Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour tout le monde ! J'ai cherché si il y avait un sujet semblable, mais je n'ai pas trouvé un sujet m'aidant. Notre professeur de français nous a demandé d'écrire une anthologie, ayant une unité. J'ai choisi le thème des couleurs. J'ai quasiment fini ma préface, mais j'ai un problème pour trouver les poèmes. J'ai déjà L'étoile a pleuré rose... de Rimbaud, et Blanc Noir d'Eden Blu. Il m'en faudrait encore 4, un peu près. Le hic, c'est que la plupart de temps les poèmes sont écrits de personnes pour leur comptes personnels, alors qu'il me faudrait des poèmes d'auteurs connus. Si vous pouviez m'aider, j'en serais ravie ! Merci.

Bonne fin de journée ;)
Mots clés :
«1

Réponses

  • Pour Rimbaud, je choisirais plutôt Voyelles
    Tu as, de Mallarmé, L'azur
    Symphonie en gris de Marie Krysinska
    Un poème de Anna de Noailles finissant par Et qui serait rose ma rose !
  • Merci beaucoup. Je voudrais savoir comment vous trouvez ma préface ..
    Vous avez déjà demandé la couleur d’une chose, ou bien défini une chose par une couleur. C’est normal, les couleurs sont partout. Elles font le monde. Voilà pourquoi cette anthologie renferme plusieurs poèmes sur le thème des couleurs. Déjà tout petit, on nous a habitué à associer mots et couleurs. Par exemple, l’amour au rouge. Les poètes s’en sont inspirés. De plus, en écrivant les couleurs, le texte est rendu vivant. Parce qu’après tout les couleurs évoquent des mots, par association d’idées ce qui peut en faire une poésie. Grâce aux couleurs, on arrive à s’imaginer le monde. Avec ces quelques poèmes sur le thème des couleurs, il est simple de rêver les mots.
    Et puis, entre un poème et une couleur, il y a une grande ressemblance : la façon de voir et de comprendre. Comme le précise Rosenstiehl « Personne ne peut être sûr de voir les couleurs comme les voit son prochain », et puis chacun comprend la poésie à sa manière.
    Ce n'est pas tout à fait fini, et j'aurai des retouches à faire. Mais, est-ce que l'idée est bonne ?
    Dans une anthologie, ai-je le droit de mettre juste un poème d'auteur inconnu ?

    Merci, et bonne journée. ;)
  • D2ineD2ine Membre
    J'ai également une anthologie sur le thême des couleurs à effectuer. Malheureusement, sur les douze poèmes, il m'en reste trois à trouver. Malgré de nombreuses recherches, ceux-ci restes introuvables. :) J'ai vraiment besoin d'aide !!
    J'ai déjà trouvé "Voyelle" de Rimbaud, "Blanc Noir" d'Eden Blu, "L'azur" de Mallarmé, "Symphonie en gris" de Marie Krysinska, "La terre est bleu" de Paul Eluard, "Le printemps des poètes" de Serge Brindeau, "L'oiseau Bleu" de Blaise Cendars, "Couleur de la vie de Victor Hugo, et "L'étoile a pleuré rose ..." de Rimbaud.
    Pourriez-vous m'aider svp !!
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    Tu as Au Cabaret vert de Rimbaud.
    Ce poème de Guillaume du Bartas :
    ... Noé regarde en haut, et voit, esmerveillé,
    Un demy-cercle en l'air, de cent teints esmaillé,
    Et qui, clair, se bossant vers la voute aetheree,
    A pour son diamètre une ligne tiree
    Entre deux orizons, un arc de toutes parts
    Egalement plié, un arc fait de trois arcs,
    Dont est tout au long peint de couleur doree,
    De verte le second, et le tiers d'azuree,
    Mais de telle façon qu'en cest or, verd et bleu,
    On y voit le plus pur riolé quelque peu ;
    Arc qui luit en la main de l'Archer du tonnerre,
    Dont la corde subtile est comme à fleur de terre,
    Et qui come au compas se recourbant sur nous,
    Mouille dedans deux mer de ses cornes les bous,
    Temporel ornement des flambantes voutures,
    Où Nature a broyé ses plus vives teintures.
    Que si tu ne comprends que le rouge et le bleu,
    Pren-les pour sacrement de la mer et du feu,
    Du ravage ondoyant, et ravage contraire,
    Du jugement jà fait, et jugement à faire...

