Fiches méthode Bac de français 2020

Je dois faire l'analyse du poème « Tristesse » de Musset. Si quelqu'un peut m'aider, il est le bienvenu.
J’ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaîté ;
J’ai perdu jusqu’à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j’ai connu la Vérité,
J’ai cru que c’était une amie ;
Quand je l’ai comprise et sentie,
J’en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d’elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu’on lui réponde.
— Le seul bien qui me reste au monde
Est d’avoir quelquefois pleuré.

Réponses

  • Moi aussi je dois faire une lecture analytique de ce poème. Alors, t'as trouvé quoi, toi ?
  • Moi je dois trouver les différents thèmes de tristesse. Aidez-moi, je n'y arrive pas trop en littérature.
    Merci a tous
  • Moi aussi je cherche les différents thèmes qu'exprime ce poème. Il exprime des lamentations et le désenchantement mais je n'ai pas grand chose pour approfondir le sujet en question.
  • Lupa24Lupa24 Membre
    tout ce que je peux vous dire c'est que Musset a écrit ce poème à Margency, dans le val d'Oise près de Paris (à Bury:c'est un lycée )pour ceux qui connaissent)
    étant dans ce lycée les profs nous le rappellent tous les mois! pourtant nous ne l'avons jamais étudié! alors ...
    le poème dit en gros que la vérité l'a conduit au désespoir puisqu'il s'est rendu compte qu'il n'avait ni amis, ni génie (ça c'est faux!!) et qu'il avait vécu pour rien, dans l'illusion jusqu'à présent.... désolé mais je ne vois pas quoi dire!!

    Bonne chance!
  • Bnjour, je dois en effet faire un commentaire composé sur le poème Tristesse d'Alfred de Musset :
    J'ai perdu ma force et ma vie,
    Et mes amis et ma gaieté;
    J'ai perdu jusqu'à la fierté
    Qui faisait croire à mon génie.

    Quand j'ai connu la Vérité,
    J'ai cru que c'était une amie ;
    Quand je l'ai comprise et sentie,
    J'en étais déjà dégoûté.

    Et pourtant elle est éternelle,
    Et ceux qui se sont passés d'elle
    Ici-bas ont tout ignoré.

    Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
    Le seul bien qui me reste au monde
    Est d'avoir quelquefois pleuré.
    Pouvez vous m'aider a tirer les axes et à m'aider a trouver ce que represente la "Verité" ...?

    Merci car j'ai vraiment besoin d'aide .
  • J'ai perdu ma force et ma vie,
    Et mes amis et ma gaieté;
    J'ai perdu jusqu'à la fierté
    Qui faisait croire à mon génie.

    Quand j'ai connu la Vérité,
    J'ai cru que c'était une amie ;
    Quand je l'ai comprise et sentie,
    J'en étais déjà dégoûté.

    Et pourtant elle est éternelle,
    Et ceux qui se sont passés d'elle
    Ici-bas ont tout ignoré.

    Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
    Le seul bien qui me reste au monde
    Est d'avoir quelquefois pleuré.

    Combien de lignes?
    Combien de syllabes par ligne?
    Quel schéma de rîmes?
    "Je" c'est qui?
    "Elle" c'est qui ou quoi?
    En 1830, date du poème, de Musset avait 30 ans. Dans quel état physique, moral, émotionnel se trouva-t-il? Historiquement parlant, 1830 représente quoi?
    Quelle sources possibles pour la tristesse du poète?
    La tristesse en poésie traduit quels sentiments (dans toutes les époques). Peux-tu trouver des phrases ici pour illustrer qquns de ces états?
    Qu'est-ce qu'une anaphore? En trouves-tu des exemples dans ce poème?
    La Vérité commence avec un majuscule. Qu'est-ce que cela nous dit sur ce substantif? Quels attributs lui sont donnés? Est-ce que cette "Vérité" pourrait être aussi symbolique? De quoi?
    Les quatre substantifs soulignés pourraient être regroupés sous un "titre" : lequel?
    "D'avoir pleuré" est son seul bien qui lui reste. À qui ou à quoi a-t-il donné tout ce qu'il posséda?
    "Dieu parle" à qui?
    Quelle réponse donner à la Vérité? Quelle réponse donner à Dieu?
    Est-ce que le poète pleure sa tristesse (laquelle?) ou autre chose?
  • bonjour,
    en tant que novice, j'aurai besoin de quelques renseignements sur ce que signifient certains termes en poesie, du genre :

