Fiches méthode Bac de français 2021

Bonsoir, voici un sujet de dissertation :
" La laideur peut-elle être une source d'inspiration pour un poète au même titre que la beauté? "

Les textes du corpus sont :
" J'aime l'araignée " de Victor Hugo
" Le Pou " de Lautréamont
" Le Crapaud " de Tristan Corbière
" Le Peigne " de Germain Nouveau

Avez vous des idées qui vous viennent en tête?

J'imagine un plan I ) La beauté, source d'inspiration des poètes
II ) La laideur aussi
III ) ...?

Je ne vous demande pas de me faire le travail bien entendu juste si vous avez 2 ou 3 idées..
Merci !
Mots clés :
«1

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Mai,

    La question qui est posée est finalement de savoir ce qu'est la poésie.
    Est-ce que décalquer la beauté apparente du monde suffit à créer un objet poétique ? Pourquoi la laideur (notion subjective) serait rejetée du domaine poétique ? N'existe-t-il pas de "belles laideurs" ? Si la poésie ne réside pas dans la beauté intrinsèque de l'objet ou de la personne, qu'est-ce qui peut la faire naître ?

    Regarde ce lien : ici.
  • mai73mai73 Membre
    Merci pour le lien Jean-Luc.
  • Tu m'as donné ta boue et j'en ai fait de l'or (Charles Baudelaire)
    Je verrai bien ça en 3) : le poète, alchimiste du Verbe (ça devrait te rappeler quelqu'un) transforme le laid en beau -tout en restant dans l'idée de Jean-Luc : laideur et beauté sont des notions subjectives-
  • Regarde également du côté de Lautréamont et des CHANTS DE MALDOROR.
  • Ah ! les célèbres “beau comme” d'Isidore
    Dont le plus connu sans doute
    Beau comme la rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection
  • voir Charogne de Baudelaire

    en III, on peut aussi avoir qqch comme "le poète, déchiffreur du monde" (et donc qui traduit le beau ET le laid en langage poétique, comme étant constitutif du monde)
    même si ce n'est pas de la poésie, on peut sans doute trouver qqch aussi dans la préface de cromwell de hugo, sur le beau, le laid, le grotesque,...
  • mai73mai73 Membre
    Avez vous un poème qui donnerait raison à cette argument? ( Je pensais personnellement à l'Albatros de Baudelaire mais ce qui me gêne, c'est le fait que baudelaire ne cherche pas à faire adhérer le lecteur à ses idées.. Or dans ma disseration il me faut un poème ayant un certain but argumentatif... )
    Merci ! Je suis désolé mais ma question ne "rentre" pas du tout dans ce sujet de dissertation puisque je cherche un poème dont le but est de adhérer le lecteur à une thèse. Je ne parle donc pas d'inspiration ni même de laideur..
  • (je m'inspire de l'écriture de babylone sans dire si je la trouve laide ou belle...ah oui, je me sens très djeune ainsi)

    quel argument donc, mai73, je trouve ta demande moyennement claire
    il n'y a pas que la laideur et la beauté dans le monde, ni dans les poèmes
    n'as-tu pas un recueil de poésie à consulter

    la poésie n'est pas un phénomène uniquement sacralisé depuis 200 ans...pourquoi pas chercher une plus grande palette historique pour tes exemples Villon n'est pas très joyeux souvent et il y a des poètes contemporains assez scabreux
  • mai73mai73 Membre
    JSC, en fait ma question n'a rien à voir avec la question " la laideur source d'inspiration.." en fait je recherche un exemple de poème dont le but premier est d'exprimer des idées dans le but de les faire adhérer ou réfuter et, plus spécifiquement, qui n'aurait pas été compri de par sa beauté, son style etc.. Je veux dire par là que le lecteur n'en aurait pas "sorti" la thèse au final mais juste une impression générale de "beau poème" sans plus.. En fait je pense avoir trouvé, je vais prendre le calligramme d'apollinaire, " la colombe poignardée et le jet d'eaut " car son côté esthétique peut détourner le lecteur de la thèse..
  • Bonjour tout le monde,

    La laideur peut-elle etre une source d'inspiration pour le poete au meme titre que la beaute ?

    Alors voila, je me demande si dans cette dissertation l'on doit parler du beau. Perso, je ne pense pas, sinon ce serait du hors-sujet. Les axes selon moi devraient s'organiser sur la laideur en poesie. Avis contraires ou similiares, manifestez-vous ! Je passe l'ecrit demain...

    @+

    Reixach
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Pourquoi ne pas parler du beau alors que "beauté" figure dans le sujet ?