    Enfin José-Maria de HEREDIA (1842-1905)
    Soleil couchant

    Les ajoncs éclatants, parure du granit,
    Dorent l'âpre sommet que le couchant allume ;
    Au loin, brillante encor par sa barre d'écume,
    La mer sans fin commence où la terre finit.

    A mes pieds c'est la nuit, le silence. Le nid
    Se tait, l'homme est rentré sous le chaume qui fume.
    Seul, l'Angélus du soir, ébranlé dans la brume,
    A la vaste rumeur de l'Océan s'unit.

    Alors, comme du fond d'un abîme, des traînes,
    Des landes, des ravins, montent des voix lointaines
    De pâtres attardés ramenant le bétail.

    L'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre,
    Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
    Ferme les branches d'or de son rouge éventail.
  • Le Cancre de Prevert aussi, non ?

    "Avec des craies de toutes les couleurs
    Sur le tableau noir du malheur
    Il dessine le visage du bonheur."
  • Bonjour à tous,
    Je suis en classe de première ES et je dois faire une anthologie de poèmes, mais je cherche quelque chose d'original ( pas sur l'amour, ni les regrets, etc ). Je suis donc parti sur le thème des couleurs, et pour l'instant j'ai 5 poèmes ( il m'en faudrait 7-8 en tout au moins ), et il me faudrait des auteurs connus, alors svp, aidez moi :)
  • Quels sont tes cinq poèmes ?

    As-tu relu la discussion ? Bon nombre de poèmes sont cités.
  • Bonjour,
    je suis en 1ere ES, et je dois faire une anthologie poétique pour le français. J'ai choisis le thème des couleurs ( j'avoue avoir pris le premier mot qui me venait à l'esprit). J'ai trouvé 7 poèmes :
    - Voyelle de Rimbaud
    - Blanc Noir d'Eden Blu
    - L'azur de Mallarmé
    - La terre est bleu de Paul Eluard
    - L'oiseau Bleu de Blaise Cendars
    - Symphonie en gris de Marie Krysinska
    - L'étoile à pleurée rose de Rimbaud

    Cependant, j'ai deux poèmes de Rimbaud, et celà m'embête un peu.
    J'ai écris ma préface, mais j'aimerai avoir des avis :
    " Cher amis lecteurs,
    sans doute n'avez vous pas l'habitude de lire de la poésie, peut-être n'avez vous pas le temps de lire ce genre d'écrit, où peut être encore n'avez vous jamais eu la curiosité de vous y intéressez. Nous avons donc comme but de vous faire découvrir l'univers de la poésie et pour cela nous avons choisis un thème sur les couleurs.
    Comme le disait Rosenstiehl «Personne ne peut-être sur de voir les couleurs comme les voit son prochain». L'univers des couleurs est grand. Nous pouvons nous arrêter aux propriétés physique qui font que nous voyons le monde en couleurs, où nous pouvons nous intéresser aux significations, à leurs impact sur notre vie quotidienne. Les couleurs sont partout, elles font le monde. Elles nous environnent et nous habillent, elles nous accompagnent tout au long de notre vie.Chaque couleurs à une signification, par exemples, le bleu est un symbole de sagesse et sérénité alors que le jaune est couleur de vie et de mouvement. Mais chacun de nous crée sa propre signification aux couleurs, chacun de nous choisit la couleur qui ira avec tels sentiments, tels émotions. Nous créons notre propre univers de couleurs, selon nos envies, notre personnalité. Nous jouons avec les couleurs, dans la décoration, dans la mode, dans les mots. Les couleurs nous délivre un message. Qu'en est-il alors, lorsque nous commençons a associer les mots aux couleurs? Car nous le savons bien, les mots nous libèrent, les mots nous font rêver, nous emmènent ailleurs. Et lorsque ces deux univers se croisent, nous nous retrouvons avec des explosions de douceurs, de joies ou de tristesse.
    C'est pour cela qu'aujourd'hui, nous avons décidé de vous faire découvrir sept poème mêlant la magie des mots et des couleurs. Nous vous avons choisis Voyelle d'Arthur Rimbaud, Blanc Noir d'Eden Blu, L'azur de Mallarmé, La terre est bleu de Paul Eluard, L'oiseau bleu de Blaise Cendars, Symphonie en gris de Marie Krysinska et enfin L'étoile à pleuré rose d'Arthur Rimbaud. Nous verrons que chaque poètes à sa propre signification des couleurs, qu'ils l'utilisent selon leur propre sentiments, leurs propres émotions.
    Nous espérons que vous apprécierez ces poèmes, et que peut être, vous y découvrirez une passion pour la poésie et ses auteurs. "

