Méthode commentaire Méthode dissertation

EAF 2008 série L - Commentaire du texte de Marivaux : la Vie de Marianne

Des impressions sur le commentaire ?
En ce qui me concerne

I Un début de roman
1mise en situation / contexte etc...
2 Amorce de l'histoire
3 Comme chaque début de roman l'auteur cherche à donner envie au lecteur de lire la suite

II Un sorte de "double incipit"
1 l'incipit de Marivaux et celui de Marianne pour son récit
2 Analogie entre l'auteur et Marianne

III La place de la beauté dans la Société
1 Anecdote de Marianne révélatrice
2 Vision péjorative des hommes
3 Marianne objective sur elle-même

qu'en pensez vous ? d'autres plans à soumettre ?
Voir aussi :
Bac français 2008, série littéraire : corrigé du commentaire
Mots clés :
«1

Réponses

  • Alors, j'ai pris le commentaire également, mais je ne suis pas totalement satisfait de mon plan et j'ai trouvé que faire ce commentaire était très difficile car il y avait très peu de procédés stylistiques ><

    I. Un incipit original
    1) Origine du roman
    2) Position de l'auteur

    II. La vie de Marianne
    1) Particularités du récit
    2) Portrait d'une femme du monde

    Plan simple mais correct, j'en suis moins sûr '

    Et vous, comment avez-vous trouvé ce commentaire ?
    Je n'ai pas vu de post sur la questions des L, y en a-t-il un ?
  • MurielMuriel Membre
    Bonsoir Antoinoo,

    Non, pas encore... mais ça ne saurait tarder !

    Muriel
  • D'accord, merci !
  • Pour ma part, je n'ai pas fait tout à fait le même plan que vous..
    Bien sûr, j'ai évoqué la beauté mais comme ce texte fait parti du siècle des Lumières, il fallait évidemment évoquer l'Esprit.. Non?
  • Bonjour
    j'ai également pris le commentaire mais avec regret car j'ai l'impression d'avoir été à côté du texte.

    Selon vous le ''préambule'', la première partie, était-ce réellement un préambule ou bien un début de roman, la voix de Marivaux ou bien la voix d'un narrateur/personnage qui donne à l'incipit l'illusion du réel ?

    Mon grand I est axé sur l'incipit original et je me suis beaucoup appuyé sur le fait que tout ce préambule n'en était pas réellement un car le "je" avait ici une fonction de ''personnage'' pour donner une notion réaliste à la biographie de Marianne qui elle-même n'en était pas une car c'est un roman et non une biographie ou autobio , soit des personnages fictifs qui parlent à travers Marivaux.

    Personne n'a fait comme moi donc j'ai juste l'impression d'avoir la moitié de mon devoir carrément à coté dla plaque.....

    En résumé ma première partie repose sur L'illusion du réel dans l'incipit de roman

    la II sur le récit de vie et le portrait de Marianne avec une femme qui n'est plus la même au moment où elle écrit par rapport à l'histoire qu'elle va raconter, une femme qui a évolué (passage avc les yeux, les temps d verbes, un temps révolu etc), une femme qui a de l'esprit, de l'expérience etc etc

    j'avais prévu un III pour expliquer qu'à travers elle c'est la voix d'une condition féminine qui est rapportée mais par manque de temps je l'ai insérée en fin de II avec l'exemple de la vérole et la critique des hommes qui se laissent avoir par l'apparence et l'apparence, cette ''physionomie frippone'' sans qui Marianne n'aurait jamais pu parler et etre applaudie, bien qu'en fait elle n'eut pas été écouté par les hommes blablabla

    En conclusion j'ai fait un rapprochement avc Beaumarchais en disant qu'ils étaient en avance sur leur temps avec la défense de la cause féminine, une femme qui a de l'esprit en héroine de roman (seulement pour Marivaux)... en bref j'ai l'impression d'avoir totalement foiré.

    quelqu'un aurait-il une proposition de corrigé ou des pistes sur les éléments qu'il fallait surtout repérer?
  • audr3y83 a écrit:
    Bonjour
    j'ai également pris le commentaire mais avec regret car j'ai l'impression d'avoir été à côté du texte.

