Questions pouvant être posées à l'oral de français

On peut te poser un tas de questions, mais perso ce que je redoute le plus c'est l'entretien ! :s
Sinon, ma prof de français nous a dit que si l'examinateur n'avait pas vraiment d'idées pour la question, il pouvait tout simplement te demander "Quel est l'intérêt du texte ?". Je trouve que c'est assez vaste comme question, puis si on aime pas forcément le texte pour trouver son intérêt..ce n'est pas le plus facile. smile

22

Questions pouvant être posées à l'oral de français

bonjour à tous!
Donc voilà je passe mon oral lundi (et je stresse comme pour la plupart!).

J'ai du mal avec deux textes:
- La Peste de Camus " Vous pensez pourtant,comme Paneloux.....Je les défends comme je peux voilà tout."
- Les Mains sales de Sartre "comme tu tiens à ta pureté....tu veux le faire sauter."

J'accepte donc volontier de l'aide et ce qui m'aiderait surtout c'est de connaître les questions que l'on pourrait me poser sur ces deux textes. Sur ma liste de texte ils sont dans l'objet d'étude de l'argumentation.

Voilà j'espère que quelqu'un pourra me venir en aide. Merci d'avance.

23

Questions pouvant être posées à l'oral de français

Où est le texte ?
La version numérique de votre texte est peut-être disponible sur Internet. Avez-vous vérifié ?
Si vous trouvez le texte, recopiez-le dans votre message.

24

Questions pouvant être posées à l'oral de français

voila l'extrait de la peste de camus

— Vous pensez pourtant, comme Paneloux, que la peste a sa bienfaisance, qu'elle ouvre les yeux, qu'elle force à penser!
Le docteur secoua la tête avec impatience.
— Comme toutes les maladies de ce monde. Mais ce qui est vrai des maux de ce monde est vrai aussi de la peste. Cela peut servir à grandir quelques-uns. Cependant, quand on voit la misère et la douleur qu'elle apporte, il faut être fou, aveugle ou lâche pour se résigner à la peste.
Rieux avait à peine élevé le ton. Mais Tarrou fit un geste de la main comme pour le calmer. Il souriait.
— Oui, dit Rieux en haussant les épaules. Mais vous ne m'avez pas répondu. Avez-vous réfléchi ?
Tarrou se carra un peu dans son fauteuil et avança la tête dans la lumière.
— Croyez-vous en Dieu, docteur?
La question était encore posée naturellement. Mais cette fois, Rieux hésita.
— Non, mais qu'est-ce que cela veut dire ? Je suis dans la nuit, et j'essaie d'y voir clair. Il y a longtemps que j'ai cessé de trouver ça original.
— N'est-ce pas ce qui vous sépare de Paneloux ?
— Je ne crois pas. Paneloux est un homme d'études. Il n'a pas vu assez mourir et c'est pourquoi il parle au nom d'une vérité. Mais le moindre prêtre de campagne qui administre ses paroissiens et qui a entendu la respiration d'un mourant pense comme moi. Il soignerait la misère avant de vouloir en démontrer l'excellence.
Rieux se leva, son visage était maintenant dans l'ombre.
— Laissons cela, dit-il, puisque vous ne voulez pas répondre.
Tarrou sourit sans bouger de son fauteuil.
— Puis-je répondre par une question ?
A son tour le docteur sourit :
— Vous aimez le mystère, dit-il. Allons-y.
— Voilà, dit Tarrou. Pourquoi vous-même montrez-vous tant de dévouement puisque vous ne croyez pas en Dieu ? Votre réponse m'aidera peut-être à répondre moi-même.
Sans sortir de l'ombre, le docteur dit qu'il avait déjà répondu, que s'il croyait en un Dieu tout-puissant, il cesserait de guérir les hommes, lui laissant alors ce soin. Mais que personne au monde, non, pas même Paneloux qui croyait y croire, ne croyait en un Dieu de cette sorte, puisque personne ne s'abandonnait totalement et qu'en cela du moins, lui, Rieux, croyait être sur le chemin de la vérité, en luttant contre la création telle qu'elle était.
— Ah ! dit Tarrou, c'est donc l'idée que vous vous faites de votre métier ?
— A peu près, répondit le docteur en revenant dans la lumière.
Tarrou siffla doucement et le docteur le regarda.
— Oui, dit-il, vous vous dites qu'il y faut de l'orgueil. Mais je n'ai que l'orgueil qu'il faut, croyez-moi. Je ne sais pas ce qui m'attend ni ce qui viendra après tout ceci. Pour le moment il y a des malades et il faut les guérir. Ensuite, ils réfléchiront et moi aussi. Mais le plus pressé est de les guérir. Je les défends comme je peux, voilà tout.

Donc voila il est dans l'objet d'étude argumentation et j'aimerai savoir quelles questions on pourrait me poser sur ce texte à l'oral.

25

Questions pouvant être posées à l'oral de français

moi j'ai un probleme avec fi de cette existance chiche de cioran ... pourriez vous m'aider ?

26

Questions pouvant être posées à l'oral de français

Pour Camus (je n'ai pas le texte se Sartre).
Quel place occupe le personnage de Panéloux dans ce dialogue?
Que défend le docteur Rieux dans son discours?
Comment le docteur Rieux justifie-t-il son attitude face à la situation?
En quoi cet extrait de roman apparaît comme théâtral?
J'ai également trouvé sur un site : Comment les personnages parviennent-ils à développer un humanisme athée?

27

Questions pouvant être posées à l'oral de français

HUGO, Ruy Blas ; II, 2 (v.786-806)
-  Quels sentiments contradictoires troublent la reine ? Comment lutte-t-elle ?
-  Quels tons et jeux de scène feriez-vous adopter à la comédienne ? Justifiez.

Vous adopteriez quoi comme plan pour ces 2 questions?

28

Questions pouvant être posées à l'oral de français

J'aimerais savoir quelque chose a propos du texte que nous choisis l'examinateur.

Par exemple pour les différents chapitres etudiés dans une oeuvre intégrale : n'y a-t-il pas plus de chance de tomber sur tel ou tel chapitre? par exemple la scene d'exposition ou le chapitre final plutôt que sur des chapitre du milieu du livre qui sont "secondaires" ?

Merci smile

29

Questions pouvant être posées à l'oral de français

j'étudie l'éducation sentimentale de Flaubert. Quel genre de question peut être posé à l'oral sur cet ouvrage?
Merci d'avance

30

Questions pouvant être posées à l'oral de français

léonie a écrit :

HUGO, Ruy Blas ; II, 2 (v.786-806)
-  Quels sentiments contradictoires troublent la reine ? Comment lutte-t-elle ?

Comme plan je ferais je pense:

I) Le dilemme
a) rester une reine digne
b) ou céder à la passion

II)La lutte, dans un monologue: lieu de vérité ()
a)l'agacement de la reine à l'égard du protocole
b)Une femme en détresse
c)le pressentiment d'un destin tragique

désolé j'ai jamais été douée en plan de "commentaire" mais de toute facon il faut montrer que la reine à un dilemme cornélien et que sa lutte ne mène à rien étant donné que la passion sera la plus forte...

Je pense...Tu aurais fait quoi toi ?