Initiation au latin

Généralités sur l’emploi des cas en latin

Qu’est-ce qu’un cas ?
Dans les langues flexionnelles (le latin est une langue flexionnelle), une part de la syntaxe s’incarne dans des marques morphologiques. Le cas participe à l’indication de la fonction syntaxique. Ce sont les désinences qui indiquent le cas (elles indiquent aussi le nombre et le genre).

Le nominatif

Le nominatif est le cas du sujet et de l’attribut du sujet. À la différence des autres cas, un terme ou un groupe au nominatif n’est jamais en dépendance syntaxique d’un autre groupe.

L’accusatif

  • Emploi actantiel : l’accusatif sert pour le complément d’objet de la plupart des verbes (exemple : Romam admiror, « j’admire Rome »).
  • Emploi circonstanciel : l’accusatif sert aussi pour les compléments de temps exprimant la durée (exemple : Triginta annos uixit, « il vécut trente ans »), les compléments de lieu exprimant l’extension dans l’espace (exemple : In Italiam peruenit, « il arriva en Italie ») et les compléments qui expriment le lieu où l’on va (dans quelques cas ; exemple : Romam eo, « je vais à Rome »).

Le génitif

Le génitif est le cas du complément du nom ou du complément de l’adjectif. La relation sémantique établie entre deux termes exprime généralement la possession (exemple : equus regis, « le cheval du roi »), la qualité (exemple : uir magnae prudentiae, « homme d’une grande sagesse ») ou encore ce qui est tiré d’un ensemble (extraction).

Le datif

Le datif est le cas du complément d’objet indirect ou complément d’objet second. Le groupe au datif exprime dans l’intérêt de qui (ou au détriment de qui) ou de quoi s’effectue le procès « Ce que le verbe peut affirmer du sujet (état, devenir, action) » (Le Petit Robert).

L’ablatif

L’ablatif est la cas cirsconstanciel par excellence : complément de manière, complément de moyen, complément d’instrument, de lieu (où l’on est / d’où l’on vient), complément de temps (exprimant la date).

Le vocatif

Le vocatif est le cas de l’apostrophe, de l’interpellation.

Le nominatiuus casus est le cas qui sert à citer, nommer (nominare) le mot hors contexte. Le uocativus casus est le cas qui sert à appeler (uocare). Le genitiuus casus est le cas qui sert à classer, à ranger dans une catégorie. Le datiuus casus est le cas qui sert à donner, à attribuer (dare). Enfin, le sextus casus (ablatiuus casus) est le cas qui marque l’origine.

N.B. : Tous les emplois des cas en latin ne sont pas mentionnés sur cette page.

Conseils de lecture

Initiation à la langue latine et à son système  Grammaire latine
J. Beaujeu, J.-M. Vermander et S. Deléani, Initiation à la langue latine et à son système, Sedes.
A. Cart, P. Grimal, J. Lamaison et R. Noiville, Grammaire latine, Nathan.

Liens Internet