    Selon vous le ''préambule'', la première partie, était-ce réellement un préambule ou bien un début de roman, la voix de Marivaux ou bien la voix d'un narrateur/personnage qui donne à l'incipit l'illusion du réel ?

    Mon grand I est axé sur l'incipit original et je me suis beaucoup appuyé sur le fait que tout ce préambule n'en était pas réellement un car le "je" avait ici une fonction de ''personnage'' pour donner une notion réaliste à la biographie de Marianne qui elle-même n'en était pas une car c'est un roman et non une biographie ou autobio , soit des personnages fictifs qui parlent à travers Marivaux.

    Personne n'a fait comme moi donc j'ai juste l'impression d'avoir la moitié de mon devoir carrément à coté dla plaque.....

    En résumé ma première partie repose sur L'illusion du réel dans l'incipit de roman

    la II sur le récit de vie et le portrait de Marianne avec une femme qui n'est plus la même au moment où elle écrit par rapport à l'histoire qu'elle va raconter, une femme qui a évolué (passage avc les yeux, les temps d verbes, un temps révolu etc), une femme qui a de l'esprit, de l'expérience etc etc

    j'avais prévu un III pour expliquer qu'à travers elle c'est la voix d'une condition féminine qui est rapportée mais par manque de temps je l'ai insérée en fin de II avec l'exemple de la vérole et la critique des hommes qui se laissent avoir par l'apparence et l'apparence, cette ''physionomie frippone'' sans qui Marianne n'aurait jamais pu parler et etre applaudie, bien qu'en fait elle n'eut pas été écouté par les hommes blablabla

    En conclusion j'ai fait un rapprochement avc Beaumarchais en disant qu'ils étaient en avance sur leur temps avec la défense de la cause féminine, une femme qui a de l'esprit en héroine de roman (seulement pour Marivaux)... en bref j'ai l'impression d'avoir totalement foiré.

    quelqu'un aurait-il une proposition de corrigé ou des pistes sur les éléments qu'il fallait surtout repérer?
    Non, je ne pense pas que tu as râté !
    Le contenu de mon commentaire est très proche du tien, je pense que c'est correct mais peut-être pas assez approfondie, je ne sais pas, je suis vraiment sur l'attente pour le commentaire ><
  • Moi je suis complètement passée à côté de l'aspect "critique de la société et réflexion sur la condition féminine" !
    Je viens de m'en apercevoir, l'objet d'étude s'intitulant quand même "Vision de l'Homme et du monde", j'ai zappé cet aspect pourtant super important... j'ai vraiment les boules là j'étais pourtant trop contente de mon plan...

    Ma problématique était : " quels sont les intérêts et les fonctions de cet incipit ? "

    I DONNER L' ILLUSION DU REEL( pour mieux faire "rentrer" le lecteur dans l'histoire )

    1°) La mise en abyme : la découverte du manuscrit
    2°) L'imitation réussie des débuts hésitants d'une autobiographie

    II INTRIGUER LE LECTEUR

    1°) La feinte désinvolture du narrateur
    2°) L'horizon d'attente : une histoire extraordinaire

    III CAPTIVER LE LECTEUR EN LE DIVERTISSANT

    1°) L'art de l'anecdote ( chez le narrateur comme chez Marianne )
    2°) L'humour
    3°) Une héroïne attirante et attachante
  • audr3y83 ton plan m'a l'air vraiment bien, tu as étudié le personnage et je ne pense pas que ce soit grave si tu as mélangé les parties II et III ( après tout c'est un personnage qui s'inscrit dans une époque, l'époque le marque immanquablement...hum j'arrive pas à m'exprimer clairement ).

    J'ai également interprété le "je" de la première partie du texte comme la voix d'un narrateur/personnage. Après j'espère que je me suis pas plantée moi aussi, mais je crois que c'est ca.

