Fiches méthode Bac de français 2021

2

Réponses

  • Lou76Lou76 Membre
    Bonjour, j'ai prochainement un commentaire a réaliser en français sur "l'invitation au voyage" de Baudelaire. J'ai déjà mes axes qui sont :

    I- un paysage idéal inspiré de la Hollande
    II- Une femme a lorigine du rêve

    Je ne sais pas comment argumenter le plus sur ces deux axes... Si quelquun aurait des sous-partie a me proposer, je suis preneuse . Merçi d'avance. Lou
  • jkiopljkiopl Membre
    Lou j'ai exactement le même sujet et je suis totalement bloqué ou en est tu toi ?
    Moi pour le I j'ai juste trouvé :
    La richesse et la tradition " meuble luisant"
    " Ciels brouillés" paysage nordique
    " Canaux" Allusion à Amsterdam et Rotterdam
    " Splendeur orientale" le commerce entre la Hollande et les colonies lointaines
    " Vaisseaux" et " viennent du bout du monde" toujours pour les colonies aurait tu trouvé autre chose ?
    Ou si quelqu'un aurait d'autre idées SVP
  • ChoupaChoupa Membre
    Bonjour a tous ! pour vous deux vous avez de la chance je viens de l’étudier en cours. Je vous enverrais des informations ce soir en pv =)
  • lerevolerevo Membre
    Je sais que dans le poème « L'invitation au voyage » de Charles Baudelaire les strophes sont composées de douze vers alternant deux pentasyllabes et un heptasyllabe.

    Quand il s'agit de compter les syllabes dans les deux premiers vers, je n'ai pas de problèmes (pentasyllabes) :
    Mon / en / fant /, ma / sœur,
    Songe / à / la / dou / ceur

    Mais avec le décompte des syllabes dans le troisième vers (heptasyllabe) j'ai des problèmes. Je trouve huit syllabes dans ce vers :
    D’al / ler / là- / bas / vivre / en / sem / ble !

    D’aller là-bas vivre ensemble !

    Comment est-ce qu'il faut compter les syllabes dans ce vers ?
  • L'invitation au voyage

    Mon enfant, ma soeur,
    Songe à la douceur
    D'aller là-bas vivre ensemble !
    Aimer à loisir,
    Aimer et mourir
    Au pays qui te ressemble !
    Les soleils mouillés
    De ces ciels brouillés
    Pour mon esprit ont les charmes
    Si mystérieux
    De tes traîtres yeux,
    Brillant à travers leurs larmes

    Baudelaire a opté ici pour le mètre irrégulier et les vers impairs.

    Mon enfant, ma soeur (vers de 5 syllabes : pentasyllabe)
    .../...
    D'aller là-bas vivre ensemble (vers 7 syllabes : heptasyllabe)

    C'est l'harmonie des sonorités et le rythme qui priment.
    Cependant avec les enjambements, on peut entendre l'alexandrin : 5+7=12)

    https://www.etudes-litteraires.com/invitation-au-voyage.php
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Lerevo,

    D’al / ler / là- / bas / vivre / en / sem / ble !
    Ton décompte est erroné.
    En effet le E muet n'est décompté que devant une consonne.
    Il n'est jamais décompté en fin de vers.
    D’al / ler / là- / bas / vivre / en / semble !
  • lerevolerevo Membre
    Merci Jean-Luc !

    J'ai encore une autre question.

    Dans le sixième vers, il faut donc compter les syllabes de la façon suivante ?
    Au / pa / ys / qui / te / res / semble !
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Tout à fait.
    Si tu veux plus d'information sur le décompte des syllabes, regarde ces pages du site
    https://www.etudes-litteraires.com/versification.php
  • Bonjour tout le monde :D
    Je cherche un poème qui pourrai se joindre au poème "l'invitation au voyage" de Baudelaire. Je pense que "mon rêve familier" de Verlaine lui est assez semblable puisqu'on retrouve le thème du rêve, de la femme... Pensez vous que c'est un bon choix ?
  • Il faudrait savoir pourquoi tu souhaites faire ce rapprochement, dans quel contexte ? Dans quelle intention ?
  • Bonsoir,j'ai besoin d'aide pour la préparation de L'invitation au voyage de Baudelaire.
    La question de lecture analytique est:Analyser l'évocation du paysage intérieur dans le texte.
    Où j'en suis dans mon devoir?
    J'ai trouvé dans la strophe 3,la description d'une maison avec des meubles,elle met en évidence le luxe et la beauté.Pour l'instant je n'ai pas trouvé encore de parties et de sous-parties.
    Je dois rendre la préparation pour le mercredi 16 décembre. :/
  • L'invitation au voyage

