Gradation

Une gradation est une succession ordonnée de termes, d’idées ou de sentiments. On parle de gradation ascendante lorsque les termes sont de plus en plus forts et de gradation descendante (ou régressive) lorsque les termes sont de plus en plus faibles. La gradation est une figure de l’amplification du discours.

Exemples littéraires :

  • « Va, cours, vole, et nous venge. » (Corneille, Le Cid, acte I, scène 5)
  • « Je me meurs ; je suis mort ; je suis enterré. » (Molière, L’Avare, acte IV, scène 7)
  • « Marchez, courez, volez où l’honneur vous appelle. » (Nicolas Boileau, Le Lutrin, III)
  • « Vous voulez qu’un roi meure, et pour son châtiment / Vous ne donnez qu’un jour, qu’une heure, qu’un moment ! » (Racine, Andromaque, acte IV, scène 3)
  • « […] ta beauté même aura son terme ; elle doit décliner et périr un jour comme une fleur qui tombe sans avoir été cueillie ; et moi cependant je gémis, je souffre, ma jeunesse s’use dans les larmes, et se flétrit dans la douleur. » (Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, lettre XXVI à Julie)
  • « Ah ! Oh ! Je suis blessé, je suis troué, je suis perforé, je suis administré, je suis enterré. » (Alfred Jarry, Ubu roi)

Conseils de lecture

Figures de style Lexique des termes littéraires Lexique des figures de style

Liens Internet