    Juste une question, est-ce que les axes des commentaires sont en quelque sorte prédéfinis dans le barême du bac ? je veux dire, il y a-t-il une certaine souplesse si on a fait une problématique différente de celle attendue ou cela est compté comme hors-sujet ?
  • Bonsoir...
    Je me permets d'exposer ici le plan que j'ai établi pour faire mon commentaire sur La vie de Marianne...
    Selon moi, je suis complètement passée à côté du texte, de ses enjeux, etc... Bref, j'ai vraiment l'impression d'avoir échoué...surtout lorsque je vois ce que vous avez fait, et ce que les autres autours de moi ont fait également...

    Dites-moi ce que vous en pensez:

    I/ La revendication de l'authenticité du roman

    a. La nécessité d'écrire
    b. La revendication de la véracité du narrateur
    c. La revendication de la véracité du personnage de Marianne


    II/ Les dessins de l'illusion du réel


    a.Une possibilité d'identification plus forte
    b. L'implication du lecteur
    c. La voix de l'auteur à travers celle du personnage



    Je n'ai pas du tout pris en compte la problématique même de la séquence, à savoir: Le roman et ses personnages:VISIONS DE L'HOMME ET DU MONDE.

    Impressions ?
  • Bonjour ! Enfin, c'est fini !! Quel plan avez-vous pris pour le commentaire ? Moi j'ai fait :

    I. Marivau donne une illusion du réel

    1. En disant comment il est tombé sur l'histoire de Marianne
    2. En citant des références vérifiables (dates...)
    3. En suscitant la curiosité chez le lecteur, qui veut connaître la suite



    II. "Marianne" confirme ce soucis du réel avec des éléments autobiographiques, et est en phase avec le biographique que Marivau avait énoncé dans son préambule.

    1. Marianne dit de quoi parle SON histoire, donc REEL
    2. Marivau parle de Marianne, donc BIOGRAPHIQUE
    3. Marianne parle d'elle-même, donc AUTOBIOGRAPHIQUE


    Qu'est ce que vous en pensez ?
  • J'ai pris la dissertation mais je pense que vous n'avez pas assez insisté sur le fait que le texte de Marivaux date du siècle des Lumières, si j'avais pris le commentaire j'aurais d'avantage insister sur la fonction plaire/instruire et sur l'illusion d'une histoire non inventée, c'est-à-dire qui semble ne pas avoir été écrite par le narrateur afin d'éviter la censure, car je pense qu'a travers le récit de Marianne le statut des femmes est dénoncée...

    Enfin si ça se trouve je suis complètement à côté -_- en tout cas vous avez eu du courage pour avoir choisi le commentaire, il y avait beaucoup de choses à dire donc vous avez du avoir quelques difficultés pour organiser les idées et construire un plan clair.
  • Bonsoir à tous, voici le plan du commentaire que j'ai fait ce matin, comme certains d'entre vous, j'ai, moi aussi l'impression d'avoir échoué, je ne suis pas sure d'avoir exploité les bons axes de la lecture, mais je pense que l'objet d'étude : La Vision de l'Homme et du Monde, y est.


    I. L'incipit du narrateur
    1. Brève présentation de Marianne
    2. introduction au récit de Marianne

    II. Mise en valeur de soi : du personnage central ( comme un récit autobiographique)
    1. Sentiment de Supériorité
    2. Rapport avec les autres

    III. Propos du personnage central
    1. Vision du monde, des hommes, de Marianne
    2. Melioratif/pejoratif ( description de la femme )
    3. La critique du paraître, société...
  • decorposee a écrit:
    J'ai pris la dissertation mais je pense que vous n'avez pas assez insisté sur le fait que le texte de Marivaux date du siècle des Lumières, si j'avais pris le commentaire j'aurais d'avantage insister sur la fonction plaire/instruire et sur l'illusion d'une histoire non inventée, c'est-à-dire qui semble ne pas avoir été écrite par le narrateur afin d'éviter la censure, car je pense qu'a travers le récit de Marianne le statut des femmes est dénoncée...

