Fiches méthode Bac de français 2020

Bonjour, j'ai cherché sur internet des informations pour rédiger mon écriture d'invention dont le sujet est :

Imaginez le manifeste ou la préface qu'un poète partisan de l'art pour l'art pourrait placer en tête de recueil de poésies volontairement non engagées. Vous veillerez à ce qu'il appuie son intervention sur des exemples précis.

J'ai trouvé beaucoup d'informations sur le Parnasse et sur ce mouvement littéraire. Seulement je n'arrive pas à faire le lien entre mon sujet et ces informations. Pouvez-vous m'aider ? Merci

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Maud,

    La théorie de l'art pour l'art
    Gautier expose la théorie de l'art pour l'art dans la préface de son roman, Mademoiselle de Maupin (1836). On s'est souvent contenté de souligner l'aspect négatif de cette théorie, ses refus, sans montrer assez ses aspects positifs, les valeurs qu'elle défend.
    L'idée fondamentale, c'est que l'art n'a d'autre but que lui-même. La création artistique doit être parfaitement gratuite: « II n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien; tout ce qui est utile est laid.» Un triple refus découle de cette conception:
    · refus de la poésie politique à la façon de Hugo (l'art est indifférent au progrès social),
    · refus de la poésie philosophique à la manière de Vigny (l'art n'a pas à transmettre des idées ou une morale);
    · refus de la poésie sentimentale à la façon de Lamartine, car le lyrisme est trop souvent un laisser-aller dont la forme pâtit.
    Tels sont les refus. Quant aux valeurs défendues, elles sont essentiellement la beauté et la liberté. Dans le poème L'Art, Gautier a exprimé son culte pour la belle forme que seul peut dégager un long et pénible travail. L'artiste est libre de peindre ce qu'il veut. L'accuser d'être immoral ou mensonger, c'est lui faire un faux procès, car son domaine n'est ni le Bon, ni le Vrai, c'est le Beau. Toute censure est donc absurde, et la seule critique admise est celle qui porte sur la qualité artistique de l'œuvre.

    Il ne te reste plus qu'à illustrer ces critiques de la poésie engagée ou sentimentale, et cette promotion du Beau.

    Baudelaire ne disait rien d'autre dans l’Art romantique : « Il est une autre hérésie... Je veux parler de l'hérésie de l'enseignement, laquelle comprend comme corollaires inévitables, les hérésies de la passion, de la vérité et de la morale. Une foule de gens se figurent que le but de la poésie est un enseignement quelconque, qu'elle doit tantôt fortifier la conscience, tantôt perfectionner les mœurs, tantôt enfin démontrer quoi que ce soit d’utile... La poésie (...) n'a pas d'autre but qu'elle-même ».
  • Bonjour, voila j'ai le meme sujet que lui et je galére un peu.
    Imaginez le manifeste ou la préface qu'un poète partisan de l'art pour l'art pourrait placer en tête de recueil de poésies volontairement non engagées. Vous veillerez à ce qu'il appuie son intervention sur des exemples précis.
    Pouvez vouz m'aider? merci.
  • Maud
    Développe ton plan et des idées pour qu'on puisse t'aider efficacement
    Et relis ce qu'a posté Jean-Luc
  • Nous recherchons qu'est ce qu'est la théorie de l'art pour l'art en poésie. C'est pour un exposé en français, et on ne trouve rien sur internet. Merci d'avance.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Toto,

    Si tu cherches sur le site, tu trouveras.
    Théophile Gautier a exposé cette conception dans la préface de son roman Mademoiselle de Maupin.
  • Bonjour,

    C'est l'histoire de Toto qui ne sait pas chercher sur Internet :
    L'Art pour l'Art...

    (Tu as peut-être passé l'âge des blagues, non ?)

    Muriel
  • Merci muriel pour le site malheuresement il n'est pas assez complet et développé pour nous informer sur cette théorie. Ce qu'on recherche est plutot l'histoire de la théorie et des exemples de poètes.
  • Muriel H. a écrit:
    C'est l'histoire de Toto qui ne sait pas chercher sur Internet :
    Je le trouve aussi!
    Art for art's sake

    D'ailleurs toto, la preuve que tu n'as même pas ouvert, lu et compris le contenu du lien de muriel est que tu lui répondes très peu de temps après son message.
    Son lien (et le mien) ne sont pas des sites mais des listes de sites à ouvrir et lire. Impossible de dire que leur contenu n'est pas suffisamment riche. :mad:
  • merci mais celui là on l'a trouvé. vous n'avez pas des exemples de poètes ?
  • webmestrewebmestre Administrateur
    toto a écrit:
    Nous recherchons qu'est ce qu'est la théorie de l'art pour l'art en poésie. C'est pour un exposé en français, et on ne trouve rien sur internet. Merci d'avance.
    Bonjour toto,

