Fiches méthode Bac de français 2021

Je me prépare pour l'oral blanc,j'ai déjà fais plusieurs problèmatiques.Mais je ne vois pas trop ce qu'il faut dire pour celle la:Quel est le rapport entre le sens et la structure du poème?

J'ai déjà demandé à mes amis mais ils ne savent pas trop non plus.Pourriez-vous me donner quelques pistes?
«1

Réponses

  • clioclio Membre
    XXII - Parfum exotique

    Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne,
    Je respire l'odeur de ton sein chaleureux,
    Je vois se dérouler des rivages heureux
    Qu'éblouissent les feux d'un soleil monotone;


    Une île paresseuse où la nature donne
    Des arbres singuliers et des fruits savoureux;
    Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
    Et des femmes dont l'oeil par sa franchise étonne.


    Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
    Je vois un port rempli de voiles et de mâts
    Encor tout fatigués par la vague marine,


    Pendant que le parfum des verts tamariniers,
    Qui circule dans l'air et m'enfle la narine,
    Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.


    Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire
    Bonjour !!

    Je suis dans le même cas que toi, je prépare mon oral de français et j'ai également du mal à répondre à cette problématique !
    Voilà ce que j'ai trouvé : écho entre vers 2 et 9 mais évolution : au début vision de l'île, puis du port. De même les deux quatrains et les deux tercets font écho. Peut être peut on parler de progression de la rêverie à cause de cet écho ? Bon je sais que c'est nul mais je sèche lamentablement !!
    Le précédent message n'ayant pas eu de réponse, ce serait gentil de me fournir quelques pistes !! :)
  • Je pense qu'il faut chercher du côté du sonnet (effet de miroir, de chiasme => correspondances) et sens ( évocation univers poétique par le sein de la femme aimée => autre correspondance + voir 5 sens etc).

    Pour plus d'aide, n'hésitez point !

    Reixach
  • Je suis assez d'accord avec les dernières réponses faîtes.
    Pour préciser ces réflexions, je dirais (même si c'est en gros ce qu'on a déjà dit) que :
    - on peut voir l'image du rêve avec la précision donné par la structure du poème. ( le paysage"se déroule") et, alors qu'on démarre d'une vague représentation de l'île, on peut voir rapidement des arbres et des habitants.

    - Au premier quatrain, le poète est d'ailleurs encore dans la réalité et c'est le parfum de la femme aimée qui va faire apparaître cette vision de l'île.
    - Deuxième quatrain : nette délimitation avec le réel : mythe du bon sauvage + image d'un paradis prodigue (entrée dans le rêve).
    - cette vision donne tout de suite envie au poète de voyager et de retrouver l'exotisme de l'île bourbon (ou autre...) = 3ème paragraphe avec évocation du "port".
    - Les références aux sens (synesthésie) apparaissent plutôt à la fin = extase sensuelle ressentie par le poète. (il a enfin trouvé ce qu'il cherchait)

    En gros, c'est bien une progression de la rêverie donnée par la forme (sonnet) et lié avec le sens des paragraphes.

    Je suis conscient d'avoir repris vos idées ;)
  • Les six sens:
    Toucher
    Ouïe
    Odorat
    Goût
    Vue
    Intuition.

    Quel équilibre RÉALITÉ/IMAGINATION?
    Oùu se situe les élément d'expérience ou connaissance du poète se trouvent-ils dans le poème?
    Où se trouvent les mots qui ont un rapport avec les sens?
    sont-ils tous des adjectifs?
    Y a-t-il accélération ou augmentation de densité de ces mots dans les strophes?
    Pourquoi "exotique"?
    Y a-t-il que le parfum qui est exotique?
  • ça fait beaucoup de questions!
    Où se trouvent les mots qui ont un rapport avec les sens?
    sont-ils tous des adjectifs?
    Pluralité des sensations :
    Vue: ("je vois" répété 2 fois v. 3 et 10)
    Odorat: (" parfum" répété 2 fois v. 12 et 12- "odeur" répété aussi 2 fois v.2 et 9 - "m'enfle la narine" v.13)
    Ouïe: (" chant " v. 14)
    Toucher: ( "chaud" v.1- "sein chaleureux" v.2)
    Goût: ("fruits savoureux" v.6)

    → La rêverie s'épanouit donc en fonction de ces sensations.
    Les sensations sont mises en relief par un jeu d'échos noté par les assonances et les allitérations (f/v, l/r, m/n).
    Pourquoi "exotique"?
    Le parfum mène à un monde exotique
    - L'île répond au goût d'exotisme, souligné par les termes "singulier" et "étonne". Par conséquent, ce vers montre que les femmes rêvées sont différentes de celles qu'il fréquente.
    -Le port est accentué par les synecdoques des "voiles" et des "mats" rappelant le thème de l'évasion.