    Enfin si ça se trouve je suis complètement à côté -_- en tout cas vous avez eu du courage pour avoir choisi le commentaire, il y avait beaucoup de choses à dire donc vous avez du avoir quelques difficultés pour organiser les idées et construire un plan clair.
    C'est vrai que l'on pouvait faire ressortir l'aspect de la condition de la femme, mais ce qui était le plus important pour moi c'était cette histoire de la double insistance par M+M sur le réel...
  • SourisSouris Membre
    J'ai aussi pris le commentaire composé hier matin... je ne sais pas si j'ai eu raison! A la sortie je me sentais confiante mais aucun de mes camarades n'a fait le même plan...Voici le mien ( je tiens à préciser que tout ce que j'ai fait je l'ai attesté par le texte)

    I Un incipit déroutant
    II L'effacement du genre romanesque
    III Les traces de l'autobiographie

    En fait j'ai voulu montrer la plasticité du genre romanesque... J'ai montré qu'on naviguait entre deux genres... J'ai peur d'être à côté de la plaque quand bien même je me suis bien appuyée du texte...
  • Bonjour :)

    j'ai aussi choissit le commentaire ...
    Mais je ne sais pas du tout ce qu'iL vaut .
    j'avoue que vos plans m'ont plutôt rassurée puisque j'ai obtenue à peu près les même . Et je retrouve mes idées dans vos plans.
    pOur ma part j'ai proposé comme plan :

    ( mon introduction était sur le roman en général et dit que marivaux avait écrit ce roman ( ou pas lui en pleine révolution des lumières . ) voila )

    sinOn mon plan .

    I) Un incipit dans un incipit de roman : Le préambule

    - contexte ( informe le lecteur puisqu'il répond aux questions primordiales : Où ? ( la maison de campagne qu'il a acheté ) quand ?(pas gde précision ... " il ya 6mois .. mais a partir de quand ? ) Qui ? ( lui " je" et le livre ... dnc Marianne ) Quoi ? ( la découverte du manuscrit ) comment ? ( en étant ds la maison ... ds l'armoire ... )
    - Un roman qui ne vient pas de Marivaux ( avoue lui mm qu'il l'a trouvé ... affirme que l'histoie n'est pas terrible ( "cette histoire n'interesse personne" )Mais se permet d'y toucher .. puisqu'il supprime des noms et finit par le faire publier (ss son nom) , il en profite pour se sous - estimer ... écrit préambule et dit qu'on éditera de lui seulement que ces 20 lignes ... dit qu'il a fait du mieux qu'il a pu ...
    - Présentation par Marivaux de l'histoire que l'on va découvrir ...
    Histoire simple , voir banale ...
    Il pose ici tt les éléments nécessaires pour que le lecteur suive le fil de l'histoir et ne se sente pas perdu .


    II) Un personnage de roman , avec une certaine vision de la société .

    -Présentation de Marianne ... ( " je " - " ma vie " ) _ parle au passé / Raconte sa vie , ses anecdotes ... et donne alors donne son avie sur la vision des hommes sur les femmes . ( "nous autres jolies femmes " se comprends ds sa réfléxion .
    - appuis son avis sur un exemple de taille : la " jolie femme " ( fait un réel éloge a celle ci ; la place suppéreur a tt le monde " enchantement " : impression qu'elle est au dessus du commun des mortels (car pouvoirs ) et alors femme parfaite .
    - élement perturbateur : la " petite vérole " . ( et alors la femme parfaite change de face ( :) ) Adjectifs péroratifs pr parler de celle - ci ... " pauvre femme " , " babillarde incomode " ... // donne sa sorte de ccl en se réappuYant de cette mm femme ( la réevoque grace a " la vérole ") : CCl alors pour lui ... grace a la beauté . " voyez combien auparavent elle avait emprunté d'esprit de son visage " >> et alors c'est un moyen pour elle de donner sa vison de la société : qui ne juge que par le beau ( importance du physique ) _ société horrible .

    J'ai alors conclue , et ouvert sur un texte du mm siècle , des lumière avec , le discours sur l'origine des fondements parmis les hommes , où Rousseau donne sa vision sur la société ... ( consommatrice ) et propose alors ironiquement un retour au temps des cavernes .


