Ancien français

DESPIT

Étymologie

Ce substantif datant du XIIe siècle est issu du nom latin despectus : « action de regarder de haut en bas », d’où « fait de mépriser » ou « paroles méprisantes ».

Ancienne langue

  • Ce nom conserve en ancien français un sens proche de son étymologie : « mépris », « arrogance ». On le trouve en particulier dans les locutions avoir en despit (« mépriser ») et estre en despit (« être un objet de mépris »). À partir de l’idée d’« arrogance », il en vient parfois à signifier « colère ».
  • Par glissement sémantique d’une disposition générale à ses manifestations, il peut prendre le sens d’« insolence, propos méprisant ».
  • Dans le langage juridique, le mot despit peut désigner une « prévention défavorable », une « présomption de culpabilité ».

Évolution jusqu’au français moderne

  • On passe du sens médiéval au sens moderne par renversement de point de vue : la langue contemporaine prend en considération les sentiments de celui qui est méprisé, et dépit signifie donc désormais « chagrin mêlé de colère, dû à une déception personnelle, un froissement d’amour-propre » (Le Petit Robert).
  • La langue contemporaine conserve néanmoins trace du sens médiéval dans la locution prépositionnelle en dépit de, qui a le même sens que la locution prépositionnelle classique au mépris de : « malgré, en passant outre ».

Conseils de lecture

Vocabulaire d’ancien français Fiches de vocabulaire
Vocabulaire d’ancien français
Fiches de vocabulaire
→ Bibliographie pour le Capes de lettres

Liens Internet