Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour,
je prépare dès maintenant le capes de 2009 et j'ai une petite baisse de motivation (de voir tout le monde partir en vacances n'incite pas à rester le nez ds les bouquins...).
Donc, histoire de me remettre la tête ds le guidon et de profiter des épreuves d'admission toutes fraîches, est-ce que ceux et celles qui ont déjà passé le capes pourraient nous donner le(s) conseil(s) indispensable(s) pour réussir ce concours?
Merci et bonnes vacances.
Mag
Mots clés :
«1

Réponses

  • Je n'ai pas de réponse à ta question mais suis moi-même également très intéressé (conseils, livres, sites, etc...)
  • Bonjour à tous,
    j'ai passé le capes de lettres modernes en externe cette année.
    J'ai réussi les écrits et j'étais à Tours la semaine passée pour les oraux. Je suis disponible pour répondre à vos questions !

    Un grand conseil pour les candidat(e)s au capes: travaillez le plus possible en tps limité, dans les conditions du concours, sur des exercices types concours.

    Bon je vais vous chercher mes bouquins fétiches pour vous en donner les ref et je reviens écrire davantage de conseils, en attendant postez vos questions! Alors,
    concernant les écrits,
    pour l'épreuve de dissertation, je vous conseille de réviser le plus tôt possible et le plus assidument possible votre histoire littéraire à l'aide d'anthologies comme celle de Henri Mitterand.
    Réviser les notions de genres, de registres, d'écoles.
    En parallèle, tout au long de l'année, relire les grands classiques de la littérature cités dans ces anthologies (en particulier ceux qui sont au programme du collège et du lycée). S'intéresser aussi tout particulièrement aux ouvrages critiques, théoriques importants de la littérature ( manifestes, ou programmes de différents courants littéraires, préfaces, essais. Ex: En lisant en écrivant, Gracq; Pour un nouveau roman, Robbe Grillet; L'ère du soupçon, Sarraute; Qu'est-ce que la littérature, Sartre; Préface de Pierre et Jean; Préface de La Demoiselle de Maupin; etc ). C'est de là que sont souvent extraits les sujets de cette épreuve.
    Cherchez des sujets et réfléchir aux différentes notions en jeu tout en constituant son petit magasin de citations. (EX: littérature et morale; Littérature utile, ou littérature pure; littérature et engagement... )


    Toutes ces connaissances théoriques seront très utiles pour les épreuves orales durant lesquelles les examinateurs peuvent vous poser des questions très précises sur un auteur, un courant, un genre, etc. Vous devez être capable de donner immédiatement une définition précise et claire.
    Par exemple, "qu'est-ce que le naturalisme?" "quels textes le définissent?" "Citez des auteurs et textes naturalistes?" et même "connaissez -vous des peintres naturalistes?" Il faut être capable de justifier toutes ses réponses. J'oubliais... voici une ref pour réviser aisément les grandes notions de la littérature:
    Le dictionnaire du littéraire, Paul Aron, Denis st Jacques, Alain Viala.

    Pour l'ancien français,
    je dirai que c'est l'épreuve qui réclame le plus de travail surtout quand on n'a jms fait d'ancien français avt.
    L'avantage c'est que c'est que du par coeur et que si l'on s'y prend tôt et sans se décourager dvt la masse de connaissances à intégrer, on peut très bien y gagner plein de points et ça peut même devenir amusant.

    Je commence par le pire: la phonétique. Que de travail cela demande pour une petite question !!! Mais pas de panique. Au début, la phonétique, ça peut paraître du charabia mais ça finit par venir si l'on prend la peine de la travailler très régulièrement.
    Vous travaillerez sûrement sur le Précis de phonétique historique du français de Geneviève Joly. Mais cet ouvrage très complet peut vite faire peur au débutants. Pour ne pas être effarouché dès le début, je conseille l'ouvrage plus abordable N.Laborderie, Précis de phonétique historique. L'essentiel est dedans !
    Travaillez patiemment, chapitre après chapitre, et dès que vous aurez qques bases, commencez à faire l'évolution d'un mot du latin au français moderne (FM). Faites des fiches !!! Fiches de leçons et répertoire de mots avec leur évolution.
    Ensuite la morpho syntaxe... Beaucoup de choses à savoir aussi, mais peut-être en connaissez-vous déjà certaines acquises pdt les années de fac. Potassez le Précis d'ancien français de G.Joly et faites des fiches sur chaque leçon avec un plan clair.
    Pour le vocabulaire aussi une myriade de choses à retenir ! Vos professeurs vous alerteront sur les mots clés du texte et puis avec un peu de jugeote on peut souvent en deviner le sens et l'origine et gagner des point sans avoir appris des tonnes de définitions par coeur.
    Enfin, la traduction: un seul secret, lire et traduire le texte au programme le plus régulièrement possible. Pour le commentaire stylistique,
    encore une fois, il faut s'y exercer le plus possible.
    Révisez votre prosodie, vos figures de style...
    Une petite ref:
    Méthode du commentaire stylistique, Frédéric Calas, D-F Charbonneau.

    Le gros morceau à ingurgiter pour une minuscule question reste la grammaire. Essayer d'avaler comme vous pourrez la grammaire méthodique du français de Riegel, Pellat, Rioul. Très indigeste... ou trouvez une autre grammaire plus sympathique (encore faut-il qu'elle soit complète !).
    Une ref intéressante:
    Questions de grammaire pour les concours, F.Calas et N.Rossi.



