Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

1246

Réponses

  • Cher Arthur,

    Lorsque je disais L1 je pensais L3, mon écrit fait des lapsus !
    Vraiment prometteurs comme projets et surtout comme posture personnelle vis-à-vis de vos projets ! Vous n'avez pas besoin de mes encouragements mais je suis certain qu'il serait bien que vous fassiez de la recherche. Connaissez-vous (je m'attends à ce que vous disiez oui...) le Loki de Dumézil ? Ça m'avait marqué. Si vous aussi, je vous conseille aussi ce "genre" d'étude si vous vous intéressez au comparatisme culturel.

    Bien à vous,
  • Je n'ai pas (encore) lu le Loki de Dumézil. D'une part, c'est plutôt la première fonction qui m'intéresse pour l'instant, et surtout, je n'ai pas eu beaucoup de temps jusqu'en khâgne pour m'y plonger (je n'ai lu que l'anthologie chez Flammarion, et un certain nombre des Esquisses ; et j'en ai une connaissance de seconde main à travers le manuel de Renou et le manuel de Sergent, principalement) ; et j'avoue que je souhaite prendre un peu de temps et de recul par rapport à son oeuvre ; les théories très englobantes sont très intéressantes et séduisantes, mais il y a un risque de s'y laisser enfermer. Je ne me considère pas comme dumézilien pour l'instant (je suis sans doute influencé en cela par un de mes professeurs, Jean Kellens ; ce qui n'empêche pas de reconnaître à Dumézil une indéniable érudition sur bien des sujets, et de l'utiliser comme source d'information ; sur certains sujets, notamment caucasiens, il est même presque la source unique...), je préfère lire des manuels de mythologie comparée plus généraux, "pluralistes", des manuels plus classiques comme celui de Renou, etc. Mais si vous me dites tant de bien du Loki, je vais essayer de lire au moins celui-ci. =)
  • Bonjour à toutes et à tous,

    Je me présente, je viens de finir mon année de L3 lettres modernes et je souhaite m'inscrire en M1 Lettres modernes appliquées à la Sorbonne. J'ai reçu mon dossier de candidature et j'ai eu la surprise d'apprendre qu'il me faut l'accord et la signature d'un Directeur de recherche et un sujet bien sûr .
    Je sollicite votre aide afin de savoir ce que l'on attend de moi. La brochure du master stipule que l'élève et le Directeur auront le temps d'afiner le sujet au long du second semestre, alors qu'attend t'on de moi? Il faut déjà avoir une idée globale du sujet que l'on souhaite traiter? (auteur, siècle, idée directrice?)
    Qu'est ce qu'est précisément un bon sujet de mémoire? Une étude inédite certes mais que faut i pour qu'elle soit intéressante? Le fait qu'il s'agisse de Lettres Modernes Appliquées change t'il les régles ou alors le mémoire est similaire à un mémoire de master de recherche en lettres modernes?
    De plus, comment prendre contact avec les différents Directeurs? En leur envoyant un mail pour me présenter et leur faire part de mon projet?