    J'espère que ça peut t'aider...
  • J'ai trouvé une correspondance horizontale dans le premier quatrain (= quand deux sens sont liés : lient entre la vue et l'odorat)
    Il y a un oxymore " soleil monotomne".
    Pas beaucoup d'aide à apporter :) ...
    J'espère que ça pourra aider ! ;)
  • Daffye,
    "soleil monotone" n'est pas un oxymore.
  • SariSari Membre
    Quelles autres problématiques as-tu trouvé, s'il te plaît ? Parce que j'ai un peu de mal, moi.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    As-tu remarqué que les messages précédents datent de plus de six mois ?
  • bonjour , je cherche un plan clair du parfum exotique de baudelaire .quelqu'un peut il m'aider ?
  • Oui alors moi j'ai :

    I. La femme source de voyage
    1.le voyage, le rève
    2. L'image de la femme
    II. une île paradisiaque
    1. focalisation
    2. idées des éléments précis du paradis
    III. Une forme de bonheur (avec la confusion des 5sens)
  • DjouuDjouu Membre
    Bonjour j'ai une anthologie à faire et j'ai choisi le thème du voyage. Mais je dois faire des discours d'escortes pour tout les poèmes et je ne sais pas quoi mettre pour celui-là !
    Si vous avez des conseils ça m'aiderait vraiment.
  • katskats Membre
    bonjour, je suis en 1ere S, et j'ai Parfum Exotique de Baudelaire dans mes textes pour le Bac de français . Le problème, c'est que je n'ai que l'analyse linéaire . Quelqu'un aurait il un plan qui pourrait m'aider pour l'oral ? :/
    Merci d'avance !


    (Au cas où) :
    XXII - Parfum exotique

    Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne,
    Je respire l'odeur de ton sein chaleureux,
    Je vois se dérouler des rivages heureux
    Qu'éblouissent les feux d'un soleil monotone;


    Une île paresseuse où la nature donne
    Des arbres singuliers et des fruits savoureux;
    Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
    Et des femmes dont l'oeil par sa franchise étonne.


    Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
    Je vois un port rempli de voiles et de mâts
    Encor tout fatigués par la vague marine,


    Pendant que le parfum des verts tamariniers,
    Qui circule dans l'air et m'enfle la narine,
    Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.


    Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire
  • Bonjour,
    J'ai un commentaire à faire sur parfum exotique de Charles Baudelaire avec comme problematique :
    Quelle image de la femme et de l'Idéal se dévoile dans ce texte ?

    Or déjà je ne comprend pas très bien la problématique, je veux dire par là que je ne comprend pas ce que demande ma prof, elle veut que je lui démontre que par exemple la femme à une bonne, une mauvaise image ? ou alors que l'Idéal a une image paradisiaque ? Je ne vois pas où est le problème ?

    Alors j'ai essayer de décortiquer la problématique
    image = photographie, figure, symbole
    femme = dame
    Idéal = modèle, perfection
    mais ça ne m'avance pas, je comprends toujours pas qu'est ce que je pourrais mettre ? ça ne m'avance pas non plus sur mes axes, j'avais pensé
    I) la femme
    II) l'idéal
    mais ça n'a pas l'air très bien, je n'ai rien a mettre dedans je comprend pas en quoi dire qu'il y a une métaphore, une litote, un chiasme ou alors un euphémisme va donner une image ?

    Donc si vous avez des conseil ou des sites sur lesquels je puisse m'appuyer je suis partant ! Merci d'avance

    XXII - Parfum exotique
    Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne,
    Je respire l'odeur de ton sein chaleureux,
    Je vois se dérouler des rivages heureux
    Qu'éblouissent les feux d'un soleil monotone;

    Une île paresseuse où la nature donne
    Des arbres singuliers et des fruits savoureux;
    Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
    Et des femmes dont l'oeil par sa franchise étonne.

    Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
    Je vois un port rempli de voiles et de mâts
    Encor tout fatigués par la vague marine,

    Pendant que le parfum des verts tamariniers,
    Qui circule dans l'air et m'enfle la narine,
    Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.

    Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire
  • Et bien il faudrait peut-être te documenter sur Baudelaire... Toute son oeuvre repose sur l'opposition entre ce qu'il nomme le "spleen" et ce qu'il nomme "l'idéal". Dans son univers cela a une connotation spécifique. Et l'idéal apparait beaucoup moins souvent, ce qui classe ce poème parmi ceux qui le représentent le mieux dans le recueil. Quant à la femme, il s'agit de déterminer ce qu'elle représente pour lui, comment il la conçoit, la perçoit, ce qu'elle lui apporte. Là aussi il faut quelques connaissances sur l'auteur (et sa destinatrice) pour mieux lire le poème.

    Quelques pistes : ici la femme déclenche une rêverie exotique qui procure du bien-être, ce qui n'est pas si courant chez Baudelaire...
  • je sais que ce poème qu'il s'adresse à Jeanne Duval, une de ses trois "grandes" aventures et si j'ai bien compris, il faut juste dire où est l'Idéal dans ce poème et comment est représenté la femme ? ça m'a l'air beaucoup plus simple je vais mettre en axe
    I) Une Ile parfaite (et je met tout ce qu'il y a sur l'ile et je fait un rapprochement avec Idéal)
    II) L'apparition de la femme (je met tout ce qu'il y a sur la femme et sur Jeanne Duval et je fait un lien)
    merci c'est beaucoup plus clair maintenant !
  • Intéresse-toi aux sensations qu'il éprouve, à tous les sens éveillés.
    Attention au terme "apparition" : elle n'apparaît pas vraiment, mais c'est son odeur qui déclenche la rêverie, qui "guide" le poète ds son voyage imaginaire, qui évoque toutes ces odeurs et ses visions. Jeanne Duval est métisse, dans "un hémisphère dans une chevelure", poème en prose très proche du tien, il évoque le musc, le coco, etc., toutes les senteurs exotiques qui le font voyager, et qu'il retrouve dans les cheveux de sa femme. ce n'est pas le cas ici mais ça aide à comprendre ; et Baudelaire a voyagé, l'exotisme est un thème qui revient souvent dans son oeuvre : amour et voyage sont deux thèmes capables de conduire vers l'idéal, d'aider à échapper au spleen un instant. Tu peux étudier le contexte, la "mise en scène" : moment de détente contre sa femme (qui devient sa muse), un "soir chaud", il se laisse aller, bien-être et rêverie agréable dominent.
  • Salut, alors j'ai un exposé Jeudi sur Parfum exotique de Baudelaire et je ne sais pas si mon travail est convenable. Je suis en première S pour info. Ce serait vraiment sympa de faire une critique de mon travail. Bref voici le texte :
    XXII - Parfum exotique

    Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne,
    Je respire l'odeur de ton sein chaleureux,
    Je vois se dérouler des rivages heureux
    Qu'éblouissent les feux d'un soleil monotone;

    Une île paresseuse où la nature donne
    Des arbres singuliers et des fruits savoureux;
    Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
    Et des femmes dont l'oeil par sa franchise étonne.

    Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
    Je vois un port rempli de voiles et de mâts
    Encor tout fatigués par la vague marine,

    Pendant que le parfum des verts tamariniers,
    Qui circule dans l'air et m'enfle la narine,
    Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.


    Et voici mon travail (j'ai pas rédigé encore :x).

    I/ Ici, je parle de la femme (pas encore de titre)

    -Correspondance entre la femme aimé et le parfum. C'est le parfum de la femme qui enchante le poète (le parfum de Jeanne Duval enchantait Baudelaire).
    Le parfum le guide l.9 : « guidé par ton odeur » mais aussi exalte la sensualité exotique de sa maîtresse noire l.2 : « l’odeur de ton sein ».
    - Rapport très sensuel entre le poète et la femme représenté ici par son sein (métonymie) puisque ceux-ci semblent très proches et intimes l.2 et 9 : « ton odeur », « ton sein ».
    -De plus, celle-ci est chaleureuse, accueillante et sécurisante puisqu‘elle permet au poète de se laisser aller vers le rêve. Des que le poète mentionne la femme, il entre dans le rêve l.3 et 10 : « je vois ».
    -Intimité amoureuse paraît liée à l'enfance (" sein chaleureux " : connotation érotique mais également de protection maternelle).
    -Enfin, on voit que plus que sa maîtresse, le poète apprécie les femmes de l’île en général qui sont opposés aux femmes de la métropole, civilisées, hypocrites et ternes l .8 : « l’œil par sa franchise étonne ».
    Le cadre est donc à la limite du paradisiaque pour Baudelaire, il est inspiré par la femme qui donne lieu à la naissance d'un cadre propice au rêve, où l'on trouve de belles femmes. Ainsi, l'on peut remarquer la présence de deux composantes du paradis baudelairien dans ce poème : l'exotisme ainsi que la sensualité.


