Hypallage

Une hypallage est une figure qui consiste à attribuer à certains mots d’une phrase ce qui convient logiquement à d’autres mots de la même phrase. Le déplacement opéré par l’hypallage concerne surtout les adjectifs.

Exemples littéraires :

  • Victor Hugo dans Les Chants du crépuscule : « Ce marchand accoudé sur son comptoir avide » (pour ce marchand avide).
  • Dans le poème « Avec ses vêtements ondoyants et nacrés » de Baudelaire : « Ses yeux polis sont faits de minéraux charmants » (pour ses yeux charmants et minéraux polis).

La figure de l’hypallage crée généralement des images inattendues.

Comme l’oxymore et le zeugma, cette figure est un cas de caractérisation non pertinente.

Conseils de lecture

Figures de style Lexique des termes littéraires Lexique des figures de style