    La tristesse en poesie traduit quels sentiments (dans toutes les epoques) ?
    Dans un poeme, si il y a une anaphore, que cela signifit il ? de l'insistance ?
    Si un nom commun commence avec une majuscule, comment l'interpreter ? Comment trouver les causes de ce substantif ?

    Pour tout vous dire, je dois faire un commentaire compose sur Tristesse d'Alfred de Musset,
    je viens de faire sa biographie mais je suis effrayee par ce commentaire car je ne sais pas par quoi commencer ! Je n'arrive pas a comprendre ce que c'est cette "Verite"...et donc je ne comprends pas tres bien le texte .

    Oh et puis une derniere question ... est ce un sonnet ?

    Merci,si vous pouvez m'apporter de l'aide .
  • La tristesse en poésie traduit... la tristesse, que veux-tu que ce soit d'autre ?
  • Bonsoir

    Oh ma pauvre mais tu as l'air paniqué ?

    Calme toi.
    Tout d'abord le poème Tristesse d'alfred de Musset est en effet un sonnet ( 2 quatrins et 2 tercets ).
    Tu demandes quel sentiment traduit la tristesse.
    Eh bien la tristesse traduit la tristesse.
    Mais peut-être voulais-tu des synonymes ?
    Dans le poème la tristesse fait référence à la solitude et à l'isolement de l'auteur.
    En effet les anaphores traduisent une insistance.
    Dans ce poème Musset dit qu'il a perdu sa force, sa gaieté, sa fierté et son génie.
    Le fait que l'auteur dise qu'il a perdu sa vie évoque un sentiment de profond désespoir et ne fait qu'affirmer le fait que musset est un héros romantique et le poème lui même est romantique.

    Je te conseille fortement de faire deux grandes parties avec trois axes chacune.
    Mon exemple:

    1)Le lyrisme

    a-Les sentiments
    (tristesse, isolement, solitude ... et dit à quoi ils sont dûs)

    b-Le romantisme
    (parle du romantisme et du héros romantique)

    c-Le lyrisme
    ("je", "ma", "mon", "mes")



    2)Les aveux

    a-La vérité (je te donnerai la réponse alors que je ne devrai pas mais comme tu as déjà vu que la vérité signifiait quelque chose ... ça va).
    La vérité est Marie. Relie bien le poème et essaie de bien comprendre son rôle.

    b-La religion
    (Dieu, marie ... )

    c-La destiné de l'auteur



    ATTENTION: le poème n'est pas long.
    Ne développe pas trop.

    Essaie de donner des titres plus attractifs dans le dévelopement. Ceux que je t'ai donné ne sont que des aides.

    En espérant que je t'aurai un peu éclairé.
    A bientôt.
  • La tristesse en poésie traduit... la tristesse, que veux-tu que ce soit d'autre ?
    La solitude.
    Le mis au ban.
    La proximité de la mort.
    La fin d'un amour.
    L'hystérie.........

    Les possibilités sont vastes, à mon avis.

    Je ne vois pas en quoi Marie serait éternelle.
    Cependant, le Chemin, la Vérité et la Lumière sont des attributs d'un Être proche d'elle.
  • Littérature
    On ne peut pas affirmer que Marie est la Vérité. Je crois qu'il faut prendre dans ce poème le mot vérité dans le sens de ... vérité (Vérité artistique ? religieuse ? ça c'est autre chose)
  • YopyYopy Membre
    Bonjour :)

    Dans mon cours, j'ai un point non développé que je ne comprends même pas...
    Sur le poème suivant:
    Tristesse
    J'ai perdu ma force et ma vie,
    Et mes amis et ma gaieté;
    J'ai perdu jusqu'à la fierté
    Qui faisait croire à mon génie.

