Biographie de Jean-Paul Sartre (1905-1980)

SartreJean-Paul Sartre est né en juin 1905 à Paris. Son père meurt alors qu’il est encore très jeune.
Il est issu d’un milieu bougeois et cultivé (cf. Les Mots). Il fait ses études à Paris où il rencontre Paul Nizan. En 1924, Sartre intègre l’École normale supérieure et obtient son agrégation de philosophie en 1929.
À cette époque, il a déjà rencontré Simone de Beauvoir qui devient sa compagne.
Il enseigne la philosophie au Havre.
En 1938, il publie La Nausée, roman qui est reçu favorablement par la critique. En 1939, Sartre est mobilisé et, en juin 1940, il est fait prisonnier. Libéré un peu plus tard, Sartre se tourne vers le théâtre pour exprimer son engagement : il publie Les Mouches et, en 1943, L’Être et le néant.
À la Libération, il fonde la revue Les Temps modernes et quitte l’enseignement. Sa théorie de l’existentialisme connaît un véritable succès. Il considère qu’un intellectuel doit être un homme d’action et que l’engagement est nécessaire : c’est pourquoi, à partir de 1950, il se rapproche du Parti communiste et, pendant la guerre d’Algérie, soutient les indépendantistes du Front de Libération Nationale (FLN).
En 1964, il refuse le prix Nobel de littérature.
Sartre participe à la révolte étudiante en mai 1968.
Il meurt en avril 1980 à Paris.

Œuvres principales de Sartre

1938 : La Nausée
1939 : Le Mur
1943 : L’Être et le Néant
1943 : Les Mouches
1944 : Huis clos
1948 : Les Mains sales
1951 : Le Diable et le Bon Dieu
1959 : Les Séquestrés d’Altona
1964 : Les Mots
1971 : L’Idiot de la famille

Lectures suggérées

Huis clos  Les Mots
Sartre, Huis clos.
Sartre, Les Mots.

Liens Internet