Senghor, Femme noire

Bonjour à tous ! wink
J'ai un commentaire à faire sur le poème "Femme Noire" de Senghor
mais mon plan est incomplet.

Voici le poème :

Femme nue, femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté !
J’ai grandi à ton ombre ; la douceur de tes mains bandait mes yeux.
Et voilà qu’au cœur de l’Eté et de Midi, je te découvre, Terre promise, du haut d’un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein cœur, comme l’éclair d’un aigle.

Femme nue, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d’Est

Tamtam sculpté, tamtam tendu qui grondes sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l’Aimée.

Femme nue, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux flancs des princes du Mali
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau
Délices des jeux de l’esprit, les reflets de l’or rouge sur ta peau qui se moire
A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.

Femme nue, femme noire
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Eternel
Avant que le Destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie.

Je pensais parler en première partie de l'élode de la femme noire (au travers de l'érostisme, du regard charnel, des métaphores avec les fruits et les objets ...)
Mais je n'arrive pas à trouver d'autres parties. Cependant j'ai trouvé quelques idées sur le rythme, sur la mère qui disparaît ensuite au profit de l'amante, un lien avec la négritude même si je n'arrive pas à justifier par des citations, l'idée d'un coup de foudre avec "Et ta beauté me foudroie en plein cœur, comme l’éclair d’un aigle."
Durant mes recherches j'ai lu que l'on pouvait faire des comparaisons avec la Bible mais je ne sais pas si je peux vraiment l'exploiter.

si quelqu'un peut m'aider, je lui en serai très reconnaissante !
Bonne journée à tous !

Senghor, Femme noire

Bien sûr que tu peux exploiter les ressemblances avec la Bible si tu les repères (en particulier le Cantique des Cantiques)
Cette femme ne serait-elle pas aussi une allégorie de l'Afrique noire ?

Senghor, Femme noire

C'est possible si on le lie avec l'idée de négritude ...

Depuis tout à l'heure je n'ai toujours pas réussi à fixer un plan ... Est ce que vous auriez une idée à me proposer ?

en tout cas merci de votre réponse.

au plaisir de vous relire wink

Senghor, Femme noire

Un plan ?
il te faut trouver la problèmatique (question posée par ce poème) et les axes (thèmes qui se recoupent)

Senghor, Femme noire

Je retourne travailler pour voir si je trouve une problématique mais je la cherche depuis ce matin et je ne sais pas si je vais la trouver.

En tout cas merci d'avoir pris le temps de lire ce sujet (qui en est un parmis tant d'autres) et d'y avoir répondu ...

bonne soirée

Senghor, Femme noire

Par ex : cette femme noire est-elle, seulement, une femme ?

7

Senghor, Femme noire

Bonjour, j'ai lu le sujet et je dois remplir un tableau pour lundi en donnant la forme, le registre et la visée. Si vous pouviez m'aider ce serait génial ! ! !

Merci d'avance  big_smile .

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Senghor, Femme noire

J'ai un plan détaillé à faire pour la rentrée , seulement après avoir passé toute l'aprem à réaliser ce plan , je n'arrive toujours pas à trouver le grand A) et B) de ma deuxième partie , si quelqu'un pouvait m'aider . Voici mon plan :


I. Un éloge de la femme noire
A) Description de la femme
- Beauté « Ta forme qui est beauté » ; « Ta beauté me foudroie »
-Douceur « la douceur de tes mains »
-Peau noire qui fait référence à l’éxotisme.

B) L'érotisme
-Un regard charnel « femme nue » ;« huile » ; « bouche » ;« sur la nuit de ta peau » .

C) Lyrisme de la femme noire
-Un nouvel objet poétique par cette obsession que le poète fait sur elle « femme nue, femme noire ».
-Exprime des sentiments « me foudroie en plein cœur ».


II. Une allégorie de l'Afrique
-Fruits  qui renvoient à la nature , au monde éxotique :«  fruit mûr à la chair ferme »
-Instruments comme le tamtam « Tamtam sculpté » ; « tendu »
-Chant spirituel « ta  voix grave de contralto » « je chante » 

9

Senghor, Femme noire

J'ai ce texte en lecture analytique du bac.

Je te conseille de faire une dernière partie sur la négritude, l'affirmation de la culture africaine et le renversement des classiques de la poésie occidentales (par exemplement simplement que la blondeur est, en littérature, le suprême de la beauté pour une femme, alors que la noirceur est symbole de mal et de tristesse. Montrer qu'ici, c'est différent). Dans la partie sur la négritude, nous avions également parlé du rapprochement à faire avec la Bible et notamment le Cantique des Cantiques dont ce texte est très proche.
Je te conseillle aussi de travailler sur le rythme du poète, proche de la scantion (nombreuses phrases sans verbe et répétition qui donne l'illusion d'une incantation).

En espérant t'avoir aidé !

Senghor, Femme noire

femme nue, femme noire
Vétue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
J'ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux
Et voilà qu'au coeur de l'Eté et de Midi,
Je te découvre, Terre promise, du haut d'un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l'éclair d'un aigle
Femme nue, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais
lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du
Vent d'Est
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l'Aimée

Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l'athlète, aux
flancs des princes du Mali
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta
peau.

Délices des jeux de l'Esprit, les reflets de l'or ronge ta peau qui se moire

A l'ombre de ta chevelure, s'éclaire mon angoisse aux soleils prochains

de tes yeux.

Femme nue, femme noire
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l'Eternel
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les
racines de la vie.

Bonjour a tous,Il se trouvent que je dois apprendre les figure de style de ce poème de Senghor aprés les avoir localiser ; je dois dire que je suis pas mal perdu et je doute beaucoup quand a mes réponses . J'ai peur de me tromper et d' apprendre par coeur des mauvaises figures de style que j'aurais auparavant relever alors je souhaiterais un peux d'aide de votre part sachant que j'ai localiser  quelques anaphores ,des métaphores mes le reste j'ignore complètement et  j'ai peur de me tromper .
merci mille fois de votre aide.