4e euro : bilangue allemand ou euro espagnol ?

Bonjour à tous,
Ma fille va entrer en 4ème. Elle a suivi la filière bi-langue depuis la 6ème, elle apprend l'anglais & l'allemand en même temps depuis 2 ans.
Aujourd'hui se pose une question cruciale : continuer l'allemand (plutot moyenne), et intégrer la 4ème bi-langue, ou passer à l'espagnol (et continuer l'anglais) ?
Le proviseur insiste pour qu'elle reste en section allemand/anglais.
Comme chacun sait, depuis quelques années, certains profs d'allemand sont payés à rester chez eux à cause du désamour des français pour la langue de Goethe...et je suspecte une pression de l'éducation nationale pour relancer l'apprentissage de l'allemand à l'école.

Alors on fait quoi ? on passe à l'espagnol (3ème langue parlée dans le monde, tout de même), ou on continue avec l'allemand (surtout présente dans les pays de l'union et un peu en Afrique) ?

D'avance merci de vos réponses !!!
«1

Réponses

  • Si votre fille fait de l'allemand depuis deux ans, il est peut-être dommage d'arrêter. Il faut pas mal d'années avant de parvenir à un niveau, disons, gratifiant : avoir commencé dès la 6e, c'est donc un avantage. En faveur de l'allemand, on peut dire aussi que c'est une véritable "école de rigueur" ! A l'inverse, on atteint plus rapidement un niveau satisfaisant en espagnol (langue latine, comme le français ; pas de déclinaisons ; grammaire et syntaxe plus proches du français aussi...) : si elle veut apprendre cette langue plus tard, il sera toujours temps de le faire à ce moment-là.
    Je ne regrette pas, personnellement, de m'être accrochée et d'avoir continué l'allemand (j'ai également commencé en filière bilingue anglais-allemand en 6e) ; je me suis rendu compte que c'est une langue finalement assez demandée et que les bons germanistes sont moins nombreux que les bons hispanisants.
    Après, cela dépend aussi de ce qu'elle envisage de faire plus tard - et en 4e, c'est très difficile à dire, bien sûr... Si les langues ne sont pas un élément essentiel dans ses projets et si l'allemand la rebute vraiment, ce n'est pas non plus la peine de se gâcher 5 ans de scolarité avec ça.
  • Merci de votre réponse.
  • Petit Bout a écrit:
    Aujourd'hui se pose une question cruciale : continuer l'allemand (plutot moyenne), et intégrer la 4ème bi-langue, ou passer à l'espagnol (et continuer l'anglais) ?

    Alors on fait quoi ? on passe à l'espagnol (3ème langue parlée dans le monde, tout de même), ou on continue avec l'allemand (surtout présente dans les pays de l'union et un peu en Afrique) ?
    Bonjour pb.
    Les notes sont moyennes pour quelle raison? Si ta fille n'est pas motivée d'elle-même, il est difficile à croire qu'elle va avancer.
    Va-t-elle avoir un nouveau professeur à la rentrée?

    Palmarès de langues parlées au monde:
    1. Chinois (mandarin) 2 fois plus que
    2. l'Anglais 28% de plus que
    3. l'Espagnole, légerement en avance du
    4. Hindi
    5. Français, parlé par un nombre de personnes équivalent à une grande moitié des anglophones
    6. Russe
    7. Malais
    8. Arabe

    *Si on choisit ses études par rapport à ce qui est parlé le plus au monde, on apprendra le Chinois. :)
    Si on veut parler les langues (et travailler dans un secteur où l'on pourra s'en servir) on apprendra peut-être le Russe et l'Arabe. :D
    Si on voulait être exceptionnel, donc probablement employable, on deviendra bilingue en Hindi et Malais. :)

    De toute manière, pas continuer avec le français, si peu utile dans le commerce international. :P

