1

Étymologie de Philinte

Bonjour,
J'ai un petit souci du côté étymologique du nom de : Philinte ( un des personnages  du Misanthrope  de Molière ).
Je n'arrive à rien avec les dictionnaires , mais j'ai cru comprendre que c'était plutôt d'origine grec.
Merci beaucoup de répondre assez vite

Étymologie de Philinte

Je ne sais pas du tout si c'est ça, mais le grec philo veut dire ami...

3

Étymologie de Philinte

merci , c'est drôle parce que je suis tombé tout à l'heure sur : grec philo qui signifie aimer.
Alors je ne sais pas lequel choisir ?!!

Étymologie de Philinte

philo renvoit à l'ami (comme philosophie = ami de la sagesse), mais philo a peut-être un dérivé qui signifie aimer...

Étymologie de Philinte

Philo est un verbe qui signifie aimer, tandis que philos est un nom qui signifie aimer.

Étymologie de Philinte

phileô : aimer,
philia : amitié ; amour, passion (eros),
philos : aimé, aimant, cher, chéri, ami, amical,
philios : amical, chéri,
philanthrôpos : ami des hommes, bon, agréable,
etc.

Philint(h)e doit être un nom imaginé : rien qui s'en approche dans le Bailly.

Étymologie de Philinte

Selon ma prof de français, Philo = aimer. Donc Philinte dans Le Misanthrope aime les Hommes alors que son ami Alceste les déteste.

Étymologie de Philinte

Ami et aimer sont apparentés et on est dans la société humaine. Dans la pièce l'ami des hommes (ou du genre humain) est opposé à l'ennemi des hommes (ou du genre humain).
De plus, on est au théâtre, où le jeu se met en évidence. Dans tout jeu, il y a une règle et la règle du jeu est, soit de tenir pour ami, celui qui est là et pour ennemi l'absent, ou de dire ce qu'on pense. Il s'agit alors de rôles.

Étymologie de Philinte

Linteau (1560) <= lintel (fin XIIème) = limite, frontière.

Philinte = aimer (trouver/pousser/traverser) les limites?

Étymologie de Philinte

Bonsoir.

L'étymologie proposée par JSC me semble peu probable.

"Lintel, linteau" (du latin limitaris) a d'abord voulu dire "seuil" en ancien français,  puis s'est très vite spécialisé (vers 1250) au sens de "pièce horizontale formant la partie supérieure du cadre d'une ouverture".

Cela m'étonnerait donc que Molière ait été chercher la finale de son mot de ce côté-là pour lui donner le sens de "limite",  surtout avec l'extrapolation bien étrange  "aimer" → trouver, pousser, traverser que propose en sus JSC.

Il ne faut peut-être pas aller chercher midi à quatorze heures.  "Philinte", avec son radical grec "phil-" est simplement "l'ami", avec une terminaison arbitraire "inte" pour l'étoffer un peu et lui donner un faux air de prénom grec, comme Hyacinthe...

Si l'on en croit le Littré, le nom de ce personnage est devenu  un nom commun : un philinte : "Nom d'un personnage de la comédie du Misanthrope, et qui est devenu l'appellation de ceux qui demeurent les amis de tout le monde, en acceptant les défauts et les vices de chacun."