Ancien français

Le présent de l’indicatif

Le présent de l’indicatif de l’ancien français est directement issu du présent de l’indicatif latin. La mobilité de l’accent dont il a hérité a entraîné une différence d’accentuation en ancien français qui explique l’opposition presque constante entre des formes accentuées sur la base aux personnes 1, 2, 3 et 6 et des formes faibles accentuées sur la désinence aux personnes 4 et 5. L’accent cependant est fixe à l’origine et tombe toujours sur la base pour quatre verbes : estre, faire, dire et traire ; leur indicatif présent est dit fort, tandis que les autres présents de l’indicatif sont dits mixtes.
On peut proposer le classement suivant, qui distingue d’une part les verbes en -er et en -ier (ces verbes sont dits du premier groupe) et d’autre part les verbes en -ir, -re et -oir. Dans un second temps, on considérera la structure accentuelle des verbes et on les classera aussi selon le nombre de bases.

Système désinentiel 1er groupe (verbes en -er et en -ier)

Ancien français
Ø
-es
-e
-ons
-ez (-iez)
-ent
Latin
-o
-as
-at
-amus
-atis
-ant

Système désinentiel des verbes en -ir, -re et -oir

Ancien français
Ø
-s
-t
-ons (-mes pour dire, faire)
-ez (-iez)(-tes pour dire, faire)
-ent
Latin
-o
-is/-es
-it/-et
-imus/-emus
-itis/-etis
-unt/-ent

Conseils de lecture

L’ancien français en 30 fiches L’épreuve d’ancien français au Capes Le français médiéval par les textes
L’ancien français en 30 fiches
L’épreuve d’ancien français au Capes de lettres
Le français médiéval par les textes
→ Voir aussi : Bibliographie pour les études littéraires