Le but du romancier n’est pas de nous raconter une histoire, de nous amuser ou de nous attendrir, ma

Guy de Maupassant écrit à propos du romancier:"son but n'est point de nous raconter une histoire, de nous amuser ou de nous attendrir", mais "c'est se vision personnelle du monde qu'il cherche à nous communiquer. Partager-vous cette opinion?

voila mes axes:
I) attendrir, amuser ou raconter une histoire est l'objectif d'un romancier
1. la beauté d'une histoire
2. l'émotion d'un roman d'amour
3. la divertition à travers un roman de fiction

II) communiquer sa vision personnelle du monde
1. dénoncer les inégalités de la société ex:germinal
2. la beauté du monde
3. les injustices

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    Divertissement serait moins fautif que divertition.

    Dans II, 1 et 3 sont similaires.
    En 3 tu pourrais parler de la conception de l'homme et du monde, de la "philosophie" de l'auteur...
  • ShaéShaé Membre
    Bonjour, j'ai exactement le même sujet de dissertation.
    J'ai travaillé sur le plan suivant et aurais aimé savoir ce que vous en pensiez:
    I/ Un romancier a pour but de faire partager sa vision personnelle du monde
    1.En nous décrivant des scènes réalistes
    Rougon-Macquart, Mme Bovary
    2.En nous montrant sa propre opinion, son idée du monde
    (Il transforme un peu la réalité pour SA critique, appartient à son imaginaire également)
    La condition humaine, Les misérables

    II/ Mais un romancier peut également nous instruire et écrit souvent pour plaire ( retour au placere,docere d'Horace)
    1.instruire et éduquer moralement
    L'éducation sentimentale, Les malheurs de Sophie
    2.nous faire rêver, voyager
    roman chimérique, sentimental...
    La chartreuse de Parme, Le roman de la rose

    Ci dessus mon plan de dissertation, qu'en pensez vous? Après j'aimerais rajouter les romans autobiographiques dans I/2. croyez vous que cela puisse s'intégrer à la partie?

    En vous remerciant d'avance pour vos réponses ou conseils.

    Ps: J'ai lu un court roman, René de Chateaubriand et aimerais savoir si il pourrait illustrer le I/2. lorsqu'il peint sa vision de la vie, du monde avec son "vague des passions".
  • Bonjour tout le monde,

    Bien entendu, j'ai utilisé le moteur de recherche pour vérifier qu'on ait pas déjà poser cette question et n'ait rien trouver, donc je peux me jeter corps et âmes - en espérant que je poste dans la bonne catégorie - dans cette question qui me sature le cerveau depuis que je me la pose. Je m'explique :

    J'ai une disserte à rendre avec pour sujet : "D'après Guy de Maupassant, le but de l'écrivain «n'est pas de raconter une histoire, de nous amuser ou de nous attendrir, mais de nous forcer à penser, à comprendre le sens caché des événements.»"

    En gros je me pose la question sur ce qu'a voulu dire Maupassant par "but" : j'ai pensé en premier - et je pense que c'est ce qui vient en premier à l'esprit de la majorité - au but pour lequel l'écrivain devrait écrire un roman, que raconter une histoire simplement divertissante serait inutile et que son objectif devrait être de forcer à penser, remettre en question etc.
    Et de l'autre côté j'hésite avec le but véritable à atteindre, ce pourquoi devrait écrire un romancier : de la même manière que le but d'un stylo est d'écrire, le but d'un écrivain est de forcer à penser, comprendre le sens caché des événements ; un but défini depuis le début, comme une réussite si après ça on remet en question : l'effet que cherche à produire l'écrivain selon Maupassant, sa citation faisant ordre de constat qu'il fit après observation.


    Voilà, je sais que les deux points se rejoignent, du coup je m'emmêle, piétine, et sèche devant ma dissertation, j'ai même du mal ici à montrer la différence que je vois entre les deux et pense pas avoir été explicite '
    Bref j'ai juste besoin d'aide là-dessus, rapidement si possible, pas besoin d'axe, d'aide pour les sous-partie ou quoi, j'ai déjà fait, i' me faut juste ça.