    II/ Dans cette partie, je parle du cadre rêveur.

    -Poème commence par un adverbe « Quand » qui nous plonge tout de suite dans la description temporelle. Cela permet également de développer immédiatement l’imagination du poète.
    -Scène se déroule le soir, au coucher du soleil, lorsque la température est plus fraîche. C’est un moment agréable de la journée qui incite au repos et au laisser- aller : l.1 : « Les yeux fermés », « un soir chaud ».
    -Baudelaire fait une description précise de l’île :
    Il laisse tout d'abord entendre que la végétation est luxuriante l.5 : « la nature donne », l.6 : « des arbres », l.6 : « des fruits » , l.12 : « des tamariniers ». L’île semble être une représentation du paradis. Le poète emploie des adjectifs mélioratifs lorsqu’il décrit ce qui la caractérise : sa population, sa végétation, etc
    Ensuite, il présente la mer comme étant une source de bonheur pour le poète puisqu’elle montre l.3 : « des rivages heureux ». C’est une hypallage.


    -De plus, on trouve dans cette description les quatre éléments naturels :
    Le feu, la terre, l’eau et l’air (avec les parfums).


    On montrerait ainsi des correspondances entre les éléments :
    Les vers 7 et 8 sont construits en parallèle, où le verbe « donner » a de nombreux COD pour montrer la profusion des richesses de l’île, sa générosité.
    Enfin la description est complète avec l’intervention de tous les sens :
    La vue, l’odorat avec les parfums, le goût avec les fruits savoureux, le toucher avec la femme et l'ouïe lorsque le poète fait allusion au chant des mariniers (synesthésie, propre au symbolisme).


    III/ Dans cette partie je parle du spleen qui est toujours présent



    -«  Quand » l.1 est un adverbe de temps, ce qui montre que le moment ne durera pas, comme dans un rêve.
    Dans sa description, Baudelaire insiste sur les éléments qui le mettent en condition pour le rêve : le soir chaud, le parfum de sa maîtresse noire. C’est elle qui le transporte dans des îles ensoleillées.
    Cependant, on voit que c’est un rêve car le poète emploie des adjectifs qui montrent que les éléments décrits sont irréels : l.6 « arbres singuliers ».
    -Enfin, il développe dans les deux tercets une éloge du voyage où tous les instruments sont présents : le port, les navires, les voiles l.10 : « port, voiles, mats ». Il y a ensuite une personnification des bateaux « fatigués » l.11. On peut voir le port comme un lieu d’attache mais aussi de départ où le poète observe les marins qui s’activent alors que lui même est fatigué.


    Voila, merci infiniment. :D
  • Ce n'est pas mal du tout, mais ta dernière partie n'a pas lieu d'être : pour une fois qu'on ne perçoit pas de spleen, inutile d'en faire une partie ! D'ailleurs tes propos sur le voyage, les ports, les bateaux... iraient mieux avec la rêverie et le bien être. Penche-toi bien sur les sensations
  • Merci beaucoup pour toutes ces questions, cela m'aide vraiment... :) J'aurais besoin d'autres questions sur le poème de Baudelaire : XXII - Parfum exotique
    Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne,
    Je respire l'odeur de ton sein chaleureux,
    Je vois se dérouler des rivages heureux
    Qu'éblouissent les feux d'un soleil monotone;

    Une île paresseuse où la nature donne
    Des arbres singuliers et des fruits savoureux;
    Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
    Et des femmes dont l'oeil par sa franchise étonne.

    Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
    Je vois un port rempli de voiles et de mâts
    Encor tout fatigués par la vague marine,

    Pendant que le parfum des verts tamariniers,
    Qui circule dans l'air et m'enfle la narine,
    Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.
    Merci :)

    J'ai oublier de préciser, bien entendu, que j'ai trouvé déjà trois questions : Problématique : Quelle est la vision de la femme par Baudelaire ?
    Quelle image de la femme et de l'Idéal se dévoile dans ce texte ?
    Problématique : Quelles sont les correspondances dans ce poème ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.