Grammaire française Participe passé

2

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Pour la grammaire, moins "touffue" que Riegel, mais assez complète, agréable à consulter et très claire, signalons aussi le petit volume "Grammaire", collection Les Guides Robert et Nathan, que j'ai plusieurs fois conseillé ici.

    Je ne suis pas professeur de français, je suis un instituteur à la retraite, et j'ai enseigné dans les petites classes. Mais la langue française m'a toujours passionné ! :)
  • La classe!!! :)
    Merci pour les conseils
  • Bonjour à tous,

    Tout d'abord, navré de remonter un sujet aussi ancien, mais suite à une recherche sur le forum, il s'avère que c'est l'endroit le plus indiqué pour poster ma requête.

    Dans la lignée de ce qui a été dit précédemment je me demandais laquelle des deux affirmations suivantes serait la plus adéquate :

    - ce genre de personnes malveillant

    - ce genre de personnes malveillantes

    La question peut sembler stupide pour qui maîtrise un tant soit peu la langue de Molière, mais ce n'est malheureusement pas mon cas :P, j'implore donc votre indulgence.

    Merci d'avance à toute aide ! :D

    Bien cordialement.
  • Avec "genre" les deux accords sont possibles. Mais comme ce sont évidemment les personnes qui sont malveillantes, je préfère le pluriel.
  • Merci beaucoup pour votre réponse :) .
  • Bonjour,

    Dit-on :
    Ce genre d'actions est rare
    ou
    Ce genre d'actions sont rares

    La première phrase a ma préférence, mais je ne suis pas sûre de moi.
  • Elle a aussi et de loin ma préférence. Je vois même assez mal comment on pourrait accorder avec actions

    Edit : La question semble avoir disparue ou alors j'ai trop bu. tout compte fait la question est revenue. :|
  • Avec des noms tels que genre, espèce, type, sorte, variété, catégorie, classe, forme, etc., suivis d’un complément du nom, l’accord du verbe, de l’adjectif ou du participe passé qui suit se fait généralement avec le complément. En effet, c’est souvent le complément qui représente l’idée principale sur laquelle on souhaite insister, le nom genre, espèce, type, sorte, etc., n’ayant alors qu’une valeur déterminative.
    (...)
    Toutefois, lorsque le nom genre, espèce, type, sorte, etc., a son sens plein (celui de « catégorie, sorte, classe »), et surtout s’il est précédé d’un démonstratif, l’accord se fait généralement avec ce nom plutôt qu’avec le complément. En effet, l’accent est alors mis sur l’idée de « catégorie, sorte, classe ».
    BDL
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Je trouve que certains exemples cités par la BDL ne sont guère convaincants :
    - Un certain type d’appareils ont été commandés expressément pour lui.
    Il me semble nettement préférable d'écrire :
    - Un certain type d’appareils a été commandé expressément pour lui.
    ou mieux
    - Des appareils d'un certain type ont été commandés expressément pour lui.
    Je rejoins en cela l'opinion de Girodet qui écrit que « le verbe est toujours au singulier après genre de. Ne pas écrire : Ce genre d'hommes réussissent facilement dans les affaires (mais réussit). »
    Il est vrai que Hanse, lui, traite un peu différemment type et genre. Il admet "un certain type de recherche ont été entreprises" tout en disant plus loin que cela revient à "des recherches d'un certain type". Eh bien, que n'en tire-t-il pas la même conclusion que moi ? Autant dire "des recherches d'un certain type ont été entreprises" plutôt que de tordre encore un peu plus la grammaire !
    Cela dit, l'avis de la BDL semble suivre Grevisse, Le Bon Usage, 12e édition, où l'on remarquera la phrase de Mallet-Joris :
    image_404.png
  • D'accord mais personnellement, il y en a un avec lequel j'ai du mal à accepter cette règle, c'est «espèce».
    Quand j'entends «UN espèce de...» suivi d'un nom masculin, j'ai toujours l'oreille qui grince. :/
  • Un certain type d’appareils a été commandé expressément pour lui.

    Cela est d'autant plus vrai (le singulier) que avec un certain qui, s'il n'est pas un adjectif démonstratif, en a tout de même la saveur. L'expression identifie (distingue) parmi un ensemble d'appareils.
  • Ouf ! je suis rassuré car Hanse me donne raison pour «espèce» :
    «Espèce» doit rester féminin, même dans Une espèce de suivi d'un nom masculin.
    Je ne dirai plus jamais de mal des Belges :)

    EDIT :
    Cela dit, les phrases citées dans BDL sonnent toutes parfaitement à mon oreille.
  • @ Ricardo

    De quoi parlez-vous exactement ? La question porte sur le nombre et non sur le genre me semble-t-il.
    Quant au genre de espèce, j’espère que tous les grammairiens partagent l'avis de Hanse, car alors il vaut mieux qu'ils fassent autre chose.

    Edit : l'oreille qui grince, ce sont des acouphènes. C'est gênant mais pas grave. ;)
  • Tu as raison, je me fourvoie, une fois de plus.
    Je lis à peine que je brode aussitôt sur mes démons.
    J'ai encore lu hier : «UN espèce d'imbécile...» et l'imbécile n'était pas celui qui était visé mais plutôt celui qui écrivait.
    D'ailleurs, si c'est relevé chez Hanse, c'est bien que la faute se rencontre fréquemment.
    Et que d'y penser, me donne des acouphènes dans les dents et mes oreilles grincent. :)
  • Merci bien pour ces explications. Vous êtes des chefs :D
  • Bonsoir,

    Écrit-on

    "Pourrions-nous nous rencontrer pour que tu me donnes des explications sur ce genre de poste ?"
    ou
    "Pourrions-nous nous rencontrer pour que tu me donnes des explications sur ce genre de postes ?" ?

    Merci.
  • JehanJehan Modérateur
  • OK, merci Jehan.
  • Bonjour,

    dans cette phrase
    « C’étaient ce genre d’objets, aussi terribles fussent-ils, qui m’évitaient de me mettre à douter de la réalité. »
    j'hésite sur l'accord de "c'étaient".

    Faut-il l'accorder au pluriel , à "objets… terribles… qui m'évitaient…" ou au singulier, à "ce genre".

    Merci de vos lumières.
  • JehanJehan Modérateur
    olivedenice a écrit:
    Dans cette phrase
    « C’étaient ce genre d’objets, aussi terribles fussent-ils, qui m’évitaient de me mettre à douter de la réalité. »
    j'hésite sur l'accord de "c'étaient".
    Faut-il l'accorder au pluriel , à "objets… terribles… qui m'évitaient…" ou au singulier, à "ce genre" ?

    Bonjour.

    Tu pourras parcourir les précédentes contributions de cette discussion, dans laquelle j'ai déplacé ton message.
    Il semble en ressortir que le pluriel ici est acceptable.
    Mais tu auras peut-être d'autres avis...

    Rappel du lien donné dans le message 29 :
    http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2743
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.