    Merci de l'attention que vous voudrez bien porter à ma situation.
  • Le plus simple est de choisir son directeur de recherche parmi les professeurs que l'on connaît. Si tu as passé ta licence à la Sorbonne tu as dû suivre des cours avec des professeurs qui t'on beaucoup plu et d'autres moins. Choisi ton directeur en fonction du siècle ou de l'auteur ou encore du genre que tu aimerais traiter (ce n'est pas grave de ne pas savoir précisément ce que tu vas faire, le sujet sera choisi avec ton directeur, mais à toi de trouver un directeur et d'en trouver un pertinent : ne contacte pas un spécialiste de la poésie du 17ème si tu veux travailler Chrétien de Troyes par exemple). Donc envoie des mails (tu trouveras l'adresse dans l'annuaire de la fac sur le site internet) pour trouver un sujet avant les vacances. tu pouras lire pendant l'été et démarrer en septembre. Contacte plusieurs professeurs car si un professeur a déjà 15 étudiants à sa charge il te faudra trouver quelqu'un d'autre. ça n'a rien d'irréalisable, ça demande patience (certains ne te répondront pas surtout s'ils ne te conaissent pas et que ton projet est très flou) et motivation (montre que tu es passionné par cette année de recherche qui s'offre à toi). Mieux vaut arriver avec un sujet et en changer que d'arriver les mains vides en attendant qu'on te trouve un sujet tout prêt.
  • Si on change de fac, est-ce qu'on peut choisir un directeur de recherche de sa fac d'origine en plus d'un directeur de sa nouvelle fac?
  • 76man76man Membre
    CocoRissa a écrit:
    Si on change de fac, est-ce qu'on peut choisir un directeur de recherche de sa fac d'origine en plus d'un directeur de sa nouvelle fac?
    A ma connaissance, la co-direction ne concerne que le doctorat. Et puis, un seul directeur est suffisant pour un mémoire, puisqu'il est spécialiste de la discipline.
  • Si, c'est possible aussi pour le master . Mais il faut voir si c'est vraiment utile bien sûr et si c'est très pratique d'avoir des profs dans deux facs différentes (qui ne se connaissent peut-être pas ou pas suffisamment pour te diriger correctement)...
  • d'accord merci! c'est juste que j'aurais été plus rassurée avec un prof que je connais et qui est disponible... mais je vais me contenter d'en dénicher un dans ma nouvelle fac alors :)
  • Donc le plus dur pour l'instant est de séduire un professeur? ;) Car nous aurons le temps d'affiner le projet. Cependant ne faut il pas lui présenter un sujet assez fin pour qu'il soit intéressé? Je ne peux pas lui envoyer un mail avec seulement un intérêt pour une certaine œuvre, si?
  • 76man76man Membre
    Poussone a écrit:
    Je ne peux pas lui envoyer un mail avec seulement un intérêt pour une certaine œuvre, si?
    Oui. Le rôle d'un directeur est aussi d'orienter les recherches de ses étudiants.
  • Bonsoir, je m'inscris sur ce forum car je m'inquiète un peu pour l'an prochain. Tourmenté par la réforme, je ne me suis pas penché assez sérieusement sur mon projet de recherche. Or je vais procéder à un transfert et il faut que je contacte un directeur de recherche. Mon problème est que je bloque sur ce projet, car je ne me sens pas assez mûr littérairement parlant pour définir un projet pertinent.
    A tous ceux qui ont eu l'expérience de la recherche : comment vous y êtes vous pris pour choisir? Avez vous choisi parmi des œuvres que vous connaissiez déjà?
    Mon problème est que je sais ce que je veux étudier comme thème, mais je n'ai lu que deux ou trois œuvres y appartenant. Je pense qu'il est plus judicieux de prendre un auteur qui n'a pas été excessivement étudié, seulement je ne sais pas par où commencer, si je dois lire un maximum d'œuvre puis choisir, bref quels doivent être mes critères de sélection?
    J'aimerais avoir tout l'été pour mûrir tout cela et faire un maximum de lectures préalables, mais j'ai peur d'avoir besoin de la signature d'un directeur de recherche pour mon inscription.

    Je vous remercie pour votre attention.
  • pellumb a écrit:
    Mon problème est que je sais ce que je veux étudier comme thème, mais je n'ai lu que deux ou trois œuvres y appartenant.
    Le corpus de textes n'a pas besoin d'être démesuré. Si vous avez un thème intéressant, allez déjà le proposer à un prof, qui vous aidera à mûrir le projet.
  • 76man76man Membre
    Je vais m'inscrire en M1 recherche, tout comme toi. Pour le corpus, comme le dit JLP, il ne doit pas être démesuré - quelques œuvres suffisent. Quant à la connaissance des auteurs, elle est quasiment nulle pour moi, même si je connaissais de nom. Si tu as un thème, ton futur directeur est là pour t'orienter dans le choix du corpus, te rassurer et te proposer des choses auxquelles tu ne pensais pas.
  • Bonjour et merci pour votre réponse.
    Mais si mon thème et mes choix concernant le corpus est vague, est-ce que je ne risque pas d'avoir une réponse négative?
    Que faire dans ce cas?
    Vos réponses m'ont redonné courage face. Il y a deux professeurs dont la spécialité convient parfaitement à mon thème (qui est large et peut-être "bateau" pour l'instant), l'un sur le plan général du genre et l'autre sur le plan linguistique. Dois-je contacter les deux? Est-ce possible d'avoir deux directeurs de recherche de la même université, appartenant à des mentions différentes? (littérature générale/ linguistique). Est-ce que les directeurs de recherche acceptent facilement cette situation ou préfèrent-ils avoir "l'exclusivité"?
    Et que dois-je présenter dans mon mail, afin de susciter leur approbation?

