Grammaire française Participe passé

Bonsoir,
J'ai un nouveau problème, le voila:
quand on transforme la question directe avec le pronom interrogatif en question indirecte, on garde le pronom interrogatif, mais on ne fait pas d`interrogation. Mais que dire d`une telle phrase?

Elle demande combien coûte le journal.
ou encore
Elle demande ou se trouve la gare.

C`est une inversion!

On ne peut pas dire, a mon avis
Elle demande combien le journal coûte / ou la gare se trouve.

Mes manuels se contentent de constater tout simplement qu`il n`y a pas d`inversion, et moi, je ne suis plus sure de rien...
«1

Réponses

  • Bonsoir Ajako,
    Vous avez écrit :
    On ne peut pas dire, a mon avis
    Elle demande combien le journal coûte/ ou la gare se trouve.
    Si si ! et c'est même recommandé. Voyez ces deux liens (en espérant qu'ils restent bien positionnés) :

    http://www.prof2000.pt/users/anaroda/pfrances/discours_direct_indirect.htm

    [Lien invalide.]

    Mais c'est vrai que l'inversion, dans ces deux phrases, ne paraît pas choquante...

    Muriel
  • Bonsoir Muriel
    Merci de ta reponse, c`est vraiement important pour moi, j`attendais avec impatience la reaction de quelconque. Merci!

    Tu es sure qu`on devrait dire
    Elle demande ou la gare est?

    Ca me parait bizzare... Est-ce qu`on le dit vraiement?
  • Je pense que oui.

    Curieusement, quand on transforme la phrase à un autre temps, elle devient moins sujette au doute : elle a demandé où la gare était.

    C'est peut-être parce qu'au présent il y a une interférence avec le discours direct : Elle demande : « Où est la gare ? ».

    Avec un pronom, le doute est encore plus inexistant : elle veut savoir où son amie habite, elle a donc demandé où elle loge.

    On peut tolérer (peut-être) : elle veut savoir où habite son amie (inversion) ; mais pas : elle a demandé où loge-t-elle.

    Muriel
  • Bonsoir !

    Je réponds rapidement et brièvement :

    1 L'inversion ne peut jamais se faire si le sujet est un pronom personnel, on ou ce.

    2 L'inversion d'un autre sujet dans une relative dont le pronom est complément, est facultative et propre à la langue soutenue ou à la langue écrite.
    * L'antipathie est le sentiment que nous inspire l'ami d'un de nos amis. (Bierce)
    * Il a été créé et mis au monde pour montrer jusqu'où peut aller la peau humaine. (Chamfort parlant d'un obèse)

    Dans les autres subordonnées, par souci de recherche.
    * Quand tourne le vent, on accuse les girouettes. (Toulet)

    Egalement facultative dans l'interrogation indirecte, sauf avec pourquoi.
    * Dites-moi ce que cherchent ces messieurs.
    → ce que ces messieurs cherchent.
    → ce qu'ils cherchent.
    → pourquoi ces messieurs passent.

    Il y a d'autres situations, mais ce n'est pas le sujet.
  • Bonjour Edy,

    Merci de ta gentille reponse mais elle a de nouveau suscite des doutes en moi...
    Le pronom "on" ou "ce" ne peut etre inverse? Mais voila:

    Que fait-on avec ces affaires? Serait-ce vrai?

    Et puis dis-moi si tu es d`accord avec Muriel en ce qui concerne mes deux exemples. Comment dirais-tu:
    Elle demande ou est la gare ou bien ou la gare est.

    Tu dis que l`inversion est propre au styl soutenu et il me semble que justement cette deuxieme phrase (sans inversion) sonne mal, elle n`est pas naturelle.

    J`ai choisi cette premiere possibilite et je me demande maintenant si c`est une faute grave.
  • Bonjour !

    1 La phrase INTERROGATIVE a ses règles propres :
    * Où va-t-ON ? Où est-CE ? Où est LA GARE ? Que coûte UN JOURNAL ?
    Dans la question posée, nous sommes dans la phrase ASSERTIVE, y compris dans l’interrogation indirecte :
    * Elle demande combien / où...

    2
    * Elle demande combien coûte LE JOURNAL.
    * Elle demande où se trouve LA GARE.
    Cette INVERSION dans l’interrogation indirecte est FACULTATIVE.

    L’ordre CANONIQUE (normal) est :
    → Elle demande combien LE JOURNAL coûte.
    → Elle demande où LA GARE se trouve.
    → Elle demande où LA GARE est.
    La dernière phrase passe mal parce qu’elle n’est pas euphonique. Cela passe bien avec :
    → Elle demande où LA GARE était.

    * Elle veut savoir où SON AMIE habite. → Forme canonique : sujet + verbe.
    * Elle veut savoir où habite SON AMIE. → Inversion facultative.

    * Elle a demandé où ELLE loge. → Construction obligatoire.
    * Elle a demandé où loge-t-ELLE. → Énoncé non grammatical → où ELLE
    loge.
    Aussi non grammatical parce qu’on introduit ici une interrogation directe dans une subordonnée, ce qui n'est pas possible.


