Fiches méthode Bac de français 2021

Quel est le sujet français de ce matin pour le bac de philo ? Série L, ES et S svp ?

Réponses

  • MurielMuriel Membre
    Bonjour,

    Les sujets ont été ceux-ci :

    - La perception peut-elle s'éduquer ? (L)
    - L'art transforme-t-il notre conscience du réel ? (S)
    - Peut-on désirer sans souffrir ? (ES)

    Muriel
  • ComateenComateen Modérateur
    Il y en a trois au choix pour chaque série...

    Série L (littéraire) coefficient 7

    - La perception peut-elle s'éduquer ?

    - Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?

    - Expliquer un extrait des Cahiers pour une morale de Sartre.

    Série S (scientifique) coefficient 3

    - L'art transforme-t-il notre conscience du réel ?

    - Y a-t-il d'autres moyens que la démonstration pour établir une vérité ?

    - Expliquer un extrait de Le Monde comme volonté et comme représen tation de Schopenhauer.

    Série ES (économique et social) coefficient 4

    - Peut-on désirer sans souffrir ?

    - Est-il plus facile de connaître autrui que de se connaître soi-même ?

    - Expliquer un extrait de De la démocratie en Amérique de Alexis de Tocqueville
  • LuminoLumino Membre
    Je n'ai pas vu que Comateen a donné la réponse.
  • MurielMuriel Membre
    Merci Comateen. Je ne sais pas ce que ma souris a fait des autres sujets... ils ne devaient pas lui plaire...
  • On n'a pas été gâtés en L...
    Certains ont-ils choisi l'explication de texte, et si oui qu'avez-vous écrit ?
  • Pourquoi gâter un bachelier?
    Est-ce que tu crois qu'il y a des sujets plus difficiles à aborder que des autres (dans l'absolu)? Quelle est la justification de cette pensée?
  • C'est pas une question de "gâter un bachelier est ce moral ?". C'était juste plus dur que ça aurait pu l'être dans la mesure où les deux sujets traitaient d'une approche scientifique du monde et qu'ils sont généralement que très peu abordés en TL. Parler d'axiomes ou de photosynthèse, c'est pas forcément évident quand on a étudié "pourquoi l'oeil voit" en première L en guise d'enseignement scientifique. C'est tout.
  • Il m'est évident que l'on perçoit avec d'autres facultés que la vue, pas toi?
    Qu'en est-il des 6 sens?

    À quoi sert la perception s'il n'y a pas d'interprétation?
    De quoi dépend une bonne interprétation?

    (Je ne vois pas une approche particulièrement scientifique!)

    Es-tu en train de dire que la philosophie est enseignée différement aux L, S et ES?

    Ça serait discriminatoire, non?

    Je croyais que tout le monde œuvrait pour réduire les différences de statut entre les filières..... :)
  • Tu as raison pour la perception. Mais tout de même, au premier abord, percevoir, c'est voir. M'enfin... !

    Sinon, il me semble, oui, que la philo n'est pas enseignée de la même manière selon les fillières.
    En ES, il me semble qu'on accorde beaucoup plus de place aux cours comme la Justice, l'Etat, le Droit.
    En S, l'épistémologie est très souvent en sujet de bac et on y passe plus de temps qu'on ne passe de temps sur ce sujet en L.
    En L, les sujets comme l'art, l'existence, le temps, l'espace, la raison, sont plus traités qu'ailleurs.
    Il y a d'ailleurs des sujets que les L ont que les ES n'ont pas (bien sûr, il y a 8 de cours et la matière est coeff 7, mais il me semble que tout de même, c'est significatif).

    Ensuite, je ne sais pas s'il s'agit de discrimination, mais en tout cas je pense aussi que c'est logique que la réflexion sur le Droit ou la Justice soit plus accentuée en ES qu'en L, et que la Raison, les Lumières soient plus abordées en L. C'est plus une question d'affinités que de discrimination. Enfin, si ça ne tenait qu'à moi, j'irais en Es et en S pour faire leur programme de philo, bien que je sois assez médiocre dans cette matière.

    Après, je conçois tout à fait le fait que j'essaye de trouver un excuse pour ma lamentable prestation de philo de ce matin, en me disant que les L n'ont pas été gâtés. :rolleyes:
  • cerisia a écrit:
    On n'a pas été gâtés en L...
    Certains ont-ils choisi l'explication de texte, et si oui qu'avez-vous écrit ?
    En voyant qu'on avait un texte de Sartre et en lisant les deux sujets de dissertation, je n'ai personnellement pas hésité longtemps et j'ai sauté sur l'explication de texte !

    Mon découpage du texte est plus que hasardeux, c'est ce qui me fait le plus peur. Et j'espère ne pas avoir faire de hors-sujet majeur, étant donné que je me suis pas mal éloignée du texte par moments...

    Je me suis beaucoup plus attardée sur la deuxième partie du texte (à partir de "Ainsi est-il toujours entendu à la fois..."), en axant mon commentaire sur les oppositions déterminisme/liberté, nécessité/contingence (ou nécessité/probabilité ?) et volonté intérieure/contexte extérieur. Je doute surtout de mon interprétation des dernières phrases sur la probabilité (et surtout sur "le probable vient au monde par l'homme"), où j'ai opposé animal/humain, en reliant probabilité et concept de futur.

    Bon, il y a sans doute une grande part de délire dans mon commentaire, mais au moins j'ai pris du plaisir à le faire, et j'ai même réussi à y caser Jacques le fataliste...
  • Puisque la liberté exige que la réussite ne découle pas de la décision comme une conséquence, il faut que la réalisation puisse à chaque instant ne pas être pour des raisons indépendantes du projet même et de sa précision; ces raisons forment l'extériorité par rapport à tout projet et la liberté est la perpétuelle invention des moyens de tourner ces difficultés extérieures, mais il est bien entendu que la réussite doit être seulement possible, c'est-à-dire qu'il n'y a action que si les difficultés extérieures peuvent toujours être si elevées ou neuves que l'invention humaine ne puisse pas les surmonter. Ainsi est-il toujours entendu à la fois que l'entreprise humaine a réussi à cause de la libre décision et de la libre inventivité qui a surmonté les obstacles et à la fois qu'elle a réussi parce que ce sont ces obstacles-là et non d'autres plus grands qui lui ont été imposés. Toute entreprise humaine réussit par hasard et en même temps réussit par l'initiative humaine. si le tireur n'avait pas eu le soleil dans l'oeil il m'atteignait, je manquais ma mission de reconnaissance. Il s'en est dont fallu d'un rayon de soleil, de la vitesse d'un nuage, etc. Mais en même temps, mes précautions étaient prises pour éliminer tous les dangers prévisibles. En un mot les possibles se réalisent dans la probabilité. La liberté se meut dans la sphère du probable, entre la totale ignorance et la certitude; et le probable vient au monde par l'homme.
    JP SARTRE
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.