    De toutes façons, la définition de la laideur fera immanquablement référence à la beauté : la laideur est-elle le contraire de la beauté ? beauté et laideur sont-elles des notions subjectives ou culturelles ?

    Par ailleurs "au même titre" doit être pris en compte ce qui t'aiguille sur la place de la laideur par rapport à celle de la beauté dans la poésie.

    Finalement, si le projecteur est braqué sur la laideur, il éclaire aussi aux limites la beauté.
  • Bonjour,

    Tout d'abord, je vous remercie pour votre prompte reponse Jean-Luc.
    J'entends tres bien ce que vous venez de dire mais la chose est que je pense qu'il serait hors-sujet de faire un axe avec la beaute comme j'ai pu le voir.

    Voila ce que je proposerais:

    I Le poete, interprete de toutes les choses du monde

    - "se faire voyant" Rimbaud

    a) ex: Spleen LXII, Baudelaire; allegorie avec l'Angoisse, etc
    le poete se fait dechiffreur du monde

    b) ex: Les Usines in Les villes tentaculaires, emile Verhaeren
    le poete observateur de la modernite donne vie aux batiments industriels

    c) le morceau de viande, Francis Ponge
    nous fait decouvir la beaute des choses laides

    II Le poete engage, ennemi de la laideur morale

    "seul a le front eclaire" Hugo

    a) denonce barbarie des hommes
    Oradour de Jean Tardieu

    b) denonce cruaute
    Melancholia, Hugo : image pour rendre compte de leur difficiles conditions de travail

    c) denonce moeurs absurdes de nos epoques
    Fables de la fontaine, Le corbeau et le renard,etc

    Conc: ouverture sur le mouvement symboliste

    Merci beaucoup Jean-Luc !
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Ce plan est un bon début, mais il est incomplet en raison de son absence de dépassement.

    Il faudrait le compléter par une définition préalable des notions (en particulier sur le beau bizarre chez Baudelaire qui pourrait être une forme de la laideur) et surtout par une troisième partie qui montrerait que le poète fait comme Baudelaire jaillir la beauté de la laideur : "Tu m'as donné ta boue et j'en ai fait de l'or".

    La poésie ne réside pas dans le sujet, mais dans la manière de le traiter.
  • Merci encore ! Je sens vos remarques judicieuses; la peur de me repeter m'a dissuade de faire un troisieme axe (je l'avais concu : le poete un alchimiste). Et pour tout dire, je n'y suis pas habitue.

    Voici ce que serait le troisieme axe:

    III Le poete: un alchimiste

    "tu m'as donne ta boue et j'en ai fait de l'or" Baudelaire

    a) ex : une charogne, Baudelaire
    le poete fait d'une charogne, un objet vivant, en mouvement,

    b)ex: les metamorphoses du vampire, Baudelaire
    le poete appartient au courant romantisme noir (ami de TH. Gautier,etc) , capable d'associer beaute et amour


    Au fait, pensez-vous que mon deuxieme axe est viable ?

    Merci Maintenant que j'y pense, comment definiriez-vous Jean-Luc, le beau bizarre de Baudelaire ? C'est assez ardu je trouve...

    Merci encore (non je ne m'en lasse pas !)
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Ta 2e partie peut convenir si tu as pris la peine préalablement de définir ce que tu entends par laideur, pas seulement la laideur esthétique, mais la laideur morale, la bassesse des comportements...

    Baudelaire énonce ainsi la découverte fondamentale de la sensibilité moderne : « Le beau est toujours bizarre. Je ne veux pas dire qu'il soit volontairement, froidement bizarre, car dans ce cas il serait un monstre sorti des rails de la vie. Je dis qu'il contient toujours un peu de bizarrerie, de bizarrerie non voulue, inconsciente, et que c'est cette bizarrerie qui le fait être particulièrement le Beau. »
    Le bizarre s'oppose au naturel. Le bizarre est, en somme, ce qui échappe à la norme, à la règle, à la convention.
    le « Beau bizarre », c’est un Beau surprenant, non-conformiste et même affleurant derrière des apparences trompeuses. C'est pourquoi une charogne peut être belle. Tout dépend du regard et de la sensibilité qui seront portés sur elle...
  • Je vous remercie beaucoup -et c'est bien peu- pour toutes ces aides et précisions apportées ! Merci encore !
  • Bonjour,
    Après réflexion, j'aimerai proposer un plan pour cette dissertation, pouvez vous me dire s'il est bon?

    Problématique : Finalement, quelles sont les sources d'inspiration des poètes ?

