Baudelaire, Obsession

Bonjour, voila j'ai lu et relu le poème de Baudelaire OBSESSION tiré des fleurs du mal mais je n'arrive à comprendre ce qu'il veut dire et la thèse qu'il défend.
Obsession

Grands bois, vous m'effrayez comme des cathédrales;
Vous hurlez comme l'orgue; et dans nos coeurs maudits,
Chambres d'éternel deuil où vibrent de vieux râles,
Répondent les échos de vos De profundis.

Je te hais, Océan! tes bonds et tes tumultes,
Mon esprit les retrouve en lui; ce rire amer
De l'homme vaincu, plein de sanglots et d'insultes,
Je l'entends dans le rire énorme de la mer

Comme tu me plairais, ô nuit! sans ces étoiles
Dont la lumière parle un langage connu!
Car je cherche le vide, et le noir, et le nu!

Mais les ténèbres sont elles-mêmes des toiles
Où vivent, jaillissant de mon oeil par milliers,
Des êtres disparus aux regards familiers.
«1

Réponses

  • Bonjour cradel.
    Baudelaire parle de sa vision de l'Art Romantique ici.

    La Nature est souvent glorifiée par les romantiques. Ils y trouvent leur liberté et leur inspiration.
    Qu'est-ce que CB touve dans les grands bois et sur l'océan?
    La grandeur, certes, la liberté ?
    Son problème est qu'il sait d'avance ce qu'il cherche* et "cherche et tu trouveras" comme dit la Bible.
    Je crois que le "Mais" a son importance face à la noirceur et le désespoir.

    *
    Car je cherche le vide, et le noir, et le nu!
  • cradelcradel Membre
    merci de ta réponse elle est très interessante mai j'aurai une autre question personnel a te poser pourquoi a t'il choisie se titre obsession selon-toi ?
  • As-tu une meilleure description du Spleen?
  • cradelcradel Membre
    oui vu de se point de vue la c'est vrai que cela coïncide parfaitement moi je pensais plutôt a l'angoisse à un état mélancolique avancé.
  • Je me lasse assez rapidement de lire des phrases sans majuscules;
    "se" a quelle fonction dans ta phrase?
    "la" est l'article définitif de quel substantif?

    Si tu situes ce poème dans son contexte du recueil, tout deviendra plus clair (ou plus noir, selon :P).

    Je souligne pourtant "vivent.....des êtres disparus".
  • Cradel
    Je me lasse assez rapidement de lire des phrases sans majuscules
    Un poète n'est pas un rhétoricien, il ne défend pas une thèse : il écrit un poème !
    Lis ce poème de plus près pour y trouver des correspondances entre Nature et poète
  • cradelcradel Membre
    JSC Je m'excuse pour mes phrases sans majuscule, mais les règles du forum dise qu'il ne faut pas écrire en sms et éviter les abréviations donc je ne suis pas en tord et je ne suis pas un perfectionniste n'ont plus.

    Léah je ne suis pas d'accord avec toi un poète peut défendre une thèse dans son poème et Victor Hugo l'illustre très bien avec Napoléon.
  • cradel a écrit:
    JSC Je m'excuse pour mes phrases sans majuscule, mais les règles du forum dise qu'il ne faut pas écrire en sms et éviter les abréviations donc je ne suis pas en tord et je ne suis pas un perfectionniste n'ont plus.
    Préfères-tu vivre par des règles ou relever le défi d'écrire correctement?
  • Cradel, peut-être pour Hugo, mais certainement pas pour Baudelaire
    D'ailleurs tu ne la trouves pas cette fameuse thèse ? C'est sans doute qu'il n'y en a pas
    Pour les majuscules, tu es en tort par rapport aux règles usuelles d'orthographe (ça s'apprend au CM, la règle des majuscules en début de phrase !) et de typographie ; ce Forum en tient compte, comme tous ceux où on s'exprime en bon français.
  • cradelcradel Membre
    JSC sait tu que le talent ne se corrige pas, réfléchit à sa
    Léah je suis d'accord pour Baudelaire mais corrige ton message car il désigne les poètes en général même si le sujet parle de Baudelaire.
  • Non, je maintiens ce que j'ai dit pour les autres poètes : ils ne défendent pas des thèses, ils écrivent des poèmes.
    Pour ne pas se faire corriger, encore faut-il être talentueux :(
    Ceci étant tu ferais mieux de revenir à l'étude de ce poème ; tiens compte des pertinentes remarques de JSC et aussi de
    Lis ce poème de plus près pour y trouver des correspondances entre Nature et poète
    As-tu fait la lecture analytique de ce poème ?
  • cradel a écrit:
    JSC sait tu que le talent ne se corrige pas, réfléchit à sa
    cradel, je t'ai déjà répondu en message privé. Si tu veux polémiquer en plein jour, au moins en donne-toi les les moyens intellectuels!
    En quoi
    le talent ne se corrige pas
    serait-il axiomatique? Appuies-tu même sur un auteur réputé pour le dire?
    Si tu veux dire que tu es talentueux, c'est bien présomptueux! :)

    Si un talent ne se fait pas s'arroser, il ne bougonnera pas, et les fleurs ne vont jamais arriver. J'appellerai ça un talent stérile.
  • Il suffit par exemple de voir les brouillons de Flaubert ou les Bons à tirer de Baudelaire pour être certain que, oui, le talent se corrige
  • sakersaker Membre
    Bonjour, je veux présenter obsession à mon oral et j'ai commencé à travailler sur le texte.
    Voici ma première ébauche de plan:

    I- Des rapports douloureux entre l'homme et la nature
    a) Une nature qui devient adversaire
    b) Des rapports douloureux sous le signe de l'agression

    II- Un poète victime d'une angoisse désespérée amplifiée par la nature
    a) Un poète angoissé
    b) Tout dans la nature fait écho à sa souffrance

    III- Un mal au cœur de la création
    a) Un monde marqué par le mal
    b) L'absence de solution

    Qu'en pensez-vous?

    Autre chose:
    Est-il utile de définir le Spleen dans l'introduction?
  • Leah a écrit:
    Il suffit par exemple de voir les brouillons de Flaubert ou les Bons à tirer de Baudelaire pour être certain que, oui, le talent se corrige
    Léah, tu perds ton temps à nourrir un Troll.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.