Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour,
Je suis en train de rédigé une dissertation. Et je me posais quelques questions, après avoir fait des recherches qui ne m'ont pas éclairer, j'ai décidé de faire appel à vos connaissances!

* La catharsis dénonce-t-elle un dysfonctionnement de la société ou juste un certain comportement d'une personne ?

* Quand on parle de littérature, cela regroupe bien tous les genres (poésie, théâtre) ?

Merci de m'aider !

Réponses

  • La catharsis ne dénonce pas explictement un dysfonctionnement de la société. Ce n'est qu'une "simple" purification des passions d'une personne (qui peuvent être dues à un dysfonctionnement de la société, mais aussi à bien d'autres choses)
    Et oui, la littérature regroupe tous les genres :)
  • Petit complément au post de Pléo, je m'autocite :
    Pour la notion d'identification, tu peux penser qu'elle permet la catharsis (quels que soient les sens qu'on peut lui donner : purgation des émotions que sont la crainte et la pitié chez Aristote ; fonction morale au XVIIe siècle ; sens plus psychanalytique avec Artaud qui parle de "magnétisme ardent des images") → Les actions représentées au théâtre (mais je pense que ce phénomène n'est pas spécifique qu'au théâtre) qui répondent au besoin de mimesis (en grec : représentation de la réalité) ont pour objectif de vider le spectation d'émotions ou passions (souvent violentes ou condamnables). Cela n'est possible que par l'identification.
  • PerlePerle Membre
    Merci beaucoup !
  • Bonjour tout le monde , je suis nouvellement inscrite sur ce forum , j'espère avoir posté ma question au bon endroit.
    Alors voilà , je me demandais est-ce qu'on pourrait parler de catharsis dans le roman , y faire allusion dans une analyse. Je pense ici au dénouement de La princesse de Montpensier de Madame de Lafayette. Il y a dans le texte une condamnation explicite des passions et la construction d'un idéal de vertu et de pudeur . Pourrait-on alors parler de catharsis dans la mesure ou l'identification du lecteur au personnage le pousse à éviter les maux provoqués par les passions amoureuses , ou cela serait un abus de langage ?

    Merci d'avance.
  • Tu devrais consulter les réponses précédentes.
  • Je n'y ai pas trouvé une réponse précise à mon interrogation.
  • Oui, on peut appliquer le terme de catharsis au processus que tu décris dans la mesure où le lecteur "impliqué" va considérer ses passions en tant qu'objets qu'il peut saisir et définir au lieu d'en être lui-même le jouet impuissant. Peut-être peut-il alors espérer s'en "purifier", s'en libérer, ou tout au moins en mesurer les conséquences par l'intermédiaire des personnages. C'est là malgré tout une vision un peu intellectuelle de la catharsis; comme tu le sais, le terme s'appliquait à la tragédie antique qui était un spectacle et même une cérémonie religieuse collective. Le spectateur se trouvait pris dans un flot d'impressions sensorielles et esthétiques qui pouvaient agir sur sa personne malgré lui : il n'y avait pas nécessairement réflexion, comme dans l'acte de lecture, mais mimésis dont la canalisation, par l'oeuvre théâtrale, pouvait non seulement assurer la purgation de ses propres passions, mais lui conférer aussi l'acceptation sereine - et non plus plus angoissée - de l'ordre du monde et des décrets immuables du fatum. C'est donc par extension qu'on peut parler de catharsis dans le cas que tu cites, mais attention à ne pas galvauder le mot. En effet, ne pourrait-on pas dire à l'extrême que toute oeuvre opère une catharsis ?
  • Merci pour cette réponse très complète .
  • ey yoo les amis! je cherche des bouquins ou des articles ou des liens... qui parle de la catharsis et la musique.merci
  • Bonjour, j'écris une thèse sur la catharsis dans la peinture. Les textes et articles sur la catharsis en rapport à la littérature et au théâtre abondent! Mais je n'ai rien trouvé sur la catharsis et l'image peinte! Merci pour votre forum!
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Dans cette page, un bref paragraphe est consacré à la catharsis dans la peinture :
    https://web.archive.org/web/*/http://labs.silent-strength.com/2004/chimeres/la-catharsis.html

    Sans doute des passages intéressants dans ce long document :
    https://www.erudit.org/fr/revues/PHILOSO/1996-v23-n1-n1/027367ar/
  • Bonjour, je souhaiterais savoir si la catharsis peut s'appliquer à un drame romantique comme Ruy Blas, ou si elle est seulement réservé aux tragédies.
  • Je ne sais si elle s'applique à Ruy Blas mais en tout cas elle ne semble pas réservée à la tragédie si j'en juge par la fin de ceci. Elle s'appliquerait en somme à tout ce qui est susceptible de provoquer une émotion plus ou moins intense.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Le drame romantique est d'abord la volonté de mêler les genres tragique et comique, pour se rapprocher, à l'école du grand Bill, de ce qu'il considère être une image plus exacte de la vie. Par ce rattachement partiel mais prédominant à la tragédie, le drame peut-il revendiquer une "purgation des passions" ?

    La tragédie classique ou antique a une visée morale : la passion fait le malheur des hommes parce qu'elle est le signe de la démesure, de l'orgueil punis par l'aveuglement dans le théâtre antique. Dans la tragédie classique, la passion met fin à la paix de l'âme.

    Le drame romantique, à l'opposé, revendique la grandeur de la passion qui différencie radicalement le héros. Là où la tragédie classique cherche à faire naître "la terreur et la pitié", le drame crée plutôt l'admiration pour un destin exceptionnel. Ainsi, je vois mal où l'on pourrait parler de catharsis dans Ruy Blas.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.