    I. La laideur et la beauté, source d'inspiration poétique
    1. Un monde embelli par la poésie, description de sentiments, de paysages
    2. Théorie de l'art pour l'art

    II. D'autres sources d'inspiration
    1. l'engagement du poète aux niveaux politique et social
    2. le poète, témoin de son temps

    Merci d'avance =)
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Le II me paraît hors-sujet car il ne reste pas dans les limites de laideur et beauté comme sources de la poésie.
  • Bonjour, j'ai fait cette dissert il n'y a pas longtemps avec bizarrement les mêmes textes.. c'est sûr que le plan "oui, non" aurait convenu. Aussi imparfait soit-il je te file quand même mon plan détaillé et puis j'espère que ça pourra t'aider.

    I] Le Beau, un thème dépassé ?
    II] Le Beau indissociable du laid avec les mêmes fonctions
    III] Le laid nous ouvre les portes de la modernité.

    J'explique mon choix, ici le but est de montrer que le beau devient trop rasant, banal et qu'il faut un peu innover. De plus existerait- il le Beau sans le Laid? Pour dire d'une chose qu'elle est belle, c'est que l'on a pu la comparer à d'autres choses laides non ? De plus le Beau sert à exprimer parfois des sentiments tels l'amour, la nostalgie, le bonheur et le Laid sert également à exprimer les sentiments comme la peur, le dégoût, la rage de vivre et j'en passe.

    Pour donner des pistes, étudie la préface de Cromwell où l'on parle du mélange du sublime et du grotesque: Pour Hugo, il faut du laid pour qu'il y est du beau et surtout pour être fidèle à la réalité dans les écrits : le Laid est dans la nature humaine comme l'Homme alors pourquoi l'écarter ?

    La Préface des fleurs du mal pour la troisième partie est intéressante.

    pour la première partie il faut parler des clichés comme l'Amour symboliser par Vénus, ou par Cupidon. La liberté toujours liés à la colombe ou le Cygne. La beauté toujours lié à la femme ( pour illustrer je conseil Marbeuf dans son sonnet adressé à Philis qui est un topos littéraire...

    Pour montrer que le Laid permet d'exprimer les sentiments: parler de Théophile de Viau avec son sonnet sur la mort ou à l'inverse le Laid triomphe avec le vautour, l'angoisse ...

    J'ai aussi fait rentrer des texte autre que de la poésie en ouverture comme "la belle et la bête" contraste beau/ laid mais pour le laid qui dénonce fidèlement l'homme j'ai utilisé Ubu Roi de Jarry et enfin Les fleurs du mal avec "Spleen et idéal" c'est aussi un joli mélange de beau et de laid.

    Mon plan est très différent du tiens.. peu être n'est- ce pas la bonne solution mais au moins ça peu aider.
  • cavecacaveca Membre
    Bonjour à tous,
    J'ai travaillé un plan, et j'aimerais avoir votre avis.

    La laideur peut-elle être une source d'inspiration pour un poète au même titre que la beauté ?

    Le poète est un visionnaire. Depuis toujours, la poésie est synonyme de beau. Mais qu'est-ce que le beau ? C'est la perfection, l'harmonie d'un objet, d'une personne, d'un sujet qui le rendent attirant, comme le laid repousse, répugne, n'intéresse pas.
    Et le monde est nuancé, entre le Beau, le Laid, le Bien et le Mal.
    Mais, le poète au "front éclairé" ne devrait-il pas nous donner une vision totale du monde, et pas seulement une "sélection" ?
    On peut alors se demander si la laideur est source d'inspiration du poète aussi bien que la beauté peut l'être.
    La beauté joue-t-elle un rôle prépondérant dans la poésie ? La laideur peut-elle être inspiration ? Est-elle aussi présente que la beauté dans l'Univers Poétique ?

    I- La Beauté joue un rôle prépondérant dans la poésie
    A) Un thème logique et historique
    Par définition, le Beau est Harmonie, et donc plus facile à exprimer sous forme de poésie.
    Ronsard
    B) L'écriture, un métier
    Le Beau attire, est dans l'attente du lecteur. Le poème est destiné à plaire.

    II- La laideur s'exprime dans la poésie
    A) Une part de modernité
    Rupture avec la bienséance de la littérature
    "Une charogne", Baudelaire
    B) L'originalité du poète
    Il va trouver le laid attirant, y voir une part de Beau.
    La "Beauté bizarre" de Baudelaire

    Exprimer la laideur en poésie est une forme de défi pour l'auteur

    III- La laideur reste moins présente que la beauté
    A) Le laid devient beau
    "Faire de l'or avec de la boue", Baudelaire
    B) Le laid reste minoritaire
    La poésie s'accroche à des thèmes phares : amour, nature...

    J'accepte bien sur toutes vos critiques, mon but étant de progresser.
    Merci d'avance à ceux qui me liront.

    A bientôt!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.