Un pronom peut-il être complément circonstanciel de temps ou de lieu ?

Bonjour,j'aimerais savoir si un pronom peut être CCT ou CCL . Et si oui avoir un exemple.
Attention je parle bien de pronom et non de groupe pronominal.
«1

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Pour le lieu, il y a bien les pronoms en et y, classés aussi dans les adverbes. Cela dit, comme ils sont très peu mobiles dans la phrase, je ne sais pas si on peut encore les classer "officiellement" dans les véritables circonstanciels...

    Exemple de Musset: "On y entre et on en sort." (= On entre dans cet endroit et on sort de cet endroit.)

    Pour le temps, je ne vois rien pour l'instant... Je vais réfléchir.
  • Voici l'heure OÙ je rentre (même si la formulation correcte devrait être Voici l'heure à laquelle je rentre) ; voici la maison OÙ j'arrive.
  • JehanJehan Modérateur
    Pour le lieu, j'ai trouvé aussi les pronoms relatifs dont et .

    "Je sais je vais."

    "L'endroit dont je sors..."

    L'emploi temporel de "où" trouvé par Léah est tout à fait correct :

    "C'était l'heure tranquille les lions vont boire." (Victor Hugo)

    "à laquelle les lions vont boire", ça ferait un peu lourd... et ce serait dommage pour l'alexandrin ! ;)
  • tu voyage à Casa? Moi je voyage a casa.ici le complément circonstanciel de lieu casa se répéte.pour éluder cette répétition je le remplace par un pronom et je dis: tu voyages à casa? Moi j'y voyage.la nature de y est un pronom sa fonction c'est un compl'ment circonsanciel de lieu.
  • L'endroit dont je sors ; l'heure où les lions vont boire...
    Certes, c'est correct, mais je regrette la disparition progressive de
    La maison de laquelle je sors et tous ces auquel duquel etc si charmants à décliner
  • JehanJehan Modérateur
    On peut bien trouver que c'est "charmant à décliner"... Mais il faut reconnaître en l'occurrence que "où" est bien plus léger et tout aussi exact dans la plupart des cas. Pour le vers de Hugo, en tout cas, c'est flagrant.

    Certes, lequel et sa petite famille peuvent parfois fournir des rimes savoureusement riches, comme "lesquelles" et "séquelles", dans le "Mourir pour des idées" de Brassens, mais ça n'est pas tous les matins...

    Et si l'on veut un peu se moquer des personnes qui se piquent d'instruction et de distinction langagière, il est tentant, avec ces relatifs-là, de faire comme le dessinateur Gotlib, qui mit pour rire ces paroles dans la bouche d'une chanteuse à prétentions littéraires :
    "C'est à l'amour dont auquel je pense..." :D

    Sans parler de Boris Vian, cité par le grammairien Wilmet, qui met dans la bouche d'un personnage cet autre "cumul de faux lettré":

    "Et celui ou ceux qui ont inventé ce langage dont auquel vous vous en servez si bien, ça serait-y pas des intellectuels ?"

    Pour en revenir vraiment au sujet de ce fil... Signalons cette substitution peu courante de "que" à notre "où" temporel, substitution qualifiée de "légèrement précieuse" par le même Wilmet:

    "Du temps que les bêtes parlaient..."
  • Bonjour, dans la phrase " La dame invite les chevaliers au château " il faut remplacer la dame , les chevaliers et au château par des pronoms.
    Voici ma phrase : "Elle les invite au château." mais je ne vois pas comment remplacer " au château" , si vous pouviez m'aider s'il vous plait :)
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    Tu dois utiliser le pronom adverbial y :
    La dame invite les chevaliers au château. → Elle les y invite.
  • Bonjour à tous,


    Je voudrais savoir si dans cette phrase "Le chien l'a mordu à la jambe" on pourrait remplacer à la jambe par le pronom adverbial y.

    Est-ce que à la jambe peut être considéré comme un CCL ?

    Merci à vous.
  • Bonjour.

    1. Oui, quand le groupe de mots 'à la jambe' est considéré comme un CCL.
    ==> Le chien installé sur sa jambe a mordu sa main.

    2. Non, quand le groupe de mots 'à la jambe' est considéré comme un complément du nom.
    ==> Le chien a mordu sa jambe.

    C'est ce que je pense.


    Cordialement.
  • Merci Hwang, seulement je n'ai pas très bien compris. La phrase qui m'a bloqué, c'est Le chien l'a mordu à la jambe, et je ne pense pas que le chien soit installé sur sa jambe.

    Merci quand même.
  • JehanJehan Modérateur
    Ce complément sert bien à localiser l'action du chien sur le corps.
    Mais il n'est pas remplaçable par y.

    Je le remplacerais plutôt par un adverbe comme .

    Le chien l'a mordu ...
  • Merci beaucoup Jehan pour la réponse, c'est bien ce que je voulais savoir.
  • Bonjour à tous,
    J'ai une question du même ordre, à peu près : est-il possible de pronominaliser un autre complément circonstanciel que celui de temps ou de lieu ?
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    Il me semble...

    Un CC de moyen :
    Avec les troncs, il fit un radeau. > Il en fit un radeau.
    Un CC de cause :
    À cause du rhume, il resta trois jours au lit. > Il en resta trois jours au lit.
    Un CC de propos :
    Au sujet de ce château, on raconte beaucoup de choses. > On en raconte beaucoup de choses.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.