de la mort, une sorte de coma.
  • Bonsoir tout le monde,

    Je vois que vous rencontrez quelques difficultés... pour une fois !! Et puis je trouve que c'est moins amusant quand c'est trop facile ! :D

    Alors, tout d'abord, pour balanophage, bonne réponse Jehan, bravo... on voit tout de suite en quoi le Grec est utile...

    Par contre, pour acatalepsie, personne n'a encore trouvé le sens... Désolé Tyagin, tu as tout à fait raison de vouloir décomposer le mot, mais tu n'as pas encore la bonne conclusion, mais vous êtes sur la bonne voie, c'est un terme utilisé en Médecine (comme catalepsie), mais il est aussi utilisé en Philosophie, c'est pour cela que je pensais à JSC qui me semble très calé en Philo...

    Pour le titre de la discussion, je dois vous avouer que je me suis posé la même question que vous, "vive" ou "vivent" ?

    Alors, j'ai ouvert ma "bible", Le bon usage, et j'ai "demandé conseil au maître" :

    Dans Le bon usage (§ 936 f), il est écrit :
    Vive, lorsqu'il signifie "Bravo" ou "Honneur à", perd son sens premier et se dit aussi de ce qui n'est pas doué de vie. Il joue alors le rôle d'un introducteur et reste logiquement invariable :
    - VIVE les gens d'esprit ! (LITTRE, s. v. esprit, 15°.)
    - VIVE les nouilles, malgré tout ! (MARTIN DU G., lettre à Gide, dans le Figaro litt., 22 janv. 1968.)
    - VIVE les préadamites ! (QUENEAU, Fleurs bleues, XIII.)

    [...]

    Mais la langue écrite le considère encore assez souvent comme un verbe et le fait alors varier en nombre graphiquement :
    "Je vous fait grâce des exemples..."
    Voilà, c'est la raison pour laquelle j'ai utilisé "vive" et c'est aussi pourquoi je ne désire pas modifier le titre... :)

    Bon, je vous laisse encore chercher acatalepsie, mais demandez-moi, si vous voulez d'autres indices... J'en donnerai volontiers ! ;)

    Dianceth

    P.S. : "Préadamite" serait aussi un joli mot à chercher, pour ceux qui aiment décomposer les mots...
  • préadamite = avant Adam

    Pour les non-hellénistes :?= qui peut être pris.
  • Dianceth a écrit:
    pour acatalepsie, c'est un terme utilisé en Médecine (comme catalepsie), mais il est aussi utilisé en Philosophie, c'est pour cela que je pensais à JSC qui me semble très calé en Philo...

    Bon, je vous laisse encore chercher acatalepsie, mais demandez-moi, si vous voulez d'autres indices... J'en donnerai volontiers ! ;)

    Dianceth
    Cher Dianceth,
    je t'avais déjà dit que le grec n'est pas ma tasse de thé. Je n'ai aucun souvenir d'avoir vu ce mot.
    Une petite recherche en latin me mène à F. BACON
    Nos vero non acatalepsiam, sed eucatalepsiam meditamur = ~non pas à nous abstenir de juger, mais à bien juger.
    Sans doute les Sceptiques grecs sont à l'origine. Quelque chose du genre: la qualité du doute?
  • Bravo, Anne(345), bonne réponse pour préadamite !

    De plus, tu donnes un petit indice pour acatalepsie, seulement, le Bailly donne, pour ? ?* : 1 qu'on peut prendre ou saisir... (j'autorise ici le Bailly, page 1188 seulement :), mais pour que vous soyez tous à égalité, je donne la suite de l'article)..., particul. par l'intelligence, voilà, cela devrait vous donner une piste...

    *lèptos, è, on.


    Cher JSC,

    Le mot acatalepsie étant un terme philosophique, je ne pense qu'il y ait ici nécessairement besoin de connaissances en Grec... Cependant, tu es décidément très perspicace, ce mot a effectivement un lien non négligeable avec les philosophes sceptiques grecs, et notamment avec Pyrrhon...

