Bonjour !
Le forum sera indisponible dans la journée en raison d’une opération de maintenance.
Merci pour votre patience.

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu - Page 6 — Forum littéraire

Fiches méthode Bac de français 2021

13468953

Réponses

  • floydfloyd Membre
    "entourez-la d’une dentelle étincelante de blancheur et travaillée comme une truelle à poisson5"

    l'allitération en [t] confortait un sens ou ne servait à rien ?
  • Kali54Kali54 Membre
    Coucou. A cause de vos réponses j'ai peur maintenant :(
    J'ai pris aussi le commentaire et voilà mon plan :

    I Le réalisme de l'extrait : portrait physique complet, lieux réels, vêtements appropriés à l'époque etc

    II Un personnage énigmatique et envoutant
    originalité du personnage, on ne connait pas grand chose de lui, quelqu'un d'attrayant pour les artistes (regard) ...

    Voilà :) Donnez moi votre avis svp =)
  • floyd a écrit:
    "entourez-la d’une dentelle étincelante de blancheur et travaillée comme une truelle à poisson5"

    l'allitération en [t] confortait un sens ou ne servait à rien ?
    Bien joué j'avais pas vu ;)
  • kouamekouame Membre
    YayaPrincesS a écrit:
    j'ai dit que le point de vue du narrateur était externe alors qu'en faite il était omniscient
    Bizarre moi je l'ai trouvé interne le point de vue du moins au début
  • Salut à tous !!!
    J'avais de la chance ma prof de français me surveillait durant l'épreuve, à la fin lorsque j'ai rendu ma copie bien sûr elle m'a dit qu'il n'était si compliqué que ça et qu'il suffisait de regarder la question et les sujets pour trouver déjà les deux premiers axes qui selon elle sont :

    I/ le réel

    II/ la transposition du réel (via Balzac)

    III/ (c'était pas compliqué il suffisait de regarder l'objet d'étude lol)
    La vision du peintre par Balzac (en gros, après on pouvait généraliser...)

    Voilà qui me rassure pas trop car moi j'ai mis plutôt ce plan:

    I/ Mise en place de la description dans le récit

    II/ Description caricaturale (alors qu'au début j'avais mis fantastique)

    III/ La vision du peintre et son contexte


    Vlà

    Après avoir lu les 8 pages j'me dis qu'après tout ça dépend de l'angle de vue du lecteur. Moi, perso j'trouvais que Balzac se moquer à pleine couture du peintre de 1612... Après chacun son truc mais les mots sont là pourtant...
  • Kali54 a écrit:
    Coucou. A cause de vos réponses j'ai peur maintenant :(
    J'ai pris aussi le commentaire et voilà mon plan :

    I Le réalisme de l'extrait : portrait physique complet, lieux réels, vêtements appropriés à l'époque etc

    II Un personnage énigmatique et envoutant
    originalité du personnage, on ne connait pas grand chose de lui, quelqu'un d'attrayant pour les artistes (regard) ...

    Voilà :) Donnez moi votre avis svp =)
    J'ai pas parlé du réalisme parce que c'était la question donc répétition mais je sais pas trop
    Le II est nickel
  • yuma06yuma06 Membre
    pomax21 a écrit:
    pomax21 a écrit:
    Alors je ne sais pas si je suis parti dans un délire ou pas mais j'ai étudié la polysémie des mots. Ainsi le "front chauve" évoque une toile nue de couleur, encore vierge. en "saillie" qui évoque le porte pinceau du chevalet, un nez"retroussé" comme les manches d'un artiste, un menton fièrement "relevé" tel un pinceau, une barbe grise "taillée en pointe" tel le crayon qui prépare l'ébauche d'une peinture et enfin les diverses couleurs qui rappellent la palette du peintre. Tout pour montrer la dimension artistique.

    Alors qu'en pensez vous? Était-ce du délire d'interprétation des sens implicites ou si quelqu'un a trouvé la même chose?

    Merci.
    Répondez moi svp, c'est important. :)
    y'a débat sur le fait qu'il faillait parler d'un portrait réaliste ou pas . Moi je pense que oui et donc ce petit discours me semble vraiment étrange et trop recherché. Si c'est un portrait réaliste je pense aps que ca mérite une telle interprétation mais si s'en ai pas un, tu peux avoir bon
  • kouamekouame Membre
    yopdu59 a écrit:
    floyd a écrit:
    "entourez-la d’une dentelle étincelante de blancheur et travaillée comme une truelle à poisson5"

    l'allitération en [t] confortait un sens ou ne servait à rien ?
    Bien joué j'avais pas vu ;)
    J'avais trouvé une allitération en [r] aux lignes 7 8 9 : je l'ai pas mis car pas le temps est-ce de la diabolisation ?
  • YayaPrincesS a écrit:
    Ha putain mais je suis trop trop conne, merde j'ai dit que le point de vue du narrateur était externe alors qu'en faite il était omniscient :(
    esk ca va vraiment être mal vue par mon correcteur ? :(
    Sinon j'ai mis :
    I- Une rencontre étrange
    II-De la description réaliste à la toile irréel
    Ton plan est bien (je pense), par contre en effet moi aussi j'ai hésité entre point de vue externe et omniscient mais omniscient convenait mieux, après est-ce dans une certaine mesure, se peut-il qu'il y ait deux point de vue, omniscient pour Nicolas Poussin et externe pour le vieillard, car c'était dur à trouver. Enfin je ne sais pas, moi j'ai mis omniscient, donc....
  • kouamekouame Membre
    pomax21 a écrit:
    Alors qu'en pensez vous? Était-ce du délire d'interprétation des sens implicites ou si quelqu'un a trouvé la même chose?
    Pour moi la polysémie peut etre évoquée dans un paragraphe sur la représentation du tableau mais ne doit constituer ni un sous -axe ni un axe.
  • On pouvait pas faire ça ?