    Quand j'ai connu la Vérité,
    J'ai cru que c'était une amie ;
    Quand je l'ai comprise et sentie,
    J'en étais déjà dégoûté.

    Et pourtant elle est éternelle,
    Et ceux qui se sont passés d'elle
    Ici-bas ont tout ignoré.

    Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
    Le seul bien qui me reste au monde
    Est d'avoir quelquefois pleuré.
    J'ai écris: libération des règles traditionnelles de la poésie

    Sauf que je ne vois absolument pas pourquoi!! D:

    Merci d'avance de votre aide...
  • MeysiMeysi Membre
    Pour ce qui est de la forme le seul écartement remarquable à mon sens avec les règles traditionnelles de la poésie est dans les quelques enjambements, car il s'agit d'un poème versifié, en octosyllabes, adoptant une forme fixe: celle su sonnet.
    Je serai curieuse de lire les réponses...
  • MurielMuriel Membre
    Bonsoir,

    Je ne vois pas une grande libération, moi non plus...

    Muriel
  • YopyYopy Membre
    Meysi, quand tu dis "Pour ce qui est de la forme le seul écartement remarquable ..." tu veux dire que sur le fond tu vois une libération quelconque?
    Peut-être que ce n'est pas sur la forme, j'ai juste écrit "libération des règles traditionnelles de la poésie", j'en avais juste déduit que c'était sur le fond...

    Enfin bref, merci d'avoir pris le temps de répondre =D

    J'attends d'autres avis!
  • juste ce que j'en sais, ptetre ca pourra vous aider:
    alfred de musset était pas mal dans la drogue, com nombreux artistes de cette époque- et ce poème c justement l'apologie de la drogue- genre les drogués n'ont plus d'amis, ils perdent tout (1er quatrain) la Vérité, c'est elle, c'est la came: il a cru ke c'était une amie, il s'est planté (2eme quatrain)/ ensuite il admet que ceux ki se sont passés d'elle loupent kan meme kelkechose- et le dernier tercet, pas besoin de l'expliquer- c la descente.
    voilà j'espère que ca vous aidera; déso pour mon orthograf msn-
    bonne continuation!
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Meysi,

    La libération consiste essentiellement dans l'emploi des octosyllabes (sonnet irrégulier) et des enjambements. Tu peux noter aussi la forme marotique du sonnet ainsi qu'une chute qui se situe sur les deux derniers vers au lieu du dernier.

    Il y a aussi la présence de chevilles (2 fois "et") dans le premier tercet, la répétition de "j'ai perdu" (Dans la forme classique et traditionnelle, il est prescrit de n’employer qu’une seule fois chaque mot à l’exception des mots outils.).
  • Bonjour,

    J'ai une correction d'un devoir sur Tristesse d'Alfred De Musset mais je n'arrive pas a répondre a une question qui est "Comment se représente ici le poète ? Quelle est la tristesse annoncée par le titre ?"
    J’ai perdu ma force et ma vie,
    Et mes amis et ma gaîté ;
    J’ai perdu jusqu’à la fierté
    Qui faisait croire à mon génie.

    Quand j’ai connu la Vérité,
    J’ai cru que c’était une amie ;
    Quand je l’ai comprise et sentie,
    J’en étais déjà dégoûté.

    Et pourtant elle est éternelle,
    Et ceux qui se sont passés d’elle
    Ici-bas ont tout ignoré.

    Dieu parle, il faut qu’on lui réponde.
    — Le seul bien qui me reste au monde
    Est d’avoir quelquefois pleuré.
  • Bonjour ! :D

    Je dois apprendre cette poésie pour la rentrée scolaire. J'ai choisi ce texte un peu par hasard, donc je me suis mis à faire des recherches sur l'auteur et sur la poésie "Tristesse" d'Alfred Musset.
    La Vérité commence avec un majuscule. Qu'est-ce que cela nous dit sur ce substantif ? Que désigne-t-il ? :o

    Merci d'avance ! :cool:
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.