    *Mais probablement ces exoticismes utilitaires ne sont pas encore rentrés dans le Mammouth.
  • J'ai bien aimé ta réponse !
    Ses notes ne sont pas fantastiques en allemand, elle est à 13 de moyenne. Pareil en anglais, au demeurant !
    Nous vivons à coté de Montpellier, alors pour moi, pas d'état d'âme, on doit passer direct à l'espagnol (et garder l'anglais). Elle aura beaucoup plus de chances de pratiquer l'espagnol que l'allemand, dans notre région. Mais c'est sans compter sur la mobilité géographique, chère aux grandes entreprises....
    En meme temps, rares sont les personnes à bien maitriser l'allemand. (pareil pour l'anglais, du reste : je connais plus de personnes qui bafouillent dans une langue que de gens qui la maitrisent vraiment...)
    Je crois qu'il faut qu'elle fasse ce qu'elle a vraiment envie de faire. Le contrat avec le collège, c'était 6e et 5e anglais/allemand, avec soi-disant l'arret de l'allemand suivant le désir de l'enfant. Et nous nous retrouvons avec un proviseur qui menace de la mettre dans une mauvaise classe si elle arrête l'allemand.
    Bref, pas simple tout ça. Je vais lui suggérer d'ouvrir une section de chinois !!! :)
  • Merci bien, PB; c'est toujours bien d'avoir quelques fans!
    Nous vivons à coté de Montpellier, alors pour moi, pas d'état d'âme, on doit passer direct à l'espagnol
    À première vue, un non sequitur, mais j'ignore la nationalité des touristes en Languedoc-Roussillon. Tiens....et la langue d'Oc, d'ailleurs? :)
    rares sont les personnes à bien maitriser l'allemand. (pareil pour l'anglais, du reste)
    Le niveau de Bacheliers en anglais n'est pourtant pas très élévé...
    Il me semble que par extension, il n'y aura pas plus de monde pour "maîtriser" l'espagnol, non plus. :|
    Je crois qu'il faut qu'elle fasse ce qu'elle a vraiment envie de faire.
    OUI; j'allais te demander quels étaient ses souhaits. :D
    nous nous retrouvons avec un proviseur qui menace de la mettre dans une mauvaise classe si elle arrête l'allemand.
    Car il y a des mauvaises classes dans l'Éducation Nationale égalitaire?
    C'est lui qui la dit mauvaise, ou c'est toi?
    Heureusement y a-t-il des Associations de parents d'élèves pour rectifier les injustices. :cool:
    Je vais lui suggérer d'ouvrir une section de chinois
    Excellente idée s'il trouve un professeur qui "maîtrise" assez bien le mandarin. Sache pourtant, au titre d'information, qu'en Haute Normandie (2 Départements, 460 000 habitants), il n'y a qu'un seul lycée, à Rouen, qui enseigne le Chinois pour le Bac. Shocking. :/

    Ah! le bon vieux temps, quand on n'avait pas un "contrat" avec l'école, mais un cursus fixe (langue étrangère et latin pour 5 ans au moins), des bons enseignants et des élèves qu'il ne fallait pas autant motiver par des 'trucs', une journée scolaire de 9h à 16h cinq jours de suite (dans mon cas) et la possibilité de sauter une classe, où maintenant, il y a force élèves qui redoublent! :(

    J'espère que ta fille trouve son bonheur. (13 n'est pas terrible, mais n'est pas terrible non plus).
  • Merci pour le dialogue inter-actif :)
    Il n'y a qu'un lycée qui propose le chinois à Montpellier.
    Les touristes viennent de partout (mais peu de Chinois pour l'instant !!)
    J'ai entendu dire (par un Chinois de Chine parlant anglais), que même les Chinois de Chine ne se comprennent pas, tant les dialectes sont différents. Et ils se parlent en ... anglais !!