    Désolé pour le plan trop détaiillé .
    Mais je souhaiterai avoir un avie sur mon plan .
    N'ayant aucune idée de ce qu'il vaut .
    mais je pense quand même avoir compris le sens du texte.

    Merci .

    ** en réponse à Mélisandre

    IL ne me semble pas que cette erreur soit compté dans le barème .
    Pour ma part, je n'introduit pas de problèmatique dans mon introduction, j'enchaine directement après la présentation de l'auteur et du texte, à l'annonce de mon plan.
    J'ai appris à introduire une problèmatique dans mes commentaire l'an dernier ( seconde ) avec mon professeur.
    Mais j'ai appris un methode toute différente cette année, et ma professeur nous a dit que la problèmatique n'était pas obligatoire dans un commentaire.

    vOiLa :)
  • Moi aussi j'ai pris le commentaire et comme plan j'ai choisi

    I - Un recit dans le recit
    II - Une critique de la condition féminine de l'époque

    Qu'est ce que vous en pensez ?
  • Léa8310,

    ton plan me semble correct .
    enfin je pense ... puisque j'ai le même apparement .
    ( regarde au dessus . je l'ai un peu détaiillé et dis moi si tu y a trouvée les même idées . )

    __________________________
  • Luchi4017 a écrit:
    Léa8310,

    ton plan me semble correct .
    enfin je pense ... puisque j'ai le même apparement .
    ( regarde au dessus . je l'ai un peu détaiillé et dis moi si tu y a trouvée les même idées . )

    __________________________
    je ne sais pas si nos plans se ressemble vraiment je vais te donner mon plan détaillé :

    I- Le recit dans le recit
    1) Une double enonciation
    2) Le recit de l'auteur; le narrateur premier
    3) Le récit de Marianne

    II- Une critique de la condition féminine de l'époque
    1) La condition féminine de l'époque; une femme rabaissée
    2) Un apologue moderne et dissimulé



    En conclusion j'ai parlé de la manière dont les auteurs se protégaient de la censure (ici marivaux prétend ne pas être auteur alors que c'est faux) et j'ai ouvert sur la lettre 34 de francoise de Graffigny dans lettres d'une Péruvienne qui traite de la condition feminine de l'époque


    Qu'en penses tu ? le tien semble plus complet ....
  • Coucou,

    Vos plans m'ont l'air pas mal du tout, je ne suis pas sûr du mien mais en tout cas j'ai pas mal gratté xD

    Problématique assez ouverte: Quelle est l'originalité de l'incipit de Marivaux

    I- La présentation d'une histoire apparemment véridique
    a) Un récit réaliste
    b) L'éloignement de l'auteur (cad son détachement de la narration et son déchargement de tout acte d'écriture)

    II- Le personnage de Marianne
    a)Un changement brusque dans la narration (du locuteur, de son sexe, d'interlocuteur...)
    b)La simplicité d'une femme honnête

    III-La vision d'une époque
    a)Les opinions de Marianne sur une société superficielle (grâce à une argumentation efficace soutenue par un exemple réaliste)
    b)La critique de Marivaux, magicien de l'iréel (je ne l'ai pas écrit comme ça )

    Voilà hm, j'attends vos critiques, et bonne chance à tous pour l'oral ;)
  • Et bien , j'ai pris le commentaire moi aussi , j'avoues que ce nétait pas d'une facilité foudroyante , d'ailleurs en sortant de l'épreuve j'ai vu mon prof qui m'a lui meme dit que le commentaire était tres dur !
    Voici mon plan :
    I- Deux situations d'énonciation différentes
    1- Le préambule
    2-La lettre de Marianne

    II- Deux atmospheres opposées
    1-La lettre :Une atmosphere de nostalgie et de tristesse
    2-Le préambule:Une atmosphère descriptive , une présentation légère digne du naturalisme

    Voila dites moi ce que vous en pensez , j'ai peur !!!!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.