    Merci!
  • Mais si mon thème et mes choix concernant le corpus est vague, est-ce que je ne risque pas d'avoir une réponse négative?
    Que faire dans ce cas?
    Montre que tu es suffisamment motivé(e) par ce thème et cette esquisse de corpus. C'est déjà un bon point de commencer à réfléchir seul dès maintenant sur un sujet (sans attendre qu'un professeur donne un sujet tout prêt parce que ça existe aussi...) et de montrer qu'on a déjà quelques pistes, même vagues, de réflexion. Explique pourquoi ce thème t'intéresserait plus qu'un autre et sous quel angle tu aimerais le travailler.
    Il y a deux professeurs dont la spécialité convient parfaitement à mon thème (qui est large et peut-être "bateau" pour l'instant), l'un sur le plan général du genre et l'autre sur le plan linguistique. Dois-je contacter les deux? Est-ce possible d'avoir deux directeurs de recherche de la même université, appartenant à des mentions différentes? (littérature générale/ linguistique).
    Simple curiosité : sur quoi aimerais-tu travailler ?
    Il faut d'abord voir si tu veux étudier ce thème dans une perspective purement linguistique, auquel cas il vaut mieux te tourner vers ce prof de linguistique. Sinon, l'autre prof pourrait convenir. Mais c'est difficile de t'aider en ne sachant pas sur quoi tu comptes travailler. Une co-direction reste possible en master à condition qu'elle t'apporte vraiment des éclairages supplémentaires (et si les deux professeurs se connaissent ou sont en bons termes : ça sera plus agréable pour toi et pour eux).

    Pour ton mail, présente rapidement ton parcours universitaire puis explique ce qui t'a amené à contacter ce prof en particulier : explique pourquoi tu voudrais travailler sur ce thème, ce qui te paraîtrait intéressant d'étudier etc. Rien d'insurmontable si tu montres bien ta motivation. ;)
  • D'accord merci!
    J'aimerais comparer un roman maghrébin francophone et une œuvre des balkans (j'ai une idée de l'auteur). Après réflexion, je pense que je vais donc devoir abandonner mon approche linguistique (qui ne concernait que l'œuvre francophone) et donc je n'aurai pas besoin d'avoir un directeur de recherche spécialisé en linguistique. J'ai fait une liste rapide des différents points communs que je pourrais trouver entre les deux. Seulement la directrice de recherche concernée n'est pas spécialisée en littérature des balkans, mais aucun ne l'est de toute façon.
    Mon plus grand souci est que je n'ai aucune idée des œuvres que je pourrais choisir surtout pour l'œuvre francophone, celles que j'ai déjà eu l'occasion de lire et d'étudier ne me conviennent pas, et j'aimerais en découvrir.
    Est-ce un problème de ne pas prendre appui sur des œuvres précises ?
    Car je pensais prendre le temps d'étudier cela pendant l'été, pour ne pas me précipiter.