    Elle va tenter un passage en 4e euro anglais, avec 2eme langue espagnol. Il faut, pour ce faire, qu'elle prépare une lettre de motivation (rien de moins !), parce que 'nombreux sont les candidats, mais peu sont les élus', dixit Mr le Proviseur. Et que si le corps enseignant trouve qu'elle ne travaille pas assez, ledit corps lui ressortira sa lettre. (Dans ma boîte, nous devons nous fixer nos objectifs....ce qui permet au management de nous "descendre" en toute impunité.... A partir de maintenant, au collège, ça sera pareil :mad:
    Au pire, elle fera comme nombre de nos compatriotes, et bafouillera en anglais et en espagnol (et si besoin l'allemand de ses souvenirs), au mieux, elle parlera correctement l'anglais et l'espagnol.
    Merci pour vos conseils avisés
  • Petit Bout
    Votre fille n'est-elle pas capable de participer à ce forum ? ça me gêne qu'on parle d'elle comme si elle n'avait rien à exprimer.
  • kévinkévin Membre
    si c'étais moi, je choisirais l'espagnol car c'est une langue importante sur le plan international.n'oublions pas qu'après l'anglais c'est l'espagnol qui est le plus demandé.moi je suis bilingue français-espagnol donc je peux vous assurer que c'est bien plus profitable de savoir l'espagnol.c'est à vous de voir.
  • Bonjour Léah (vous avez le meme prénom que ma cadette)...
    Si ma fille ne participe pas au forum, c'est parce que je fais partie de ces parents rétrogrades qui n'autorisent pas l'usage d'internet à leurs enfants, en dehors des recherches. Aussi, elle a un abonnement à la médiathèque, bien mieux équipée que moi au demeurant. Je n'ai pas honte de dire que je n'ai ni l'adsl (bouhouhhhhhh), ni d'ordinateur connecté au réseau à la maison :D
    Pour ce qui est de son choix, elle l'a déjà fait en demandant à arrêter l'allemand pour faire de l'espagnol.
  • InaIna Membre
    Petit Bout a écrit:
    Pour ce qui est de son choix, elle l'a déjà fait en demandant à arrêter l'allemand pour faire de l'espagnol.
    C'est dommage, ça aura été 2 années d'allemand "pour rien", car je doute qu'elle le reprendra...d'autant plus que l'allemand quand on ne le pratique pas, il s'oublie davantage que les autres langues ( les langues latines espagnole/italien ayant logiquement des similitudes avec le français).
    Mais si c'est son choix.... :)
  • Dommage je pense aussi.
    L´allemand est une porte ouverte sur tous les pays de l´est ...
    Ce n´est pas parce qu´une langue n´est pas la plus parlée qu´elle est la moins importante.

    De plus l´allemand est une base pour l´anglais et le néerlandais, et une langue à déclinaison facile.

    Ce qui a été appris au lycée reste imprimé et servira à l´occasion à l´âge adulte.

    L´espagnol peut s´apprendre facilement plus tard tout seul...

    Réflexion étant le fruit de mon expérience personnelle.

    Au lycée j´ai appris le latin et l´anglais, puis l´espagnol et le russe.
    Hélas en France donc niveau nul.
    En tant qu´adulte j´ai appris l´allemand. Ce que j´avais trouvé un peu inutile en étant ado, le latin et le russe, m´ont en fait bien servi.

    Un plombier polonais qui parle polonais + allemand ou russse + éventuellement anglais trouve plus facilement un job dans un monde où il faut être de plus en plus réactif... :)
  • InaIna Membre
    Oui, Beltane


    Je suis tout à fait d'accord, j'ai pour ma part appris l'espagnol seule ( bon il est vrai que j'ai étudié l'italien et que les deux langues se ressemblen beaucoup, donc ça aide).

    Par ailleurs, à l'échelle mondiale l'espagnol est plus parlé que l'allemand, c'est normal, mais on a tendance à oublier que l'allemand est la langue la plus parlée en Europe ( et à priori...les lycéens français ou étudiants, pour la majorité, ont plus de probabilité de travailler en Europe qu'en Amérique latine...à priori :) )


    J'avais demandé ce que les étudiants trouvaient concrètement de compliqué dans l'allemand...il n y'a pas beaucoup de reponse... :) j'ai peur que la langue souffre surtout de sa mauvaise réputation.
  • bonjour Ina,
    rassure-toi l´allemand est parlé à l´est. :)
    A la frontière austro-hongroise les lycéens vont au collège en Autriche...
    l´ex du plombier polonais est une réalité.

    je trouve dommage qu´en France la maitrise d´une langue soit lié à un niveau culturel et social...

    en allemagne la mère au foyer, le mécanicien parle un peu anglais et/ou francais....
  • InaIna Membre
    Je suis rassurée Beltane,


    Je ne pense pas vraiment qu'en France, les langues soient liées au niveau culturel et/ou social.
    Je pense surtout qu'en France, du moins au collège et au lycée, les études de langues sont calamiteuses.

    Pour l'allemand comme je le disais je pense que c'est surtout devenu une sorte de vérité générale " c'est dur, c'est moche", alors il en est ainsi.
    Personne ne m'a dit ce qu'il trouvait de compliqué concrètement dans l'allemand.
    En essayant de prendre un peu de recul, je dirais que le plus compliqué en allemand pour les étrangers, c'est de retenir les mots, le vocabulaire, parce qu'effectivement certains mots allemands peuvent être assez longs, ce qu'on ne retrouve pas dans toutes les langues ( l'anglais est constitué essentiellement de mots plutôt courts par exemple), et la deuxième difficulté pour les étrangers souhaitant apprendre l'allemand est la prononciation ( et quoique, une fois qu'on connait les grandes lignes de la phonétique il ne devrait plus y avoir beaucoup de problème).

