Fiches méthode Bac de français 2020

Bonjour, j'ai une dissertation à faire à partir de ce texte de Baudelaire:
Mon cher ami, je vous envoie un petit ouvrage dont on ne pourrait pas dire, sans injustice, qu'il n'a ni queue ni tête, puisque tout, au contraire, y est à la fois tête et queue, alternativement et réciproquement. Considérez, je vous prie, quelles admirables commodités cette combinaison nous offre à tous, à vous, à moi et au lecteur. Nous pouvons couper où nous voulons, moi ma rêverie, vous le manuscrit, le lecteur sa lecture ; car je ne suspends pas la volonté rétive de celui-ci au fil interminable d'une intrigue superflue. Enlevez une vertèbre, et les deux morceaux de cette tortueuse fantaisie se rejoindront sans peine. Hachez-la en nombreux fragments, et vous verrez que chacun peut exister à part. Dans l'espérance que quelques-uns de ces tronçons seront assez vivants pour vous plaire et vous amuser, j'ose vous dédier le serpent tout entier.
lettre-dédicace à Arséne Houssaye, 1869

Je dois trouver une problématique sur la poésie moderne, et j'ai trouver ceci: Quelles différences entre la poésie moderne et la poésie classique?

En premier je voudrais voir les points communs, en deuxième les différences.

Je ne suis pas très sure que ce soit bien.
J'aimerai votre avis, merci.
Mots clés :

Réponses

  • Je ne vois vraiment pas où il est question de poésie classique dans cette dédicace.
  • Baudelaire parle d'une nouvelle forme de poésie, et pour qu'il y est une nouvelle il en faut une ancienne.
    Et c'est ce que j'ai trouvé de mieux, le français n'est vraiment pas mon point fort.
  • Il s'agit de la dédicace aux Petits poëmes en prose (recueil quelquefois appelé Le spleen de Paris)
    Quelle est la problématique posée par Baudelaire sur ce recueil ?
    (Parler de la poésie classique, c'est HS)
  • il est la le provléme, je n'ai pas tout compris au texte
  • Qu'est-ce que tu n'as pas compris ?
  • MurielMuriel Membre
    Bonsoir,

    Il faudrait que tu t'intéresses à l'avantage que peut présenter un recueil de petits textes ayant un fil conducteur mais indépendants les uns des autres, par rapport à, par exemple, un roman qu'on doit lire, pour le comprendre, de son début jusqu'à sa fin, dans l'ordre de ses chapitres.

    La brièveté des textes concentre aussi le sens. Ils offrent au lecteur le plaisir "gourmand" de "consommer" l'ouvrage selon son appétit, selon ses choix...

    Muriel
  • Drôle!
    Un serpent a une tête et une queue (qui peuvent se confondre si on se tient à une distance respectueuse de lui) mais.....aucun vertebre!!
    Y a-t-il des autres comparaisons entre un serpent et les mailons de poésie?

    COMMODITÉS :Richesses, biens, fortune Source TLF
  • Si le serpent n'avait pas de vertèbres, il ne pourrait pas ramper
  • Hou là là....j'ai dit une très grosse bêtise. Désolé.
    Tant mieux alors pour le l'image et la figure de style concernées.
  • j'avais compris la métaphore filée, mais je trouve bizarre qu'il utilise un serpent, alors que généralement il est associé au mal et à la destruction
  • Fleurs de ....quoi, déjà?
  • Objection cher JSC, ce sont les PPP ;)
    Kaoru, si Baudelaire compare son recueil aux articulations d'un serpent, il n'y a pas à revenir dessus...
  • D'accord mais je trouve ça bizarre quand même, parce que poésie signifie création.
  • Ce qui n'est pas incompatible avec le serpent
    Dans certaines traditions celui-ci est un symbole très positif
  • Leah a écrit:
    Objection cher JSC, ce sont les PPP ;)
    Kaoru, si Baudelaire compare son recueil aux articulations d'un serpent, il n'y a pas à revenir dessus...
    C'est sûr que "Le Spleen de Paris" est plus optimiste que les "FdM". :P
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.