    Merci
  • LiisaLiisa Membre
    Bonjour,
    je recherche un poème du 17 ème siècles pour mon anthologie sur les couleurs :/
    est-ce quelqu'un en connait un ?
    Merci :)
  • Le matin de Théophile de Viau (1590-1626)

    Les agréables pensées de Tristan L'Hermite (1601 ?-1655)
  • LiisaLiisa Membre
    merci :)
  • Existe-t-il un poème de couleur en prose ou en vers libres ? > y en a un de Baudelaire mais je sais pas s'il est correct (en prose)

  • L'automne! Le parc compte ses arbres bien distincts. Celui-ci est roux traditionnellement; cet autre fermant le chemin est une bouillie d'épines. Le rouge-gorge est arrivé, le gentil luthier des campagnes. Les gouttes de son chant s'égrenent sur le carreau de la fenêtre. Dans l'herbe de la pelouse grelottent de magiques assassinats d'insectes. Ecoute, mais n'entends pas.

    Mon éloge tournoie sur les boucles de ton front, comme un épervier à bec droit.

    Parfois j'imagine qu'il serait bon de se noyer à la surface d'un étang où nulle barque s'aventurerait. Ensuite, ressusciter dans le courant d'un vrai torrent où tes couleurs bouillonneraient.


    René Char
  • pas suffisamment coloré...

    Sinon quelqu'un connait des peintures pour illustrer des tableaux sur les couleurs ?

    Ou un bon site où je peux chercher des peintures.

    Peintures/sculptures/gravures.. etc..
    Je trouve rien pour illustrer mes poèmes sur les couleurs,
    J'ai trouvé une caricature pour Rimbaud et une peinture de Munch encore pour Rimbaud
  • pas suffisamment coloré...

    J'adore ta façon de solliciter et de remercier (Dans tous les sens du terme) ... :)
  • JehanJehan Modérateur
    Et celui-là, pas assez coloré non plus, je présume ? ;)
    L'oiseau bleu (Blaise Cendrars)

    Mon oiseau bleu a le ventre tout bleu
    Sa tête est d'un vert mordoré
    Il a une tache noire sous la gorge
    Ses ailes sont bleues
    avec des touffes de petites plumes jaune doré

    Au bout de la queue il y a
    des traces de vermillon
    Son dos est zébré de noir et de vert
    Il a le bec noir les pattes incarnat
    et deux petits yeux de jais

    Il adore faire trempette,
    se nourrit de bananes et pousse
    Un cri qui ressemble au sifflement
    d'un tout petit jet de vapeur.