    Et ceux qui se plaignent de la grammaire allemande sont de mauvaise foi car à côté de la grammaire française ( d'une complication monstrueuse) c'est un jeu d'enfant.

    Et je dirais que ceux qu'il y a de très simple avec l'allemand, c'est qu'une fois qu'on connaît les règles il n'y a plus qu'à les appliquer, il n'y a pas 40 000 exceptions...donc une fois qu'on les connait bien c'est assez basique.

    Comme vous le disiez dans une autre conversation l'image que l'on donne à la langue et parfois à ses habitants peut être fatale :)
  • D'accord avec Beltane et Ina - j'ajouterai que l'allemand m'a longtemps paru ingrat, à moi aussi. Cela fait partie des langues où il faut "passer un cap" : pendant des années, on a l'impression qu'on est toujours à côté de la plaque dans les déclinaisons, on n'est jamais sûr(e) du cas à utiliser, on patauge dans les prépositions et les verbes irréguliers, la syntaxe ne paraît pas naturelle, etc. Et un beau jour, on se rend compte que toutes ces choses absolument essentielles sont enfin "en place" et l'allemand devient une langue d'une clarté étonnante, un jeu de meccano implacable (formation des mots, syntaxe, etc.) et une porte sur une culture et une histoire passionnantes. Mais il faut plusieurs années pour passer ce "cap" et si l'on a commencé l'allemand en LV2 ou LV3, on risque malheureusement de ne pas le "passer" avant le bac. Les germanistes d'un bon niveau ne sont pas si nombreux que ça : je me félicite tous les jours d'avoir persévéré, pour ma part !
  • tout à fait un jeu...

    mes profs native allemand m´ont donné quelques petits "tuyaux" par ex. pour connaitre les genres, ou pour la déclinaison, qui j avoue m´ont fait tilt.

    la pedagogie allemande me semble plus adaptée. Les livres de langues sont mieux faits.

    il est vrai que j´ai privilégié l´apprentissage de la grammaire afin de pouvoir traduire au plus vite le code locatif ou les feuilles d´impôt... :)
    que j´ai beaucoup travaillé ... petites fiches sur mon bescherelle qui est à mes côtés.
    et qu´après le désorde des mots en latin, l´allemand c´est du gateau....
  • Ich habe kein Lust ins Kino zu gehen.
    J'ai aucun désir au ciné aller ...........

    oh! oui....l'ordre des mots.... ;)

    En fait, j'aime beaucoup l'allemand et le peu de temps que j'ai vécu en Allemagne. des trains qui partent régulièrement et ponctuellement....
  • InaIna Membre
    C'est donc tout ce qui vous a plus en Allemagne JSC!

    Vous n'allez pas contribuer à séduire les jeunes à l'allemand!

    J'ai connu mieux comme publicité ;)
  • Chère Ina, :)
    Tu veux quand même pas que je raconte mon histoire d'amour!

    Cependant en Allemagne les organistes sont...des fonctionnaires d'état! Il s'y trouve des écoles spécialisées pour former les musiciens d'église.
    Puis le Jardin Anglais à München ;)
    Puis l'architecture Jugendstil à Bremen,.
    Puis la purété de prononciation du Hochdeutsch à Halle et Celle.
    Puis L'accès gratuit pour tous à la bibliothèque universitaire (immense) de Stuttgart.
    Puis sortir de l'opéra de cette ville et déscendre vers l'eau....magique.
    Puis le quartier rouge de Hamburg. Les Sex-shops sans honte et sans vergogne.
    Esprit ouvert. Conscience Grûne.

    Puis le travailleurs chez Mercedes étaient tous des actionnaires dans leur entreprise. Les syndicats avaient mieux à faire qu'organiser des manifestations (car les négotiations passaient par des réunions régulièrement planifiés avec l'employeur) dont le logement familiale, les vacances, un club de loisirs, un centre social.

    Mais l'allemand s'apprécie au mieux quand on est obligé de le pratiquer. Au pays!
  • InaIna Membre
    C'est vrai pour toutes les langues!
    J'ai fait de gros progrès en français depuis que je vis en France.
    Et mes 2 années passées en Angleterre ont également beaucoup contribué à l'amélioration de mon niveau .

    C'est pourquoi je conseille toujours aux jeunes de faire des séjours ( plutôt longs si c'est possible, minimum 2 mois) dans le pays de la langue qu'ils veulent étudier!

    :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.