Grammaire française Participe passé

Bonjour.

Voilà, j'aimerais savoir si il faut mettre au pluriel le mot qui suit "ce genre de". Exemples :

Ce genre de personne...
Ce genre de truc...
Ce genre de chose...

Voilà, j'espère que vous pourrez m'aider :)
Mots clés :
«13

Réponses

  • C'est selon ce qui suit
    Ce genre de personnes sont des gens qui...
    Ce genre de personne est quelqu'un qui...
  • Et dans ces exemples ?

    1) "C'est pour mesurer les capacités de ce genre de moisissure qui présente à la fois (...)"
    2) "Vous devriez être très intéressés par ce genre de truc."
    3) "Quel genre de personne est le professeur ? "
    4) "Seules les personnes âgées ont ce genre de carte."

    Merci pour la réponse :)
  • bonjour

    j'ai une question existentielle à poser. je vois systématiquement un pluriel quand le mot est précédé du mot genre "genre de choses". y a-t-il une règle particulière ? mais alors dis-on :

    - ce genre d'amour ou
    - ce genre d'amours ?

    chose étant quantifiable ce qui n'est pas le cas d'amour (enfin à mon sens).

    merci
  • Genre de, espèce de, suivis d'un complément
    Après les noms genre, type, espèce, variété, classe, forme, sorte, etc., suivis de la préposition de, le nom se met parfois au pluriel, parfois au singulier. Les grammairiens eux-mêmes ne sont pas catégoriques et l'usage est flottant. Souvent, les deux formes sont possibles, selon le sens et l’intention de l’auteur.

    On peut néanmoins retenir quelques principes. D’abord, le complément du nom qui suit un nom tel que genre, type, espèce, variété, classe, forme, sorte, etc., se met généralement au singulier s’il désigne une réalité abstraite ou encore si l’on veut insister sur un être ou une chose en particulier. Il se met généralement au pluriel s’il se réfère à une réalité concrète ou si l’on veut insister sur la catégorie à laquelle appartient l’être ou la chose désignée.

    Exemples :
    - Elle exploite de nombreuses formes d'humour dans ses monologues. (réalité abstraite)
    - Aimez-vous ce genre de spectacle? (insistance sur un spectacle en particulier)
    - Cette entreprise ne fabrique que deux sortes de chaises. (réalité concrète)
    - Ce genre de remarques me hérisse! (insistance sur la catégorie à laquelle appartient une remarque en particulier)
    (BDL)

    Donc au choix...
  • Ce genre de cheval ou ce genre de chevaux ? L'un et l'autre se dit, ou se disent (Vaugelas).
  • Bonjour à tous.
    C'était un genre de récipient(s) qui contenaient diverses victuailles et qui étaient entreposés dans des caves.
    Quel est le nombre qu'il faut employer dans une phrase de cette forme? ...sachant que les verbes conjugués concernent les récipients et non pas leur genre. (60 secondes? Soit! J'avais simplement oublié de préciser).
  • MurielMuriel Membre
    Bonjour Yeochoua,

    J'ai l'impression que c'est l'article indéfini « un » qui pose problème dans cette phrase.

    Il me semble qu'en transformant la phrase comme ceci :
    - C'était ce/le genre de récipients qui contenaient diverses victuailles et qui étaient entreposés dans des caves
    les accords au pluriel seraient beaucoup plus logiques.

    Muriel
  • La forme avec ce ou le, qui est définie, Muriel, me semble en effet bien plus élégante; mais ici, on considère qu'il existe plusieurs genres, et que l'on s'intéresse à l'un d'eux.
  • MurielMuriel Membre
    Alors, peut-être ? :
    - C'était un récipient du genre de ceux qui contenaient diverses victuailles et qui étaient entreposés dans des caves.

    Ou plus précis encore :
    - C'était un récipient d'un des genres de ceux qui contenaient diverses victuailles et qui étaient entreposés dans des caves.

    - C'était un des genres de récipents qui contenaient diverses victuailles et qui étaient entreposés dans des caves.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    A mon avis, la première solution est de loin préférable :

    "- C'était un récipient du genre de ceux qui contenaient diverses victuailles et qui étaient entreposés dans des caves."

    Puisque le genre est complété par "de ceux qui...etc." cela sous-entend suffisamment que d'autres genres existent, sans insister avec le très lourd "d'un des genres de..."

    Enfin, c'est mon impression !
  • VegenoVegeno Membre
    Edy a écrit:
    1 Ce genre de personne (s'il n'y a qu'une personne) ; ce genre de personnes (s'il y a plus d'une personne).
    J'étais justement en train de me demander si on écrit "ce genre de film" ou "ce genre de films"...