    Qu'ai-JE oublié ? Qu'est-ce que j'ai oublié ? J'ai oublié quoi ?
    Trois formes dans des registres différents. Autre sujet !
  • ajakoajako Membre
    Edy,

    Avec un petit retard mais - un grand merci pour ta reponse.Tu m`as console un peu en ecrivant que l`inversion dans mes deux exemples etait facultative, car je les avais ecrites comme ca dans un travail de controle.

    Tes explications sont claires et tres detaillees, ca me prend un peu de temps a les "digerer" ;) (on peut dire comme ca?)
  • Bonjour,

    voici la réponse à cette question : cette phrase s'appelle (complétive interrogative ). le normal est que le sujet précède le verbe. Pourtant, si elle renferme l'un de ces mots (où, comment, combien, où, ce que ) , on peut inverser le sujet , à condition qu'il soit un nom .

    Ex. Dis - moi où va ton père .
    je veux savoir combien coûte ce roman.

    cordialement,
    Egyptien .
  • Alors voilà je pense que ce n'est pas la peine de marquer "urgent" car tout les devoirs ici sont urgent.Et je pense que je ne suis pas meilleur qu'une autre ou qu'un autre .Alors voilà mon devoir je dois mettre ce texte en discours indirecte :
    "Tu es le fils de Matéo Falcone?
    -Oui
    -Moi je suis Gianetto Sanpiero.Je suis poursuivi pas les collets jaunes!Cache-moi car je ne puis aller plus loin.
    -Et que dira mon père si je te cache sans sa permission?
    -Il dira que tu as bien fait.
    -Qui sait!
    -Cache -moi vite,ils viennent.
    -Attends que mon père soit revenu.
    -Que j'attende!Malédiction!Ils seront ici dans cinq minutes.Allons,cache moi où je te tue."

    Voilà ce que j'ai réussit à faire (je sais que c'est peu mais je suis bloquée car je ne suis pas très forte en français)Merci de bien vouloir me corriger car je ne cache pas qu'il a du boulot :
    "Il lui demandé s'il était le fils de Matéo Falcom , il affima que oui.Il se présenta et dit qu'il s’appelait Gianetto Sanpiero et qu'il était poursuivit pas des colait jaunes et lui ordonna de le cacher car il ne pouvait aller plus loin.Il douta est demander que dira son père s'il le cachait sans sa permission.Il le rassurait et puis il doutait."
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour et bienvenue.

    J'ai corrigé ce que tu as déjà fait.
    Il lui demanda s'il était le fils de Matéo Falcom.
    l répondit que oui.
    Il se présenta et dit qu'il s’appelait Gianetto Sanpiero, qu'il était poursuivi par les collets jaunes, et qu'il devait le cacher car il ne pouvait aller plus loin.
    Il s'inquiéta de ce que dirait son père s'il le cachait sans sa permission.
    Gianetto lui assura qu'il dirait qu'il avait bien fait.

    Essaie pour la suite, je tâcherai de t'aider et de corriger.


    -Qui sait!
    -Cache -moi vite,ils viennent.
    -Attends que mon père soit revenu.
    -Que j'attende! Malédiction! Ils seront ici dans cinq minutes.Allons,cache moi où je te tue.
  • Merci beaucoup ok je vais essayer
    -Qui sait!
    -Cache -moi vite,ils viennent.
    -Attends que mon père soit revenu.
    -Que j'attende! Malédiction! Ils seront ici dans cinq minutes.Allons,cache moi où je te tue.

    Il affirma qu'il savait .
    Gianetto lança cache-moi ils viennent.
    Il dit qu'il attendait que sont père soit revenu.
    Gianetto l'attendu avec mavaise humeur pendant cinq minutes.Allez cache-moi où je te tuerais ordonna-t-il
    Voilà :/
  • JehanJehan Modérateur
    Il affirma qu'il savait .
    Ce n'est pas le sens.
    Il répondit que c'était possible, mais pas certain.
    Gianetto lança cache-moi ils viennent.
    Non, c'est toujours du discours direct.
    Gianetto le supplia de le cacher, car ils venaient.
    Il dit qu'il devait attendre que son père soit revenu.
    Gianetto l'attendu avec mavaise humeur pendant cinq minutes.Allez cache-moi où je te tuerais ordonna-t-il
    Non, c'est toujours du discours direct, tu as remis les paroles telles qu'elles ont été prononcées...
    Essaie encore.

    -Que j'attende! Malédiction! Ils seront ici dans cinq minutes.Allons,cache moi où je te tue.
  • Merci ok j'essaie:
    -Que j'attende! Malédiction! Ils seront ici dans cinq minutes.Allons,cache moi où je te tue.
    Il attendait et menaça qu'il serait là dans 5 minutes alors cache ou je te tue.
    Voilà :/
  • JehanJehan Modérateur
    Non, pas du tout.

    Gianetto protesta qu'il ne pouvait pas attendre, qu'ils seraient là dans cinq minutes.
    Il lui ordonna de le cacher, sinon il le tuerait.
  • (DD)la mère demande de son fils :"promets-moi de ne jamais penser à y rester quand les vieux méchants te poursuivront."
    (DDI)la mére demande de son fils qu'il l'a promi de ne jamais penser à y rester quand les vieux méchants le poursuivront.
    est-ce que ma transformation est juste ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.