    Voyez ce message de Jean-Luc (qui vous avait dit de chercher sur le site).
  • Voila j'ai un soucis, notre prof de Français pour nous entrainer a notre Bac français nous a demandé d'écrire une préface. Mais je ne sais pas comment m'y prendre..
    Le sujet est:
    -Imaginez la préface qu'un poète partisan de l'art pour l'art pourrait placer en tête d'un recueil de poésie volontairement non engagée. Vous veillerez à ce qu'il appuie son exposé argumentatif sur des exemples précis.
    Merci beaucoup pour votre aide.
  • Bonsoir!
    Je voulais savoir si quelqu'un avez des arguments et des exemples sur la théorie de l'art pour l'art ainsi que d'autres arguments et exemples pour la théore de l'art pour l'humanité car j'ai une dissertation à faire sur ce sujet et j'ai beau chercher je ne trouve vraiment pas comment expliquer?
    Merci de m'aider
  • J'ai fait un exposé là-dessus il n"y a pas longtemps, ce site est très utile:

    http://www.champ-vallon.com/Pages/PagesXIXe/Cassagne2a.html

    Bon courage :)
  • Je te remercie beaucoup!!! :) :) :) Est-ce que quelqu'un aurait d'autre idées?
  • Bonjour, il y a quelque chose que je ne m'explique pas. Si l'explication se trouve en un autre lieu du forum, je vous prie par avance de m'en excuser - ce n'est pas faute d'avoir cherché...

    Il s'agit de l'art pour l'art de Théophile Gauthier ou de Charles Beaudelaire. Car ,d'après ce que vous dites ici, ils sont contre toutes formes d'engagements, ne voulant d'art et ne considérant l'art que comme ce qui est « beau sinon il ne vaut rien ». Par cela même, vous présentez Théophile Gautier comme s'opposant à Victor Hugo (en tout cas pour son engagement politique).

    Cependant, Théophile Gautier a bien pris parti pour Victor Hugo lors de « la bataille d'Hernani », opposant donc V. Hugo contre (je cite T. Gautier) « les anciens et la décrépitude » de l'Académie Française. Il s'agissait de lutter pour « l'avenir contre le passé ».

    D'autant que T. Gautier a bien été de quelque façon lié aux groupes des zutistes. Et les zutistes étaient loin de n'être pas engagés. Ils étaient bel et bien pour tourner en dérision les valeurs du passé (notamment contre les valeurs bourgeoises), pour faire la table rase du passé. Enfin, de ce que j'en sais...

    Et voila donc mes interrogations : Que sont, et qui sont véritablement les zutistes ? Quel est le lien entre T. Gautier, C. Beaudelaire et les zutistes ? S'opposent-ils ou sont-ils liés ?
    L'art pour l'art peut-il être vraiment si superficiel (j'ose le mot, mais prenons-le avec délicatesse) qu'il se prétendrait sans engagement aucun, c'est-à-dire sans message à véhiculer ? D'ailleurs, un art en lui-même peut-il être sans message à véhiculer ?

    D'autant que l'engagement dans la bataille d'Hernani était de la jeunesse de T. Gautier ; peut-être a-t-il « mûri » par la suite.

    L'on peut penser aussi à la critique nietzschéenne contre cet « art pour l'art ».
    Par ailleurs, l'art pour l'art n'est-elle pas une formule de Victor Cousin ?

    PS : comme vous pouvez le constater beaucoup d'interrogations me sont venues, et mes connaissances sont encore disparates et assez décousues. J'espère pourtant avoir été assez compréhensible et assez claire dans mon écriture... Si ce n'est pas le cas, je reformulerais sans hésitation. Je vous remercie d'avance...
  • Me00Me00 Membre
    Bonjour !

    Auriez vous des exemples de poèmes parnassiens s'il vous plaît ? Que l'on pourrait utiliser dans une dissertation !

    Merci
  • Bonjour tout le monde, j'aimerais en savoir plus sur les parnassiens et leur théorie de "l'art pour l'art" si l'un d'entre vous l'a étudié ou en sait quelque chose, merci de m'en faire part !
  • Conception de l'art, théorisée par Théophile Gautier, qui refuse l'engagement de l'écrivain et voit dans la beauté la seule fin de l'art.

    S'il existe une théorie de l'art pour l'art, il n'y a jamais eu d'école ni de groupe organisé s'en réclamant. Tout au plus pourrait-on voir dans le Parnasse un prolongement plus théorique et donc moins informel. C'est, semble-t-il, Benjamin Constant qui, le premier, note dans son Journal (11 février 1804) : « L'art pour l'art, et sans but ; tout but dénature l'art. » À cette formule lapidaire (que reprendra Victor Cousin, en 1828, dans son Cours d'histoire de la philosophie et que développera Théophile Gautier, en 1835, dans la préface de Mademoiselle de Maupin) s'opposeront diverses conceptions de l'art engagé prôné par les romantiques. [...]

    Encyclopédie Larousse en ligne
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.