Racine, Phèdre - Montrer le poids écrasant de la fatalité dans Phèdre

Bonne année tout d'abord  smile

Voilà, étant en pleine rédaction de ma première dissertation dont voici le sujet "Montrer le poids écrasant de la fatalité dans Phèdre", j'ai déjà réfléchi à mon plan, et j'ai également rédigé mon introduction. Seulement, j'ai peur de faire fausse route, en entrant dans une dissertation trop philosophique pour une classe de 1eS.

Je suis à l'écoute de toutes les remarques possibles

"Elle est engagée, par sa destinée", nous dit Jean Racine dans la préface de Phèdre (1677), introduisant ainsi la notion même de fatalité. La fatalité est l'essence même de la tragédie. Phèdre est une pièce incontestablement tragique, mais encore faut-il montrer en quoi. C'est pourquoi étudier la part de fatalité dans Phèdre a son importance.
La fatalité est la démarche de rattacher la vie, et donc la mort d'une personne au destin. Personne ne peut changer quelque chose de fatal, chaque évènement de la vie a donc un côté inéluctable. Mais, en opposition à cela, nous sommes le propre maître de notre destinée, grâce aux décision que l'on peu prendre au cours de notre vie.
    C'est pourquoi afin de montrer le poids de la fatalité dans Phèdre, nous allons dans une première partie, montrer que la fatalité dans Phèdre conduit à la mort d'un grand nombre de personnages, puis dans une seconde partie montrer que les personnages de Phèdre prennent eux-même leurs décisions, qu'ils sont donc maîtres de leur destin.

Merci