    Lorsqu'on on dit "ce genre de...", ne s'agit-il pas d'une généralité que l'on accorde au singulier ?

    Dans votre exemple, s'il y a plus d'une personne, on met un s, si il n'y en a qu'une, on n'en met pas... j'ai du mal à saisir la nuance...
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.
    Dans votre exemple, s'il y a plus d'une personne, on met un s, si il n'y en a qu'une, on n'en met pas... j'ai du mal à saisir la nuance...
    La nuance entre une personne et plusieurs personnes ?
    Je ne vois vraiment pas où est la difficulté...

    Si la phrase s'énonce à propos d'une seule personne d'un certain genre, on écrira :
    "J'apprécie ce genre de personne." (le genre de cette personne)

    Si la phrase s'énonce à propos de plusieurs personnes du même genre, on écrira :
    "J'apprécie ce genre de personnes." (le genre de ces personnes)

    De même :

    Si on parle d'un film d'un certain genre : "ce genre de film" (le genre de ce film)
    Si on parle de plusieurs films du même genre : "ce genre de films" (le genre de ces films)

    Quoi de plus simple ? =)
  • Albert Camus a dit:L'amour est le genre de maladies qui n'épargnent ni les intélligents ni les imbéciles.
    Puisque l'amour est le genre dont il parle,pourquoi avoir mis maladie au pluriel?merci
  • Bonjour,

    Dans Caligula (Acte I, scène 1), un des personnages répond, en parlant de l'amour, « C'est le genre de maladies qui n'épargnent ... ».

    Apparemment, selon lui, il y a plusieurs maladies qui n'épargnent ni les intelligents ni les imbéciles. L'amour est une de ces maladies. Pour moi, la question est pourquoi c'est le genre au lieu de c'est du genre. Peut-être qu'il voit l'amour même comme un genre qui comprend plusieurs espèces.
  • Je ne comprends pas ton idée,mettre "du genre"?pourquoi?
  • Considérons d'abord un sens strict du mot genre, comme le deuxième niveau dans une taxinomie, dans ce cas-ci, des maladies. Figurez-vous toutes ces maladies, avec la classe des maladies humaines, une famille des maladies psychiques, le genre des maladies qui n'épargnent ni les intelligents ni les imbéciles, et une espèce de ce genre, l'amour. On dirait que l'amour est du genre de ces maladies, avec l'article partitif, car l'espèce appartient à ce genre.

    Avec une telle taxinomie, on peut supposer que l'amour même soit un genre. Il se peut qu'il y ait plusieurs espèces d'amour, ou que l'on prenne chaque cas d'infection comme une maladie. Mais il y a d'autres maladies qui ne les épargnent pas. On dirait donc que c'est un genre des maladies qui ne les épargnent pas.

    Supposons que l'amour soit le genre entier de telles maladies. On dirait que c'est le genre de maladies qui n'épargne ni les intelligents ni les imbéciles, parce que ce seul genre aurait ce caractère.

    Évidemment aucune de ces hypothèses d'une taxinomie ne corresponde à la construction de Camus. Il faut prendre genre donc avec un sens moins rigide, de l'idée générale d'un groupe d'objets qui présentent des caractères communs, ou ces caractères mêmes. Semblable à la contruction une espèce de, excepté son sens péjoratif. C'est le genre de maladies équivaut alors à c'est du même genre que, c'est de la même nature que, cela partage les caractères des maladies qui n'épargnent ni les intelligents ni les imbéciles.
  • Comment fais-tu pour avoir un tel sens de l'analyse?J'admire:) ;)
  • Je profite de plusieurs œuvres de référence que j'ai collectionnées depuis quinze ans, y compris Le Petit Robert pour les mots et Le Bon Usage pour la grammaire.
  • JehanJehan Modérateur
    Et pour la grammaire, Riegel n'est pas mal non plus.
    On peut citer aussi le Robert historique, le Robert des Difficultés...
    Et rappelons que l'on peut consulter en ligne le Trésor de la Langue française.
  • Merci,je tâcherai de me munir d'un Robert moi aussi:)
    Jehan a écrit:
    Et pour la grammaire, Riegel n'est pas mal non plus.
    On peut citer aussi le Robert historique, le Robert des Difficultés...
    Et rappelons que l'on peut consulter en ligne le Trésor de la Langue française.
    Le trésor de la langue française?Ö merci,merci,j'en ai besoin oui;)
    Eh Jehan,je suis curieuse,tu es professeur de Français ou?
    BillM a écrit:
    Je profite de plusieurs œuvres de référence que j'ai collectionnées depuis quinze ans, y compris Le Petit Robert pour les mots et Le Bon Usage pour la grammaire.
    Je tâcherai de me munir de ces deux livres moi aussi ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.