    Mon enfant, ma soeur,
    Songe à la douceur
    D'aller là-bas vivre ensemble !
    Aimer à loisir,
    Aimer et mourir
    Au pays qui te ressemble !
    Les soleils mouillés
    De ces ciels brouillés
    Pour mon esprit ont les charmes
    Si mystérieux
    De tes traîtres yeux,
    Brillant à travers leurs larmes.

    Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
    Luxe, calme et volupté.

    Des meubles luisants,
    Polis par les ans,
    Décoreraient notre chambre ;
    Les plus rares fleurs
    Mêlant leurs odeurs
    Aux vagues senteurs de l'ambre,
    Les riches plafonds,
    Les miroirs profonds,
    La splendeur orientale,
    Tout y parlerait
    À l'âme en secret
    Sa douce langue natale.

    Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
    Luxe, calme et volupté.

    Vois sur ces canaux
    Dormir ces vaisseaux
    Dont l'humeur est vagabonde ;
    C'est pour assouvir
    Ton moindre désir
    Qu'ils viennent du bout du monde.
    - Les soleils couchants
    Revêtent les champs,
    Les canaux, la ville entière,
    D'hyacinthe et d'or ;
    Le monde s'endort
    Dans une chaude lumière.

    Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
    Luxe, calme et volupté.

    Le titre déjà évoque plusieurs pistes d'interprétation.

    La seconde strophe sollicite divers sens : la vue, le toucher, l'odorat et parle à l'âme du poète. Tout un jeu de correspondances s'établit entre la femme et les décors évoqués.

    Le refrain qui commence par "là" et renvoie à "là-bas" et son rythme et les sonorités apaisent.
    Chaque strophe est une invitation à imaginer : un pays, une chambre, un paysage . Ce pays rêvé et magnifié (couleurs, pierres précieuses) est à la fois exotique et familier, lointain et proche.

    Cette invitation au voyage repose sur un paradoxe : on s'attendrait à une incitation à l'aventure et on découvre un paysage intérieur qui berce la rêverie. Ce voyage est un voyage immobile (songe/décoreraient/ ...) et se termine par un somptueux crépuscule et l'évocation du sommeil.
  • I La découverte du paysage intérieur bercé par la rêverie
    II L'âme du poète
    III Les lieux à imaginer
    Ce sont mes parties,pour les sous-parties il faut encore que je cherche.Le prof m'a fait comme reproches que je fais de la simple énumération,le plan n'est pas assez travaillé.Je dois aussi restée bien reliée à la question posée et je dois encore consolider la matière pour tenir 10 minutes :| .Peux-tu me donner des conseils,s'il te plaît?
  • tenir 10 minutes

    Je ne comprends pas : tu dois préparer un devoir écrit ou un oral ?
  • Un oral

    Voici mon plan avec des parties et des sous-parties.

    I La découverte du paysage intérieur bercé par la rêverie
    1 Un monde imaginaire et idéal
    2 Un monde caractérisé par la beauté,le luxe et l'exotisme
    3 Le titre
    II L'âme du poète
    1Le paysage prend les traits de la femme
    2 L'âme du poète métamorphosé en femme
    III Les lieux à imaginer
    1 La chambre
    2 Le paysage
    3 Le pays
  • Je crois que dire que l'âme du poète est transformée en femme ne serait pas très judicieux.
  • D'accord je vais modifié donc l'âme du poète est bercé par la douceur et la musicalité du poème.

    Est-ce que mon plan est correct ou pas du tout? :/
  • Je ne sais à qui s'adresse la question, mais pour ma part, je te répondrais que le II ne me dit pas grand chose. Et que je ne placerais pas en 3 l'étude du titre mais plutôt en 1.
  • D'accord sinon je dois modifier encore autre chose.
  • Je ne sais pas, j'ai beaucoup de mal à juger de la validité d'un plan.
    J'en suis désolée, vraiment. :(
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.