    Premier axe : Un portrait positif et admiratif

    ==> Grandeur du personnage comparaison avec socrate et rabelais ,

    ==> réussite sociale

    ==> au début nicolas est bouche bée devant cet homme


    Deuxième axe: L'auteur assombrit ce portrait

    ==> les interventions de l'auteur dans le récit( je (en italique) ,impératif,vous) pour qu'on se sente concerné etc

    ==> Un portrait physique peu enviant

    ==> Quelque chose de diabolique
  • kouamekouame Membre
    vous m'inquietez pour le point de vue : j'ai bien parlé d'un point de vue interne à poussin → en témoignent les vbs de perceptions et les hésisitations
  • floydfloyd Membre
    Euh le point de vue il semble interne non ? Il y a quoi comme preuves de l'omniscience ?
  • yuma06 a écrit:
    pomax21 a écrit:
    pomax21 a écrit:
    Alors je ne sais pas si je suis parti dans un délire ou pas mais j'ai étudié la polysémie des mots. Ainsi le "front chauve" évoque une toile nue de couleur, encore vierge. en "saillie" qui évoque le porte pinceau du chevalet, un nez"retroussé" comme les manches d'un artiste, un menton fièrement "relevé" tel un pinceau, une barbe grise "taillée en pointe" tel le crayon qui prépare l'ébauche d'une peinture et enfin les diverses couleurs qui rappellent la palette du peintre. Tout pour montrer la dimension artistique.

    Alors qu'en pensez vous? Était-ce du délire d'interprétation des sens implicites ou si quelqu'un a trouvé la même chose?

    Merci.
    Répondez moi svp, c'est important. :)
    y'a débat sur le fait qu'il faillait parler d'un portrait réaliste ou pas . Moi je pense que oui et donc ce petit discours me semble vraiment étrange et trop recherché. Si c'est un portrait réaliste je pense aps que ca mérite une telle interprétation mais si s'en ai pas un, tu peux avoir bon
    Ben ceci faisait partie intégrante de la TRANSFIGURATION du portrait et non des critères qui définissait le portrait comme réaliste.
  • yuma06yuma06 Membre
    yopdu59 a écrit:
    I nickel
    Mais 2 sous parties qui correspondent à des champs lexicaux c'est peu quand même
    bon je balance mon plan, si quelqun veut donner un avis, par contre que personne se sente obligé parceque ya deja plein de plan différent meme si ils traitent des memes themes et je pense pas que le mien soit le meilleur

    I un portrait/caricature
    1) presentation du personnage
    2) portrait moral et physique

    II) une description
    1) réaliste et précise
    2) a replacé dans un contexte , dc représentatif du XVII

    III) l'auteur et le narateur
    1 ) un narateur actif
    2) participation du lecteur

    AUSSI : : : : >>>> a propos des impératifs ( repondez svp) c qui qui les donnait l'élève ou le narateur?
  • WissiWissi Membre
    Mon plan est il hors sujet ou pas ? :/
  • kouame a écrit:
    pomax21 a écrit:
    Alors qu'en pensez vous? Était-ce du délire d'interprétation des sens implicites ou si quelqu'un a trouvé la même chose?
    Pour moi la polysémie peut etre évoquée dans un paragraphe sur la représentation du tableau mais ne doit constituer ni un sous -axe ni un axe.
    Non elle ne constituait pas un sous axe, elle faisait partie de la dimension artistique parmi d'autres procédés.
  • pinkwapinkwa Membre
    J'ai aussi parlé d'un point de vue interne au personnage mais d'un narrateur externe à l'histoire.
  • nitramnitram Membre
    le 3 je pense que c'est bien et par contre t'aurais peut etre pu regrouper les 2 premiers

    tu peux me dire ce que tu penses du mien ?




    Intro : Je parle de la comédie humaine ... balzac =début du réalisme

    Pb:La question est de se demander en quoi cet extrait est-il l'oeuvre d'un roman de Balzac?

    I/L'extrait d'une œuvre réaliste
    A/La description
    a/ énumérations mélées d'adjectifs
    b/ Comparaisons
    c/ point de vue/focalisation interne
    B/Une habitude pour Balzac (un des 2000 persos de la Comédie humaine)
    a/ Les rythmes (binaires et ternaires) = monotone, habitude
    b/ Un auteur à l'aise dans la description qui s'adresse direct à son lecteur (impératifs)

    II/ Un auteur conscient
    A/Un réalisme total impossible
    a/notions comme "une image imparfaite"
    b/Le clair obscur qui laisse le décor en flou
    B/Une description parfois floue
    a/"Je ne sais quoi" "qqc" "devina" = vocab de l'à peu près
    C/Une scène picturale, un tableau qui se crée au fil du texte
    a/ordre des impératifs → B. donne des ordres au lecteur pour qu'il se crée lui même un tableau issue de son imagination donc.
    b/Réf au clair obscur, à Rembrandt


    Conclu : ouverture sur les Rougons macquart de zola avec la caricature de zola qui salut le buste de Balzac. et début du naturalisme
  • yuma06yuma06 Membre
    floyd a écrit:
    "entourez-la d’une dentelle étincelante de blancheur et travaillée comme une truelle à poisson5"

    l'allitération en [t] confortait un sens ou ne servait à rien ?
    peut etre qu'elle saccade la comparaison ...?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.