    Je n'ai pas non plus de problématique précise, seulement un thème qui me semble très large; j'espère le préciser avec la directrice de recherche en partant du rapprochement entre les œuvres.
  • ArthurArthur Membre
    Demandez-vous d'abord quel est le sens d'une étude comparée. On ne compare pas tout et n'importe quoi "au pif". Ensuite, la connaissance de la langue balkanique en question (laquelle ?) me semble un plus évident : vous avez l'été pour ça.
    Le sujet n'a pas besoin d'être précis dès maintenant. Et puis vous avez encore plusieurs mois pour vous inscrire, si je ne m'abuse...
  • Bonsoir,

    je donnerais deux uniques conseils pour bien mener ses deux ans de Master (ou un an suivant sa fac, dans la mienne en effet -celle de Rennes- on préparait un seul mémoire sur les deux ans) :
    - bien s'entendre avec son directeur de recherche : c'est même à mon sens le plus important, j'en connais qui ont abandonné le master suite à une brouille avec leur directeur. Après bien sûr, il n'est pas dans tes contacts Skype, ce n'est pas ton "pote" mais une certaine entente aide énormément. Après, bien sûr, on peut être attiré par la période et/ou les recherches du professeur mais à mon sens il vaut mieux choisir un sujet qu'on ne connaît pas au départ avec un enseignant avec lequel on s'entend bien plutôt que de s'entêter à travailler sur Rimbaud parce qu'on adore Rimbaud alors que le type qui vous suivra pendant un ou deux ans vous sort par les trous de nez (vous vous destinez à passer un ou deux ans sous sa direction, rappelez-vous-en toujours!). Choisir d'autre part un sujet ou une époque qu'on ne connaît pas plus que ça, à mon sens, peut en plus vous ouvrir d'autres horizons inconnus de vous que, peut-être, vous adorerez. A titre d'exemple personnel, j'ai choisi mon directeur parce que j'aimais bien nos discussions sur le dialogue dans le roman, sur la place de la parole etc. ; je suis arrivée avec un début de sujet sans forcément savoir ce qu'était le roman contemporain, après mon sujet l'a intéressé bien sûr (c'est important aussi). Puis au fur et à mesure il m'a montré que mon corpus n'était peut-être pas adapté, donc on a complètement changé d'auteurs - ses auteurs à lui, à dire vrai : au départ ça m'a affectée mais aujourd'hui je m'en réjouis énormément car cela m'a fait découvrir trois très bons auteurs que je ne connaissais pas. Je veux même, maintenant, faire ma thèse (en partie) sur l'un d'entre eux =)
    - accepter les changements de route en cours de parcours : on évolue, on grandit même beaucoup en un ou deux ans de recherche, il est nécessaire de savoir toujours se repositionner et se dire que, même si ça nous prend la tête de se rendre compte que le plan qu'on se tue à réélaborer ne correspond jamais, c'est peut-être notre orgueil qui nous joue des tours : prendre de la distance, accepter de se dire qu'on n'en est qu'au début, et que peut-être on n'a pas cherché à gratter du côté de ce qu'on pensait évident au départ.

    Mais tu verras, quoi qu'il en soit, à mon humble avis, cette année ou ces deux ans de recherche te seront extraordinairement profitables : on apprend plein de choses, on mûrit, on développe tout ce qui sert après pour les concours (argumentation, sensibilité littéraire, enjeux du texte, voire même de chaque mot du texte). =)
  • Oui merci mais j'ai fait de l'étude comparée donc à ce niveau là ça va. Pour la langue, c'est la première langue que j'ai parlé donc à ce niveau là je pense que c'est bon aussi (pour plus de discrétion, je peux vous dire par message privé laquelle si vous le souhaitez)

    Après de là à savoir si mes rapprochements seraient assez solides aux yeux d'un professeur...

    Voilà le choix qu'il me reste :

    -soit je propose mon idée dès maintenant, sachant que c'est encore très fragile, pour gagner du temps par apport à mon travail préalable de cet été

    -soit j'étudie la question et lis plusieurs œuvres afin d'avancer des arguments précis. Il me semble que c'est la meilleure solution, mais j'ai peur que la directrice de recherche que je cherche avoir ne me "file entre les doigts" si j'attends trop longtemps!
  • - Ne travaillez pas sans savoir dans quelle direction il faut le faire. Donc, contactez un prof au plus vite! Ne soyez pas timide, on ne vous mangera pas. Envoyez un mail court et clair.

    - Oubliez l'idée d'une co-direction au niveau master; cela se fait parfois en thèse, mais on en reparlera quand vous y serez.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.