    Voilà, j'espère que cela vous aide un peu... surtout toi, JSC ! :)

    Dianceth
  • JehanJehan Modérateur
    La désormais fameuse acatalepsie... A partir de la phrase latine, JSC l'a traduite par "s'abstenir de juger". S'il y a dedans un élément qui signifie "saisir par l'intelligence", vu le préfixe a- privatif, on pourrait peut-être s'approcher davantage du sens en traduisant par "absence de saisie par l'intelligence", "non-compréhension" ? :|
  • Ah... on s'approche de plus en plus ! Bravo, Jehan.

    En ajoutant un peu de doute (et de son "contraire"... ), comme l'a proposé JSC, je pense que le résultat n'est pas bien loin...
  • JehanJehan Modérateur
    Voyons, voyons... Le contraire du doute, ça me semble être la certitude. Si on ne comprend pas , on ne peut pas avoir de certitude. On doute parce qu'on ne comprend pas... Ce pourrait être le fait de n'être sûr de rien parce qu'on ne comprend pas ?
  • Pour les sceptiques le doute se pose car la vérité ne connaît pas de critère.
  • Quelle brillante capacité de déduction, Jehan ! Bravo !

    C'est preeeeeesque ça... :D

    Je ne sais pas s'il est possible "d'affiner" un peu plus... :)

    Ah ? JSC a peut-être trouvé...?

    Comme on dit, "la nuit porte conseil", demain (ou plutôt tout à l'heure), vous aurez peut-être d'autres idées.

    Aussi, bonne nuit.
  • JehanJehan Modérateur
    La vérité ne connaît pas de critère.
    Cette réflexion de JSC à propos des philosophes sceptiques est intéressante.

    On pourrait peut-être la reformuler en disant : "Il n'y a aucun critère pour saisir la vérité.." L'acatalepsie, toujours avec son a- privatif, ce serait une absence de critère qui empêcherait de saisir la vérité ?
  • Balanophage ?
    Je propose une étymologie fantaisiste, mais qui me plaît bien : mangeur de baleines de parapluie (le mot baleine, ces éléments rigides qui soutiennent et tendent la toile imperméable, vient du fait que les premiers parapluies étaient faits avec de vrais fanons de baleine ; le saviez-vous ?)

    Qu'est-ce qu'une rasette ?
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir, Léah.

    Oui, le coup des fanons de baleine pour les parapluies, je crois que j'en avais déjà entendu parler. D"ailleurs, on ne verrait pas d'autres raisons possibles pour expliquer cette appellation... Il y avait aussi, d'ailleurs, des baleines de corset de même origine. Mincir grâce aux baleines... Paradoxal, non ?

    Une rasette ? Là aussi, il me semble avoir déjà rencontré ça... Peut-être un instrument pour égaliser une surface, pour ôter ce qui dépasse ou ce qui déborde ? Mais je ne saurais être plus précis.
  • Jehan a écrit:
    L'acatalepsie, toujours avec son a- privatif, ce serait une absence de critère qui empêcherait de saisir la vérité ?
    Je crois qu'on ne pourrait guère être plus proche de la définition ! Bravo Jehan ! Bravo à tous !
    En effet, la remarque de JSC était on ne peut plus pertinente !

    Voici la définition donnée par le TLF :
    - acatalepsie : PHILOS. [En parlant de la doctrine des Sceptiques gr.] Impossibilité de parvenir à la certitude.
    D'ailleurs, je crois qu'ici, le mot "certitude" se rapproche beaucoup de la Vérité, non ?

    Mais comme je l'ai déjà dit, ce mot a aussi une application en Médecine.
    Je vous invite donc à cliquer sur ce lien ou à aller voir sur le TLF à "acatalepsie" (le lien ne marche pas).

    Et puis, si certains sont intéressés par le mot "catalepsie", ils peuvent aller voir sur le TLF à "catalepsie" (le lien ne marche pas non plus) ou sur ce lien.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.