    Donc merci d'avance à ceux qui répondront et bonne fin de soirée.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Maupassant affirme simplement qu'il ne faut pas confondre la fin et le moyen.
    Le récit doit être mis au service d'un but plus noble et moins futile.
  • AmmyAmmy Membre
    Effectivement tes deux points se rejoignent et tu as visiblement compris le sens de la citation, c'est donc l'essentiel. Je ne trouve pas que la distinction entre tes deux interprétations change vraiment quelque chose, elles en reviennent un peu au même selon moi. Commence maintenant à prévoir ton plan en fonction des deux aspects de cette citation : un roman doit bien "raconter une histoire" il doit divertir en suscitant des émotions, rire ou larmes, sinon on ne le lit pas, il ne peut toucher un vaste public. Tu peux défendre cette thèse dans ton I ou ton II.
    L'autre partie consistera à expliciter et défendre la thèse de Maupassant : un romancier ne peut ni ne doit se LIMITER à cet objectif. Par ces procédés (histoire, émotions, etc.) il doit nous "forcer à penser" : cela doit être le but ultime de tout véritable romancier selon lui. (c'est un peu ce qui définit un vrai romancier en quelque sorte)
  • Ok, merci bien tous les deux, cependant ya un truc qui me fais un peu bloquer et c'est surtout ça qui m'a amené à cette question : dans les trois textes du corpus, j'ai un extrait de Le Rouge et le Noir, de Stendhal (le discours de J. Sorel lors de son procès), un autre de Un cœur simple de Flaubert (où Félicité rencontre Théodore, à l'assemblée de Colleville) , et un dernier de Germinal de Zola (où Étienne Lantier tient son discours "devant ses collègues grévistes", au moment où il aborde "l'attribution des instruments de travail à la collectivité").

    Bref, aucun extrait où il y a une histoire qui pourrait être qualifiée d'attendrissante ou à but évasif, donc du coup je vois pas comment défendre cette thèse on m'appuyant sur les textes du corpus. Vous en pensez quoi ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Le premier niveau de pensée qui vient spontanément est la défense d'idées ou la critique sociale. Les textes que propose le corpus relèvent plutôt de ce type.
    Mais il peut y avoir l'analyse psychologique, la réflexion philosophique...

    Il faudrait que tu puisses envisager les romans plus gratuits qui conduisent à un plaisir esthétique sans asséner lourdement des thèses. Je pense par exemple au roman poétique comme Le Grand Meaulnes ou à la première manière de Giono. Certains romanciers nous font pénétrer pour notre plus grand bonheur dans un univers personnel comme Kafka ou fantastique comme Tolkien...
  • Ok merci, d'ailleurs j'ai une bonne citation de Kafka qui correspond bien au sujet.
  • AmmyAmmy Membre
    Je n'ai pas les textes sous les yeux, mais le procés de Julien Sorel tire des larmes à l'assistance si mes souvenirs sont bons, et on peut être touchés par la naïveté de Félicité et sa triste vie... (je ne sais pas par rapport à l'extrait précis). Et puis le corpus est juste un point de départ, on ne fait pas la dissert entière avec ces extraits.
  • Bonjour, je suis en train de faire une dissertation. Voilà le sujet : " Une oeuvre littéraire n'a pas seulement pour but de nous raconter une petite histoire, mais parfois de nous faire réfléchir."

    Je suis à ma 3eme partie, qui est la délibération, mais je suis un peu bloquée.

    En grand I j'ai étudié la visée narrative de certaines oeuvres littéraires, et en grand II j'ai étudié l'invitation à la réflexion.

    Voilà ce que j'ai marqué en gros :

    C'est un art, une passion, la réflexion et l'histoire sont deux sujets qui se rejoignent.

    D'avance merci de votre aide.
  • Bonjour,

    J'aurais souhaiter de l'aide s'il vous plait pour un sujet de français de dissertation sur la préface de Pierre et jean et Bel ami de Maupassant.

    Voila le sujet:

    Dans la préface de Pierre et Jean, Maupassant déclare que "le but du romancier n'est point de nous raconter une histoire, de nous amuser ou nous attendrir mais de nous forcer à penser, à comprendre le sens profond et cacher des événements."
    Partager-vous ce point de vue?
    En vous appuyant sur Bel-ami et sur les romans que vous connaissez par ailleurs, vous direz comment le romancier exprime sa vision du monde et de la vie.


    J'ai réussis a trouver des pistes sur d'autres sites mais ils ne citaient jamais Bel-ami.

    Voici une de mes piste:

    Dans Pierre et Jean, Maupassant pose la question de la place du romancier, il s'interroge, se demande, ce qu'est après tout un écrivain.
    Il affirme donc que le romancier doit se montrer libre, il n'est pas forcement obligé de se ranger derrière un mouvement littéraire spécifique, puis respecter toutes les normes mises en plce par ce mouvement, mais qu'au contraire, il peut se trouver à cheval entre deux mouvements puis utiliser des choix esthétiques propres à ces deux mouvements. Ainsi, le romancier doit avoir toutes les cartes en main, pour pouvoir faire exactement ce qu'il souhaite.

    Maupassant est dans une position paradoxale car le vrai réaliste ne peut se contenter du réel puisqu'il est aussi amener à le corrgier.

    J'espere avoir de bonne piste mais le problème c'est que sur Bel-ami je ne trouve pas d'arguments à expliquer objectivement, donc j'espere avoir de l'aide sur les relations entre Bel-ami et Pierre. Je n'arrive pas on plus a élaborer le plan de cette dissertation; en cours on ne la pas vu vraiment le professeur ne nous l'a pas expliquer, est ce comme le commentaire?

    Merci de votre aide,
    Mornaya.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.