    On le nomme le septicolore.
    un bon site où je peux chercher des peintures.
    Tu ne sais pas faire des recherches avec Google Images ?
  • Merci des aides, je viens de finir mon anthologie.

    Pour les recherche de peinture et de tableau j'ai eu un mal fou, non je dois pas savoir utiliser google image. Le problème c'est que à partir du moment ou je met le mot clef "peinture" ça part en hors sujet et ça me montre le tableau chromatique de couleurs pendant 5 pages.. ^^
  • cassiancassian Membre
    bonjour à tous .
    Pour ma fin de 5eme annèe secondaire je dois rédiger une anthologie avec 10 poèmes du 19eme siècle sur le sujet des couleurs .
    Est ce que quelqu'un saurait me suggérer des poèmes s'il vous plait .
  • Bonjour a tous j'ai une anthologie poétique de 6 poème (tous différents au niveau de leur forme: rondeau, ballade, sonnet, épopée, ode, blason) a rendre avec le thème des couleurs que j'ai choisie, plus précisément la "Synthèse additive" pour un peu d'originalité. Sur les 6 poèmes j'en ai trouver 3: l'"Ode à Cassandre" qui rappelle le rouge de la passion amoureuse (mon "ode"), "La terre est bleue comme une orange" pour le bleu (mon "blason"),et "Les roses jaunes" pour le jaune (mon "sonnet"). Je n'ai pas d'idées pour le reste des choix :( .
    Pour être un petit peu plus précis se serait des poème qui rappelle le "cyan" le "magenta" et le "vert".
    http://www.pecheux.fr/6couleurs/3_lampes.gif
  • Les Papillons

    Gérard de Nerval (1808-1855)
    I

    De toutes les belles choses
    Qui nous manquent en hiver,
    Qu'aimez-vous mieux ? - Moi, les roses ;
    - Moi, l'aspect d'un beau pré vert ;
    - Moi, la moisson blondissante,
    Chevelure des sillons ;
    - Moi, le rossignol qui chante ;
    - Et moi, les beaux papillons !

    Le papillon, fleur sans tige,
    Qui voltige,
    Que l'on cueille en un réseau ;
    Dans la nature infinie,
    Harmonie
    Entre la plante et l'oiseau !...

    Quand revient l'été superbe,
    Je m'en vais au bois tout seul :
    Je m'étends dans la grande herbe,
    Perdu dans ce vert linceul.
    Sur ma tête renversée,
    Là, chacun d'eux à son tour,
    Passe comme une pensée
    De poésie ou d'amour !

    Voici le papillon 'faune'
    Noir et jaune ;
    Voici le 'mars' azuré,
    Agitant des étincelles
    Sur ses ailes
    D'un velours riche et moiré.

    Voici le 'vulcain' rapide,
    Qui vole comme un oiseau :
    Son aile noire et splendide
    Porte un grand ruban ponceau.
    Dieux ! le 'soufré', dans l'espace,
    Comme un éclair a relui...
    Mais le joyeux 'nacré' passe,
    Et je ne vois plus que lui !
    Les sept épées


    Guillaume APOLLINAIRE

    Recueil : "Alcools"

    La première est toute d’argent
    Et son nom tremblant c’est Pâline
    Sa lame un ciel d’hiver neigeant
    Son destin sanglant gibeline
    Vulcain mourut en la forgeant

    La seconde nommée Noubosse
    Est un bel arc-en-ciel joyeux
    Les dieux s’en servent à leurs noces
    Elle a tué trente Bé-Rieux
    Et fut douée par Carabosse

    La troisième bleu féminin
    N’en est pas moins un chibriape
    Appelé Lul de Faltenin
    Et que porte sur une nappe
    L’Hermès Ernest devenu nain

    La quatrième Malourène
    Est un fleuve vert et doré

    C’est le soir quand les riveraines
    Y baignent leurs corps adorés
    Et des chants de rameurs s’y trainent

    .../...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.