    Pour la langue, tout dépend de ce que vous avez choisi. Si vous voulez des conseils pour l'espagnol je peux vous répondre.
    De manière générale, encore une énième fois, il faut juste faire des versions le plus régulièrement possible.
    Mais le plus dur c'est l'épreuve orale de langue. Alors, dès le début de l'année, bossez votre prononciation et travaillez votre aisance. En effet, faire un commentaire et un bout de traduction avec une petite heure seulement de préparation et SANS DICO, ça demande vraiment de savoir parler la langue avec fluidité.
  • Un grand merci, YmimiY, j'ai déjà tenté le capes, mais avec le recul c'était plus en dilettante qu'en battante. Donc je te suis très reconnaissante d'avoir des "pistes" d'apprentissage pour optimiser ces qlq mois de préparation. Moi, avec le recul, le seul conseil que je puisse donner, ce n'est pas nouveau, c'est de lire les rapports de jury, je me suis aperçue en y plongeant le nez que ce que j'avais fait en stylistique était un gros hors-sujet!!
    http://www.education.gouv.fr/personnel/siac2/jury/default.htm
    Voilà, bonnes révisions à tous.
    Ah, une dernière info, sur le site de l'université de Provence, il y a une partie de la plaquette de capes mise en ligne :
    http://www.univ-amu.fr/
    Mag
  • Oui, c'est vrai, les rapports de jury donnent des infos utiles ! Ils m'ont bien aidé pour l'épreuve sur dossier en particulier.
  • Pour les oeuvres littéraires qui proposent une belle anthologie, ne pas oublier Lagarde et Michard, non ?
  • Lagarde et Michard donnent tous les textes canoniques que les étudiants de lettres sont censés connaître par cœur (d'après leurs professeurs). Mais les commentaires et les questions, bref, l'interprétation, sont souvent assez différents de ce qui est à la mode chez les chercheurs en littérature. Il faut donc se méfier car en ressortant les idées du L&M, on risque fort de passer pour un vieux réactionnaire ringard pas du tout à la page. Et ça peut faire mal...
  • Pardon ?
    Il faudrait donc suivre la "mode" pour bien passer dans les copies ?
    Quitte à ne pas avoir l'agreg, je préfère privilégier la qualité critique...
    Et je ne vois pas en quoi s'en référer est synonyme de réactionnaire.
    J'espère que les correcteurs sont nettement au-dessus de ces considérations...
  • C'est justement pour la qualité critique qu'il ne faut pas trop s'imprégner de la manière dont Lagarde et Michard abordent l'étude des textes. Ce n'est pas qu'une question de mode. Les méthodes critiques ont évolué. On a aujourd'hui des moyens critiques nouveaux d'aborder la littérature et si l'ancien héritage de la critique n'est pas à renier il ne faut pas ne pas tenir compte des progrès effectués depuis. Autant savoir manier tous les instruments mis à notre disposition.
  • Et quelle est la manière d'aborder les textes de Lagarde et Michard ? Structuraliste ?

    Par ailleurs, j'ai une question pour l'anglais à l'agreg : on a droit au dico unilingue comme pour le capes ou pas ?
  • Pour la version de langue vivante à l'agrégation de lettres modernes, le dictionnaire unilingue est effectivement autorisé. Vous pouvez même en prendre plusieurs !
  • Merci beaucoup ! Je ne savais pas qu'on pouvait en prendre plusieurs par contre... pas à la fois hein ?
  • Encore moi !

    Je note une chose dans l'ouvrage de henri Mitterand. Il y a un grave manquement dans l'ouvrage consacré au 19e : Dostoïevski. Totalement absent.
  • Ce qui n'est pas choquant outre mesure dans une anthologie de la littérature française... :)
  • Dans ce cas, pourquoi Poe, pourquoi Wilde, Tourgueniev etc.. ? Dosto a quand même influencé considérablement la littérature française...
  • Bonjour à tous,

    Je m'inscris en première année PLC et j'aimerais pouvoir garder mon job étudiant de 17h30 hebdomadaires pour survivre. Pensez-vous que ce soit possible ? Combien d'heures de cours par semaine doit-on faire à l'IUFM ?

    D'avance merci pour vos réponses :)
  • sans problème. tu n'as pas besoin de suivre les cours de l'IUFM. c'est le concours qui compte, après tout!
  • CVCV Membre
    Bonsoir,

    Où peut-on trouver, sur le net, les différents sujets de l'agrégation 2008?

    Merci d'avance :)
  • webmestrewebmestre Administrateur
    CV a écrit:
    Où peut-on trouver, sur le net, les différents sujets de l'agrégation 2008?
    Bonsoir CV,

    Sur le site de l’Éducation nationale :
    http://www.education.gouv.fr/cid4927/sujets-des-epreuves-d-admissibilite-et-rapports-des-jurys.html
  • CVCV Membre
    Merci !! :)
  • Bonjour,

    Tu veux des conseils pour réussir le CAPES... mais es-tu certain de vouloir faire ce métier. Personnellement, j'ai tenu 5 mois avec des BEP (de la rentrée jusqu'à fin janvier 2008). Ce métier est très difficile. Il faut se méfier de la nécessaire différence entre l'idée qu'on s'en fait et la réalité.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.