Ancien français

L’imparfait de l’indicatif

L’imparfait de l’indicatif présente une structure morphologique identique pour tous les verbes, à l’exception de l’imparfait étymologique de estre. L’imparfait de l’indicatif est composé de la base faible du verbe, que l’on trouve aussi à l’infinitif, à laquelle on ajoute une désinence. Celle-ci est constituée d’un morphème de temps qui varie selon les personnes (et selon les dialectes), et d’un morphème de personne qui varie uniquement selon les personnes. C’est cette désinence qui est toujours accentuée, sur le morphème de temps aux personnes 1, 2, 3 et 6 et sur le morphème de personne aux personnes 4 et 5.

Latin classique
-ebam
-ebas
-ebat
-ebamus
-ebatis
-ebant
Ancien français - Majorité des verbes
-oie
-oies
-oit
-(i)ens, -ions
-(i)iez
-oient
Ancien français - Cas du verbe estre
ere
eres
ert, ere
eriiens
eriiez
erent
Ancien français - Imparfait analogique de estre
estoie
estoies
estoit
est(i)iens, estions
est(i)iez
estoient

Conseils de lecture

L’ancien français en 30 fiches L’épreuve d’ancien français au Capes Le français médiéval par les textes
L’ancien français en 30 fiches
L’épreuve d’ancien français au Capes de lettres
Le français médiéval par les textes
→ Voir aussi : Bibliographie pour les études littéraires